Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  LIVE

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Avalon, Arch Enemy, Dream Evil, Ozzy Osbourne , Nightrage, Civilization One, Mayan, Red Circuit
- Style + Membre : Mystic Prophecy
 

 Myspace Officiel Du Groupe (277)
 Site Officiel Du Groupe (564)

FIREWIND - Apotheosis - Live 2012 (2013)
Par JEFF KANJI le 2 Avril 2017          Consultée 320 fois

"The Premonition" a permis aux Grecs de FIREWIND de se faire un nom plus populaire sur la scène Heavy/Power européenne. Ce disque au succès amplement mérité (c'est mon favori) a été suivi d'un non moins excellent "Days Of Defiance" qui a prolongé l'état de grâce avant que "Few Against Many", premier album enregistré en compagnie du jeune Jo Nunez, remplaçant des démissionnaires Mark Cross et Michael Ehré, ne vienne marquer le pas.

Gus G ne se laisse pas démonter, et profite de l'aubaine pour assurer au cours de la tournée de promotion de ce dernier album pour, via une mini-tournée grecque de quatre dates, fêter auprès de ses fans son dixième anniversaire en dressant une setlist différente sur deux soirs ; deux concerts programmés à Athènes, et deux à la maison, à Thessalonique, profitant de l'occasion pour dépoussiérer quelques vieilleries. Déjà, et ce n'est malheureusement pas un atout de ce Live, "Few Against Many" est ardemment défendu avec cinq titres, ce qui représente un tiers de la setlist à peu de choses près sur les 17 titres (19 pour la version japonaise). Ensuite, on pourra stigmatiser la performance d'un Apollo Papathanasio certes dynamique et frontman solide mais pas toujours au top vocalement, s'essoufflant en fin de set (c'était déjà le cas sur "Live Premonition"), et moins communicatif qu'on l'a connu, lui qui haranguait presque martialement la foule sur le précédent enregistrement.

Après, la setlist est ici assez différente heureusement, et si "Head Up High", "Mercenary Man" et "Falling To Pieces" sont devenus de véritables incontournables et que les raretés sont aux abonnées absentes, "Days Of Defiance" est correctement défendu et la setlist pioche dans tous les opus du groupe, ce qui permet d'obtenir autre chose qu'un doublon de "Live Premonition". En outre, le son est particulièrement massif bien que le rendu puisse paraître occasionnellement imprécis, notamment sur la voix d'Apollo, un peu noyée dans le mix et dans la réverb. De plus, un seul cd c'est un peu court et la fin de concert présente un air de déjà-vu et on ne peut pas dire que la variété des setlists transparaisse franchement sur ce Live court qui a au moins la qualité d'être concis.

La performance des musiciens est excellente, on savait qu'on n'avait pas affaire à des manches, et le nouveau venu Jo Nunez est un choix excellent, la différence avec le jeu de Mark Cross étant assez limitée au vu du style pratiqué. En revanche ce mix assez articulé au niveau des instruments permet de constater la chance qu'à Gus G de pouvoir se reposer sur un guerrier de la trempe de Bob Katsionis, aussi bon claviériste que guitariste, ses allers-retours entre les deux instruments s'avérant parfois assez périlleux ("Between Heaven And Hell"). Mais FIREWIND, malgré sa capacité à proposer des hymnes burnés, est un groupe assez démonstratif, à l'image de son guitariste fondateur ; on a donc droit à un instrumental mais aussi à un solo de guitare du maestro. Bob est plus raisonnable avec un petit passage piano permettant d'introduire "Edge Of A Dream" excellemment chantée par Apollo qui révèle sur les titres plus calmes toute l'expressivité de sa voix.

Encore une fois, "Forged By Fire", l'un des meilleurs albums de FIREWIND est éclipsé sur ce Live, je ne saurais dire d'où cela vient, les trois-cinquièmes du groupe étant déjà là à l'époque mais il faudra se contenter de "Tyranny" (uniquement disponible sur la version japonaise). S'il est sympathique, le public grec étant particulièrement fervent (on l'entend beaucoup chanter avec le groupe), "Apotheosis – Live" se laisse écouter sans proposer pour autant un voyage, et fait davantage office de best of live, à un moment critique de la carrière du groupe qui va le plonger dans un hiatus jusqu'à la fin 2016.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


MINDMAZE
Back From The Edge (2014)
Le coup d'éclat des américains




GAMMA RAY
The Best (of) (2015)
Les fans c'est important


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Gus G (guitare)
- Petros Christo (basse)
- Bob Katsionis (claviers, guitare)
- Apollo Papathanasio (chant)
- Jo Nunez (batterie)


1. Head Up High
2. Wall Of Sound
3. Allegiance
4. Few Against Many
5. The Departure
6. Heading For The Dawn
7. Losing My Mind
8. World On Fire
9. Guitar Solo 2012
10. Skg
11. Between Heaven And Hell
12. Piano Solo
13. Edge Of A Dream
14. Mercenary Man
15. Glorious
16. Maniac
17. Falling To Pieces
- Bonus Tracks Japonaises
18. Cold As Ice
19. Tyranny



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod