Recherche avancée       Liste groupes



      
GROOVE METAL  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Voice Of Ruin
- Membre : Megadeth, Burn The Priest
 

 Site Officiel (348)
 Myspace (393)
 Facebook Officiel (61)

LAMB OF GOD - Resolution (2012)
Par T-RAY le 9 Mai 2018          Consultée 187 fois

"Resolution" est l’album le plus amerloque de LAMB OF GOD. Ce disque respire la sueur de prolo ricain en colère et l’envie d’en découdre avec cette société conservatrice. Et s’il ne signe pas un retour du grand Agneau de Dieu, il est une nette amélioration par rapport à son prédécesseur, "Wrath". Il semble d’ailleurs que le groupe se soit rendu compte des limites de ce dernier durant la longue tournée qui l’a suivi, puisque c’est au cours de celle-ci, à l'hôtel ou dans le Tour Bus, que le groupe de Richmond a commencé l'écriture des morceaux de "Resolution". Ce qui n’a rien d'étonnant pour des légions d’artistes Metal n'était, en effet, pas dans les habitudes du quintette virginien. Est-ce ce contact entre le terrain et le processus de composition qui fait de ce sixième opus studio un condensé de rage brute ? D’intense vindication ?

"Resolution" est aussi un album d’une remarquable maturité. Là où "Wrath" présentait une formation en quête d'expérimentation, notamment sur le plan du son, ce disque-là présente un LAMB OF GOD d’une confiance totale en son style, en la façon dont il doit sonner, en les qualités de ses musiciens. Mark Morton, “Randy” Blythe et Chris Adler font preuve d’une maîtrise impressionnante de leur instrument ici. John Campbell et Willie Adler ne sont, certes, pas en reste, mais leur travail consiste encore à soutenir l'édifice en béton armé que leurs trois camarades bâtissent à chaque titre. Et, chose étonnante de prime abord, c’est encore Josh Wilbur, pourtant déjà aux manettes de "Wrath", qui est reconduit à la prod'. Signe que les cinq gaillards estimaient avoir loupé le coche avec lui sur leur précédente collaboration.

Pari gagné : "Resolution" est épais comme aucun autre L.P. de LAMB OF GOD à ce jour. Ce qui handicapait "Wrath" est devenu un atout de ce sixième album : ce son lourd, gras, trouve ici une profondeur qu’il n’avait pas trois ans plus tôt. Et c’est un vrai plaisir de mordre dans cette graisse car le muscle, savoureux, est bien présent derrière. À peine a-t-on mordu dans l’hyper Sludge "Straight For The Sun" - exercice inédit, et réussi, pour l’Agneau de Dieu - que le musclé et très Groove "Desolation" prend sa place. Et avec lui, un mélange de goûts puissants. L’art du riff du duo Morton/W.Adler se rappelle soudain à notre bon souvenir, avec une séquence simple mais efficace de par le tempo enlevé qu’ils impriment. Les chœurs dignes de ceux de "Sacrament" se révèlent aussi et referont surface, avec parcimonie, plus loin sur l’album. Ils sont un ornement gracieux sur une boule de colère de 56 minutes.

Hargneux, "Resolution" l’est certainement et ce, sur quasiment toute sa durée. C’est un bloc de rage dont chaque morceau s'enchaîne sans débander, sans parfois réellement se différencier du titre qui le précède, ce qui rend l’ensemble sans aucun doute épuisant à bien des oreilles. En outre, LAMB OF GOD y retrouve un sens du Groove Metal efficace, mais il faut réellement apprécier le genre pour goûter pleinement cet album. Il faut apprécier aussi la voix caractéristique de Randy Blythe, car l’animal est omniprésent et rugit à tout bout de champ, même s’il module énormément ses gueulantes. L’aspect dense de "Resolution" joue assurément contre lui et il apparaît comme un massif accidenté de moyenne montagne, bien reculé au milieu d’une zone aride et désertique. Difficile d'accès, peu hospitalier, soumis aux bourrasques de poussière : tel est ce sixième album de l’Agneau de Dieu.

On y trouve néanmoins de petits trésors de Metal au croisement du Groove, du Thrash, du Heavy, du Sludge, du Hardcore voire du Funk (l'étonnant "To The End"). Le hit "Ghost Walking" et ses trompeurs accords de gratte acoustique n’est que l’un d’eux. L'enchaînement "Guilty"/"The Undertow"/"The Number Six" fait assez mal aux dents car LAMB OF GOD nous les assène coup sur coup, tout riffus qu’ils sont. L’hyper Core "Cheated" brutalise aussi bien comme il faut l’auditeur. "Terminally Unique" nous renvoie à l'époque où l’Agneau de Dieu faisait feu de tout bois (2002-2006, en gros), avec un Thrash sombre qui tend fortement vers le Melodeath et cela fait plaisir d’entendre que les Virginiens savent encore composer ainsi. "King Me" et ses 6 minutes de Heavy riche d’ambiances à chœurs et à cordes conclut l’ouvrage sur une note d'inédit qui fait du bien. Car pour y arriver, il aura quand même fallu passer par quelques titres bien moins signifiants ("Invictus", "Insurrection", "Visitation" malgré son solo jouissif), qui contribuent certes à l’aspect massif de "Resolution" mais l'alourdissent tout de même un peu trop.

A lire aussi en THRASH METAL par T-RAY :


CRISIX
The Menace (2011)
¡Los deglingos del Thrash!




CRISIX
From Blue To Black (2016)
Autrement Thrash


Marquez et partagez






 
   MAXXX

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- D. Randall Blythe (chant)
- Mark Morton (guitares)
- Willie Adler (guitares)
- John Campbell (basse)
- Chris Adler (batterie)


1. Straight For The Sun
2. Desolation
3. Ghost Walking
4. Guilty
5. The Undertow
6. The Number Six
7. Barbarosa
8. Invictus
9. Cheated
10. Insurrection
11. Terminally Unique
12. To The End
13. Visitation
14. King Me



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod