Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : The Unity
- Membre : Red Circuit, Mayan, Civilization One, Nightrage, Ozzy Osbourne , Dream Evil, Arch Enemy, Avalon
- Style + Membre : Mystic Prophecy
 

 Myspace Officiel Du Groupe (294)
 Site Officiel Du Groupe (572)

FIREWIND - Burning Earth (2003)
Par JEFF KANJI le 20 Août 2015          Consultée 930 fois

Et si on se payait le Fredman pour le deuxième album ? L'ambition de Gus G. est une force et si le projet devient si sérieux ça ne pose pas de problèmes, on trouvera bien des mercenaires ! En effet, c'est Stian Kristoffersen, le batteur de PAGAN'S MIND qui reprend les baguettes sur ce deuxième album, et ça se sent direct, un "Immortal Lives Young" ou un "The Longest Day" seraient tellement différents sans ces habiles et subtiles parties de batterie. C'est aussi l'entrée en scène d'un réel commandant en second, compatriote de Gus, en la personne de Petros Christo. À l'image d'Andrea Archangeli dans DGM, le poste de bassiste permanent va stabiliser durablement le groupe. D'ailleurs le quatre-cordistes jouera sur absolument tous les albums du groupe jusqu'à aujourd'hui (le groupe est en stand-by depuis le départ d'Apollo Papathanassio).

Le mentor de Gus, David Chastain, va même participer cette fois-ci à la réalisation de l'album en enregistrant les chœurs, pour un rendu un peu plus mélodique, contrebalançant la rugosité de Stephen Fredrik, que je sens moins à l'aise sur ce "Burning Earth". En effet, moins agressive, la musique de FIREWIND s'européanise davantage en même temps qu'elle prend certains côtés FM. Les refrains sont ainsi gonflés de chœurs et sont catchy à souhait ("I Am The Anger", "Burning Earth"). Il y a ainsi moins de place pour les rugissements de l'Américain. Pour autant, on ne perd pas toutes les habitudes. Ainsi, après l'éthéré "Oceans", c'est le plus contrasté et Heavy "The Fire And The Fury" (au riff introductif thrashisant du meilleur effet) qui scinde l'album en son milieu, le temps d'un instrumental encore une fois réussi. À l'instar d'un Joe Satriani ou d'un Yossi Sassi, Gus G. a ce talent pour raconter une histoire avec sa guitare, et on découvre alors que ce mec n'a pas seulement une technique de dingue, mais aussi du feeling à revendre. Nous avons là assurément LE guitar hero des années 2000.

En tant que membre de DREAM EVIL, Gus G. a un rapport privilégié avec Fredrik Nordström, son compère guitariste dans DREAM EVIL, qui s'apprête alors à enregistrer un jouissif "The Book Of Heavy Metal". Ainsi, je dois avouer que sur les passages les plus plombés (type "You Have Survived"), on peut penser au NIGHTMARE de la même époque qui lui aussi passera bientôt par le Fredman studio pour son "Genetic Disorder". Comparaison flatteuse quand on sait l'estime que je porte aux Grenoblois.

Je disais donc que FIREWIND cherche à battre le fer tant qu'il est chaud, l'album sortant un an et demi à peine après "Between Heaven And Hell". La panne d'inspiration n'est pas pour tout de suite, et Gus G. a visiblement de l'énergie et du talent à revendre. Car "Burning Earth", "I Am The Anger" ou encore "You Have Survived" sont des tubes en puissance peut-être encore plus marquants que ceux du premier album, notamment grâce à cette approche plus mélodique, et ce côté bombastique que les chœurs amènent.

Hélas, le problème des albums sortis rapidement et réalisés de façon aussi virtuelle (seules les guitares, la basse et le clavier ont été enregistrés au même endroit), et aux quatre coins de l'Europe (du monde si on compte les chœurs de David Chastain réalisés aux US), c'est qu'on ressent une froideur dans la réalisation qui traduit un manque de cohésion au sein de l'effectif. C'est particulièrement visible sur la deuxième moitié de l'album, moins bien balancée qu'une face A quasi parfaite. Il faut dire que Gus G. possède déjà un agenda de ministre, et il ne devra pas tarder à faire de sérieux choix de carrière s'il veut donner la possibilité à FIREWIND d'exploiter son plein potentiel.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


LIONSOUL
Omega (2013)
Parcimonie, c’est pas italien ça ?




GAMMA RAY
The Best (of) (2015)
Les fans c'est important


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Gus G (guitare, claviers)
- Petros Christo (basse)
- Stephen Fredrik (chant)
- Stian L. Kristoffersen (batterie)
- Davis T. Chastain (chœurs)


1. Steal Them Blind
2. I Am The Anger
3. Immortal Lives Young
4. Burning Earth
5. The Fire And The Fury
6. You Have Survived
7. Brother's Keeper
8. Waiting Still
9. The Longest Day



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod