Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER/PSYCHE  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spiritual Beggars
 

 Site Officiel (370)
 Myspace (292)

MONSTER MAGNET - Superjudge (1993)
Par LONER le 29 Avril 2011          Consultée 3145 fois

Faut croire que la débauche narcotique à l'effigie du dieu taureau avait finalement réussi à susciter la curiosité d'une quelconque grosse légume de l'industrie du disque. Peut-être même que chez A&M, quelqu'un a dû se dire : "Ouais, y'a un air de ressemblance avec ces loosers de SOUNDGARDEN. Pas foutus de vendre un disque correctement ceux-là, heureusement qu'on peut compter sur NIRVANA pour booster un peu les chiffres, mais comme d'hab' c'est la bande à Geffen qui rafle le pactole...Bah, les kids en redemandent, un groupe de plus ne peut pas faire de mal".
L'apparition de la horde du New Jersey en première partie des chevelus de Seattle aura achever de conclure le deal.
L'entrée en studio se fera en octobre 1992 avec le fameux Ed Mundell en lieu et place de John McBain. La longévité du nouveau guitariste au sein du monstre n'aura d'égale que leur légendaire consommation de substances illicites qui, comme on le verra, est plus que jamais au centre des débats.

"The sight of brother poweeeeeer coming down to meeeeeeeeeee yeaaaaaaah". Je ne pense pas me tromper en affirmant que l'accélération de "Cyclops Revolution" aura été à l'origine de quelque-unes des plus belles triques de toute la planète Stoner. C'est également ici que l'on trouvera d'autres saillies cultes du genre "I'm gonna eat me a mountaaaaaaaaiin, a mountain of pills". On voit d'ici le tableau.
Contrairement à ce qu'on aurait pu croire, intégrer les rangs d'une major n'aura pas signé la fin des délires sous acide lysergique, bien au contraire, l'album est tout aussi coloré et barge que son prédécesseur. Si "Cyclops Revolution" voit Wyndorf ouvrir une gueule béante pour y accueillir un flot de cachets, il en goûtera les effets tout le reste du disque, s'improvisant prédicateur mosaïque ("Twin Earth" où la filiation avec le cultissime CAPTAIN BEYOND est flagrante, écoutez "Mesmerization Eclipse") avant de carrément passer au statut de divinité mineure, mettant le soleil en cage, affichant une gaule à empaler la lune ("Elephant Bell")...Fuck !

Pas besoin de vous faire un dessin (quoique...le gouffre Dave enfournant la montagne de pilules...graphiquement ça doit en jeter) pour vous convaincre de la totale non sobriété de la chose. Tout comme sur "Spine Of God", la batterie est sèche, la guitare revêche, la basse pelucheuse. Le Stoner qui claque est à cette époque la marque de fabrique de MONSTER MAGNET qui s'équipe en amplis à tubes vintage. On note tout de même une inhabituelle lourdeur...non, pas "Mountain" Dave, il ne sortira de cure que bien plus tard, je parle ici du son. On pourrait appeler ça l'effet Ed Mundell, que sais-je. L'important c'est que cet ajout de barbaque pur bœuf sera déterminant pour la suite puisqu'il sera synonyme quelques années plus tard d'un retour sur Terre salvateur (financièrement parlant s'entend, artistiquement...c'est une autre histoire).
En attendant, l'excès de gras est canalisé via des bourrades du style "Stadium", bien massif, "Face Down", où il n'est plus question de demi-dieu mais d'allosaure, ou la reprise atomisée du classique "Evil (Is Going On)".
Puisqu'on en est aux reprises, évoquons l'hommage ultime aux maîtres du Space-Rock, les folles huit minutes du "Brainstorm" d'HAWKWIND. On pouvait difficilement rêver mieux comme conclusion d'album...sauf qu'il s'achève sur "Black Balloon", l'autre moment calme du disque, le premier étant "Cage Around The Sun" et j'avais pas dit que j'allais être cohérent dans mon listing, vu l'ambiance ce serait même mal vu...

Mais au fait ? Meilleur ou moins bon que "Spine Of God" (on va faire comme si vous n'aviez pas vu la note et que vous vouliez vraiment savoir) ? Et puis quoi encore ! Vous voulez pas non plus un compte-rendu détaillé de mes plus belles parties de jambe en l'air (arf, c'était bien la peine de jouer le jeu) ? A vous de décider si "Ozium" est plus pertinent que "Black Balloon", si le départ de John McBain était une bonne chose ou si les hurlements stoogiens de "Spine Of God" (le morceau) valent les riffs spiralés de "Superjudge" (le morceau). Bon, d'accord, je vais vous donner un indice sur ma position, mais faudra penser à faire le reste tout seul.
Donc nous disions...

Note : 4,5/5.

A lire aussi en STONER par LONER :


DEVIL TO PAY
Thirty Pieces Of Silver (2004)
Pas un groupe à deux sesterces




MONSTER MAGNET
Spine Of God (1991)
Un truc de drogué, faut pas chercher à comprendre.

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   LONER

 
  N/A



- Dave Wyndorf (guitare, chant)
- Joe Calandra (basse)
- Ed Mundell (guitare)
- Jon Kleiman (batterie)


1. Cyclops Revolution
2. Twin Earth
3. Superjudge
4. Cage Around The Sun
5. Elephant Bell
6. Dinosaur Vacume
7. Evil (is Going On)
8. Stadium
9. Face Down
10. Brainstorm
11. Black Balloon



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod