Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

Commentaires (10)
Questions / Réponses (1 / 4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2018 Omni
 

- Style : Secret Sphere, Kamelot, Aquaria
- Membre : Steel Seal, Lione / Conti, Megadeth, Twilight, Symfonia, Andre Matos , Almah, Kiko Loureiro , Virgo
- Style + Membre : Rhapsody, Shaaman, Viper
 

 Site Officiel (426)
 Myspace (292)
 Chaîne Youtube (495)

ANGRA - Secret Garden (2015)
Par FREDOUILLE le 6 Avril 2015          Consultée 4639 fois

Bon… Autant vous le dire franchement. Les premières écoutes de ce nouvel opus d’ANGRA ne m’ont guère emballé. Et oui… Forcément quand on attend encore et toujours le ANGRA des débuts (période "Angels Cry" et "Holy Land"), la déception peut être grande. Et pourtant je le sais… oui je le sais : le ANGRA de "Angels Cry" et d’"Holy Land" n’est plus. Il serait peut-être temps de s’en rendre compte ! Seulement on espère toujours un peu. Pas vous ?

Alors oui la belle époque est donc bel et bien révolue et ce depuis des lustres. Pas besoin de me le ressasser. Mais que voulez-vous c’est plus fort que moi ! Et au risque de me répéter et de me faire passer pour un vieux con, oui je l’avoue, je reste hyper nostalgique de la première période du groupe. Et je suis au regret de vous rappeler que toutes les qualités qui ont fait d'ANGRA le groupe qu’il a été à ses débuts, ce groupe si charmeur et si authentique que je kiffais grave se sont en partie envolées au fil du temps…et André Matos avec (soit dit en passant)… Non franchement, tout ce qui a fait d'ANGRA, son charme, son authenticité et son aura si irrésistibles dont j’ai été super fan et accroc n’est plus. C’est bien triste mais c’est comme ça !

Alors oui le line-up a évolué au cours des dernières années. Le line-up s’est scindé en deux, et le père André Matos s’est barré. Il y a de cela déjà quelques années certes, je ne vais pas vous refaire l'historique du groupe, mais bon je crois que je ne m’en suis jamais réellement remis car ANGRA c’était aussi le père Dédé (en partie !) et forcément, ça fait une sacrée différence. Un timbre si particulier, des vocaux si atypiques, délicats et pour le moins attachants. Dans ces conditions, bien obligé de rester nostalgique de cette première période, l’album "Fireworks" inclus d’ailleurs ! Alors, bien sur Edu Falashi le successeur de André Matos a fait ce qu’il a pu par la suite, et c’est tout à son honneur et pour peu que certaines compositions rappelaient l’ancien matériel, il pouvait encore raviver la flamme. Sur "Rebirth" notamment. Seulement, les Brésiliens n’ont plus jamais égalé la qualité des compositions de la première période et on a eu droit quand même à des albums plutôt quelconques pour ne pas dire très moyens ("Aqua"). Même le surestimé "Temple Of Shadows" ne m’a jamais plus emballé que cela (je vous invite d'ailleurs à aller lire ma Kro Express de l'album pour comprendre mon point de vue).

Et puis c’est au tour de Edu Falashi de faire ses cliques et ses claques et plus récemment encore, de Ricardo Confessori de se faire la malle. Le line-up va donc se voir remanié avec les arrivées respectives de Fabio Lione au chant (ex-RHAPSODY), plutôt surprenante d’ailleurs, et d’un jeune batteur du nom de Valverde (non pas le cycliste !). Bon, autant dire que j’étais assez curieux de voir ce que Fabio pouvait bien donner sur les anciennes compositions d’ANGRA. Autant le live du 20ème anniversaire des Brésiliens ne m’avait pas convaincu de la pertinence du choix, autant la prestation du bonhomme lors du HELLFEST 2014 m’avait donné une tout autre impression. Un Fabio conquérant, convaincant même si il a laissé quelques limites entraperçues sur ses vocalises haut perchées. En attendant, le ANGRA nouveau nous avait délivré un chouette show et particulièrement solide au final, tout nouveau line-up qu’il était. Une bien belle surprise ma foi !

Alors que pouvait bien accoucher ce nouveau line-up en studio ? Et bien au risque de me répéter, ne recherchez pas trop l’âme du ANGRA d’"Holy Land" ou bien celle d’"Angels Cry" sur "Secret Garden", vous risqueriez d’être déçus. Même si par ci par là quelques bribes, quelques passages vous ramèneront quelques 20 ans en arrière. Des percussions parsèment l'album (sur "Newborn Me", "Final Light" ou bien encore sur l'ultra Prog' "Upper Levels"), de la guitare flamenco sur "Newborn Me" par exemple sur lequel le groupe nous offre d’ailleurs quelques passages proprement hallucinants d’un point de vue technique, puis ces rythmiques particulièrement vivaces, enlevées et si caractéristiques sur "Black Hearted Soul" et sur "Perfect Symmetry", composition hyper enjouée mais un poil démonstrative cependant et pompeuse par son coté orchestral, nous rappellent là encore et à notre bon souvenir la fraîcheur et l'explosivité qui caractérisaient si bien le ANGRA des débuts.

Alors, et si on fait abstraction du passé 2 minutes, qu’on oublie la première période du groupe soit "Holy Land" et "Angels Cry" en tête de gondole, on peut s’apercevoir que chez ce ANGRA nouveau il y a du mieux (si, si !), et que "Secret Garden" est loin d’être le gros navet non pas annoncé mais craint par la majorité d’entre nous. Il faut dire qu'avec "Aqua", disque indigne du groupe, on avait été plus que servi ! Si on écoute attentivement le nouvel opus, lequel se bonifie d’ailleurs et considérablement au fil des écoutes, on peut dire qu’il dispose d’indéniables qualités et qu’il supplante sans trop de souci son pitoyable prédécesseur. C’est peut-être et sans aucun doute ce que le groupe a sorti de mieux depuis "Rebirth" album carrément honnête avec le recul.

Au rayon des curiosités on notera donc "Storm Of Emotions" un mid-tempo qui nous transporte, qui réussit à faire vibrer notre petit cœur de metalleux fort de ses mélodies et de ses soli en tout point magistraux et surtout grâce au chant si délicat de Fabio qui au final s'en sort sur le disque avec les honneurs même s'il partage en grande partie les vocaux avec Rafael Bittencourt et quelques guests (Doro, Simone Simons). Le lourd et massif "Violet Sky" est également très surprenant pour du ANGRA, mais plutôt réussi dans son genre. Un titre qui déploie sa toile atmosphérique pour nous transporter au plus profond des joutes stellaires entre Metal et... Pop, et qui se termine crescendo avec des chœurs plus que magistraux. On retiendra enfin l'étonnant mais efficace "Crushing Room" et sa trame mélancolique sur lequel l’invité guest Doro apporte indéniablement un plus. Une belle surprise là aussi !

Bien évidemment "Secret Garden" n'est pas parfait loin de là et comporte quelques fautes de goût. On reprochera donc et malheureusement cette fameuse reprise de POLICE, "Synchronicity", qui de mon point de vue n’a strictement rien à faire sur cette galette tant elle dépareille complètement du reste de l’album. Enfin au rayon des déceptions, on mentionnera aussi la composition qu'est "Secret Garden", ses orchestrations emphatiques, et sur laquelle Simone Simons dont la prestation n'est pas à remettre en cause n’arrive pas vraiment à accrocher, la composition étant plutôt faiblarde et pour le moins pompeuse pour ne pas dire hors de propos.

Le nouvel ANGRA est donc arrivé. Avec ses qualités, ses évolutions, ses défauts. Des compositions qui au final se révèlent petit à petit pour devenir pour le moins agréables fort de qualités techniques incontestables ("Upper Levels" en est la preuve indéniable même si le groupe se perd un peu dans les méandres d'un Prog' parfois emprunté et éculé), des tempi enlevés, des refrains pour le moins réussis ("Black Hearted Soul", "NewBorn Me", "Storm Of Emotions"), la fulgurance de certains breaks ("Black Heart Soul") ou de leur redoutable efficacité (l'impressionnant "Final Light", ses magnifiques soli et son break aérien de toute beauté). Même la petite ballade de fin, "Silent Call" très soignée, à la guitare acoustique, fait son petit effet. Tout cela pour dire que ce nouvel opus d'ANGRA, sans atteindre des sommets, demeure un bon disque pour le moins solide avec quelques idées neuves salvatrices. Il y a incontestablement du mieux chez les Brésiliens et c'est tant mieux.

Note réelle: 3,5/5.

Morceaux préférés : "Final Light", "Crushing Room", "Black Hearted Soul".

A lire aussi en METAL PROG par FREDOUILLE :


MAGELLAN
Impending Ascension (1993)
Grandiose tout simplement !




Julien DAMOTTE
Trapped (2010)
Excellent Metal Prog ! Un premier essai réussi !


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Rafael Bittencourt (guitares et chant)
- Kiko Loureiro (guitare)
- Felipe Andreoli (basse)
- Fabio Lione (chant)
- Bruno Valverde (batterie)
- Simone Simons (chant sur 'secret garden')
- Doro (guest sur 'crushing room')


1. Newborn Me
2. Blacked Hearted Soul
3. Final Light
4. Storm Of Emotions
5. Synchronicity
6. Violet Sky
7. Secret Garden
8. Upper Levels
9. Crushing Room
10. Perfect Symmetry
11. Silent Call



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod