Recherche avancée       Liste groupes



      
POP ROCK / METAL  |  E.P

Commentaires (5)
L' auteur
Acheter Cet E.P
 


 

- Style : Path Of Samsara
 

 Site Officiel (742)
 Myspace (293)
 Chaîne Youtube (385)

GHOST - Popestar (2016)
Par T-RAY le 28 Mars 2017          Consultée 1538 fois

GHOST dispose d'un réel talent marketing. Outre ses qualités musicales et son savoir-faire scénique, le groupe suédois sait comment occuper la scène médiatique. Après avoir mis un peu de temps à digérer le succès international surprise (ou pas) de son premier album, il s’est drapé dans une communication tip top, qui agace une bonne partie des fans de Metal. Dont beaucoup ne comprennent pas comment un groupe qui joue des codes de musiques extrêmes, sans jamais en jouer vraiment, puisse récolter la reconnaissance du grand public quand nombre de plus authentiques que lui n’y parviennent jamais.

Cela ne doit cependant rien au hasard. Depuis la sortie de son deuxième opus, “Infestissumam”, la formation n’oublie jamais de se rappeler au bon souvenir du grand public, par la grâce du buzz mais aussi… de la musique. Eh oui ! GHOST n'oublie pas que c’est là son métier, et pense à son public en lui offrant, entre deux albums longue durée, des E.P.s bien sentis. Des respirations, aussi, pour le groupe à l'imagerie satanico-théâtrale, qui se permet là de s'évader un peu de son style coutumier.

“Popestar”, deuxième E.P. de GHOST sorti à peine un an après le très bon “Meliora”, porte son nom à merveille, non pas pour son jeu de mots mais pour sa très claire inspiration pop. Avec ce disque, GHOST confesse enfin franchement son côté pop. L’E.P. est constitué aux 4/5e de reprises, issues d’univers fort différents mais assurément plus mainstream que le Metal. Les Suédois convoquent ici la New Wave d’ECHO & THE BUNNYMEN (“Nocturnal Me”), l’Electro de SIMIAN MOBILE DISCO (“I Believe”), encore la New Wave, d’EURYTHMICS, cette fois, (“Missionary Man”) et le Rock planant de leurs compatriotes IMPERIET (“Bible”). Et interprètent le tout à leur façon, emballé façon messe impie.

Ce que l’on constate ici, et plus que jamais, c’est que l’inspiration de GHOST, en général, vient autant du Heavy 70's que des genres musicaux les plus à la mode des 80's. Et c’est sur les deux reprises de cette époque que GHOST s’en sort le mieux, par rapport aux deux autres morceaux. “Nocturnal Me”, son tempo lent et son ambiance incantatoire collent à merveille à l'identité du groupe. Quant à cette version de “Missionary Man”, elle groove terriblement. Ces deux titres se drapent d’une atmosphère occulte qui dépasse largement le cadre du Metal, et rejoignent l’esprit grand-guignol qui imprègne régulièrement la musique populaire depuis le “I Put A Spell On You” de SCREAMIN’ JAY HAWKINS, et même avant.

Les deux reprises plus récentes ont beau bien passer, être soignées et coller à l’esprit du disque et du groupe, notamment sur le plan thématique, elles sont toutefois moins efficaces que leurs aînées. Mais qu’importent les covers, c’est tout de même son propre style que GHOST maîtrise le plus. Et le seul morceau original de “Popestar”, “Square Hammer”, le prouve indéniablement. Un titre issu des sessions de “Meliora” et laissé de côté, non pas pour son manque d’efficacité, mais pour des raisons de cohérence avec le contenu du troisième album du groupe.

“Square Hammer” n’a rien d'une chute de studio, mais alors rien du tout. Car c’est un tube en tous points. Un morceau quasiment Hard FM, à la production organique faisant honneur à chaque instrument, emmené par une mélodie d’orgue et riche d’un solo hyper efficace. Le tout porté par un refrain tonitruant qui, lui aussi, convoque le meilleur des années 80. Une vraie tuerie qui permet à ce deuxième E.P. de se hisser au-dessus de la moyenne à laquelle l'équilibre entre les deux bonnes reprises et les deux plus anecdotiques semblaient le condamner. Non, définitivement, le talent de GHOST n’est pas uniquement marketing.

A lire aussi en POP ROCK / METAL :


30 SECONDS TO MARS
A Beautiful Lie (2005)
Ecoutez...c'est beau !




RED HOT CHILI PEPPERS
By The Way (2002)
La merveille pop absolue du nouveau millénaire

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
  N/A



- Nameless Ghoul (batterie)
- Nameless Ghoul (basse)
- Nameless Ghoul (guitares)
- Nameless Ghoul (guitares)
- Papa Emeritus Iii (chant)
- Nameless Ghoul (claviers)


1. Square Hammer
2. Nocturnal Me (cover De Echo & The Bunnymen)
3. I Believe (cover De Simian Mobile Disco)
4. Missionary Man (cover De Eurythmics)
5. Bible (cover De Imperiet)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod