Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL PROG  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

ALBUMS STUDIO

2022 Echoes From Afar
 

- Membre : Falkirk

PARALLEL MINDS - Echoes From Afar (2022)
Par FREDOUILLE le 6 Septembre 2022          Consultée 1121 fois

Amis lecteurs, vous aurez noté que ces dernières semaines le Metal Progressif est à l’affiche sur Nightfall In Metal Earth. Entre les archives de THRESHOLD, de VANDEN PLAS ou encore de TURBULENCE, et les nouveautés qui s’enchaînent avec SEVENTH WONDER, ZERO HOUR, ou bien encore plus récemment les Français de SHERIC UNIVERSE EXPERIMENT, vous êtes plutôt bien servis. Et bien réjouissez-vous, nous continuons l’exploration du milieu et essayons tant bien que mal de vous dénicher quelques formations qui auraient échappé à notre vigilance.

Je viens donc vous présenter aujourd’hui les Français de PARALLEL MINDS (groupe fondé en 2013 et originaire de la Provence côte d'Azur) qui méritent amplement que l’on parle d’eux sur nos colonnes (cette formation a malheureusement été oubliée jusqu’à présent, nous réparons donc cette grossière erreur) tant leur dernier et troisième album "Echoes From Afar", album concept ambitieux basé sur la science-fiction (la pochette faite maison par Stéphane Fradet est fort jolie) est particulièrement brillant et est sans conteste un des meilleurs albums du premier semestre 2022 (tous genres confondus) ! C’est dit !

"Echoes From Afar" est divisé en deux parties. La première partie "Echoes" avec cinq titres, chacun d’entre eux en lien avec une œuvre bien connue ("Star Wars", "Terminator", le manga "Gunnm", "Interstellar" et "L’Armée Des Douze Singes") et la seconde partie "Endymion Suite" avec cinq titres également mais basés sur le roman "Endymion" de Dan Simmons. Même si PARALLEL MINDS n’a finalement pas grand-chose à voir avec un VANDEN PLAS, un DREAM THEATER (bien qu’on puisse voir ici et là quelques brèves similitudes cf. "Feel The Force"), ou même un ZERO HOUR, entendez par là que l’approche et les sonorités sont quand même bien différentes, les Français évoluant en effet dans un registre un peu hybride, à savoir un Metal Progressif avec des connotations assez Power Thrash -cf. le débridé "No Fate" et ses vocaux très rageurs (les albums précédents montrent d’ailleurs et encore un peu plus cet aspect typiquement Thrashy – Les morceaux sont plus virulents, plus rentre-dedans et nettement moins 'Prog' que sur cette dernière livraison), ils sauront néanmoins ravir les plus Progueux d’entre vous.

En effet, le groupe toujours composé du trio Greg Giraudo (basse, guitares, claviers), Steph Fradet (chant et Ex-FALKIRK), Eric Manella (batterie) nous fait littéralement voyager (pour ne pas dire chavirer) au travers des dix compositions ici présentes, relativement puissantes (écoutez-moi ces rythmiques sur "Feel The Force" qui n'ont rien à envier à un groupe comme SYMPHONY X - par exemple), parfois directes à l’image donc de ce très catchy "No Fate" et ses sonorités science-fi / futuristes (on colle au thème science fiction et franchement ça claque !), ultra chiadées pour la plupart (les compositions pour certaines à tiroirs sont assez longues, voyez par vous-mêmes : neuf minutes pour "Feel The Force", plus de six minutes pour "Mythic River" et douze minutes pour "The Greater Gift", et proposent bien évidemment beaucoup de variations/thèmes, avec de purs moments épiques - cf. "Feel The Force" incontestablement le meilleur morceau de l’album…) et des orchestrations / arrangements qui viennent intelligemment ornementer le tout.

J’ai découvert le groupe sur la toile avec le titre qu’est "Provider Of Sins", plutôt mid-tempo au demeurant, plus classique avec ses énormes chœurs en latin (orgue/clavecins à l’appui), mais non dénué de charme, assurément, et tissant une atmosphère sombre (pour ne pas dire lugubre), avec en prime une batterie presque Doomesque par endroits, un solo guitare particulièrement inspiré et un break de toute beauté contribuant du même coup à l’efficacité du morceau. Force est de reconnaître que l'ensemble est plutôt bien fichu et assurément très fluide. Une composition qui m'a donc donné envie d'aller creuser un peu plus loin PARALLEL MINDS et ce "Echoes From Afar". Et s’il y a bien un aspect sur lequel PARALLEL MINDS excelle, outre bien évidemment une maitrise technique avérée, c’est bien dans le travail d’écriture où le groupe semble s’être littéralement surpassé au vu de l'architecture réfléchie et plutôt intelligente des morceaux. Les compositions sont particulièrement bien pensées, soignées et peaufinées jusque dans les moindres détails (thèmes choisis, mélodies, arrangements/orchestrations...).

Prenez par exemple "Feel The Force", qui ouvre l’album de la meilleure des façons avec une entrée en douceur dotée d’une jolie mélodie, harpe et violon à l’appui. S’ensuivent alors de magnifiques orchestrations (orchestrations symphoniques du même type que celles qui figurent sur les deux derniers albums solo de Michael ROMEO – SYMPHONY X - Le rendu est excellent ; il faut dire aussi que la production soignée aussi met bien en valeur ces attributs), batterie, mélodie épique, digne d’une bande-son cinématographique avant que les guitares explosives et rythmique pachydermique ne débarquent… On soulignera bien évidemment les superbes mélodies distillées à la guitare tout au long du morceau et ce pont absolument dantesque (roulements de batterie mis en avant à la manière d’un "A Fortune In Lies" chez DREAM THEATER) suivi d’un solo de toute beauté et se fondant dans le décor avec une fluidité hors-norme. Composition épique, classieuse à la limite de l’élégance, et pièce maîtresse de l’album assurément. "Feel The Force" est limpide et nous assomme littéralement d’entrée de jeu. Du grand art et c’est presque jouissif !

Les compositions suivantes, "No Fate" plus virulente (les vocalistes claires de Stéphane Fradet s’y font d’ailleurs un peu plus rageuses avec quelques phrasés atypiques pas forcément si éloignés de ceux que l’on retrouve parfois chez PAIN OF SALVATION), et le fougueux "Angel’s Battle" avec son refrain quelque peu accrocheur, mettant ici en avant le gros travail d’Eric Manella à la batterie, assurément plus directes et malgré leur efficacité n’atteignent pourtant et malheureusement pas le niveau proposé sur "Feel The Force". Il faut attendre donc "Monkey On My Back" (plus de sept minutes) pour retrouver le niveau d’écriture affiché en début d’album. "Monkey On My Back" est une composition à tiroirs, ambitieuse avec beaucoup d’arrangements, et dotée de quelques jolies mais tristes notes accompagnatrices d’accordéon aussi, pour mieux rappeler la BO de "L’Armée Des Douze Singes" et où les vocalises claires de Steph se font même un poil Metalcoreuses sur certains passages. Le morceau multiplie en tout cas et une nouvelle fois les variations et propose là aussi quelques très bons riffs avec de réels passages rapides et musclés de haute volée.

Dans le registre des titres à tiroirs, on retiendra tout particulièrement en seconde partie ("Endymion Suite") les très réussis et presque ingénieux "Mythic River", doté lui aussi de très belles variations et d’orchestrations de haute volée (ambiances cinématographiques de retour) et lui conférant du même coup un caractère épique indéniable, et surtout "The Greater Gift" qui du long de ses douze minutes, entre accalmies et purs moments musclés, nous embarque dans un formidable voyage où le chant de Steph Fradet donne le change au joli chant féminin de Laurie Rougalle (cela renforce indubitablement la variété), et où les orchestrations une nouvelle fois grandioses s'entrecroisent avec de délicieux passages acoustiques. On soulignera aussi le travail réalisé sur les voix superposées qui est juste splendide (on retrouve d'ailleurs ce genre de superpositions chez un groupe comme SAVATAGE). Ce titre termine donc le disque en apothéose. Enfin, on n’oubliera pas non plus les deux ballades de l’album que sont la douce "Stay" à l'atmosphère feutrée (passages 'spatiaux' narrés en prime) et "The Hidding Place", lesquelles ne manquent assurément pas de charme (et d'émotions), judicieusement positionnées qui plus est et qui permettent surtout à l’album de respirer et de nous proposer quelques très bons moments d’accalmie avec des passages acoustiques bien sympathiques.

"Echoes From Afar" constitue en cela une excellente surprise, finalement inattendue puisque je ne connaissais pour ainsi dire pas la formation. Pour leur troisième album, les Français frappent vraiment fort avec des compositions ambitieuses, élégantes pour certaines, intelligemment pensées et qui marquent fortement les esprits. Je pense particulièrement à "Feel The Force", "The Greater Gift" ou bien encore à l'astucieux "Monkey On My Back", compositions top niveau résolument Prog', épiques, mélodiques et riches en rebondissements. Compositions à tiroirs sur lesquelles PARALLEL MINDS performe littéralement. Avec de tels paysages/ambiances déployés, divers et variés, le groupe n'en oublie pas pour autant de balancer quelques gros riffs et quelques passages carrément pêchus rappelant du même coup que les albums précédents étaient infiniment plus 'bruts' (qui a dit Thrashy ? Remember "The Last One Kills").

"Echoes From Afar" est en tout cas un sacré coup de cœur de mon coté ! Je recommande fortement !

Morceaux préférés : "Feel The Force", "The Greater Gift", "Monkey On My Back".

A lire aussi en METAL PROG par FREDOUILLE :


CONSTANTINE [CØNSTANTINE]
Esthesia (2017)
Attention, très gros talent !




REDEMPTION
Snowfall On Judgment Day (2009)
Magnifique album de Metal Prog ! La classe !


Marquez et partagez




 
   FREDOUILLE

 
  N/A



- Greg Giraudo (guitare/basse/claviers)
- Stéphane Fradet (chant)
- Eric Mannella (batterie)
- Guests :
- Frédéric Visconte (violon)
- Guillaume Rigaud (accordéon)
- Bastien Giraudet (piano)
- Laurie Rougalle (chant)


- Part 1 : Echoes
1. Feel The Force
2. No Fate
3. Angel’s Battle
4. Stay
5. Monkey On My Back
- Part 2 : Endymion Suite
6. The Hiding Place
7. Our Last Resort
8. Mythic River
9. Provider Of Sins
10. The Greater Gift



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod