Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (20)
Questions / Réponses (2 / 4)
Metalhit
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Custard, Virgin Steele, Majesty, Domine, Steel Attack
- Membre : Fabienne Shine , Jack Starr's Burning Starr , Ross The Boss, Shakin' Street, The Rods
 

 Site Officiel De Manowar (1747)

MANOWAR - Battle Hymns (1982)
Par CANARD WC le 16 Novembre 2007          Consultée 2444 fois

Battle Hymns est comme une huître perlière. Quand on ouvre le mollusque, on ne voit que la perle blanche qui trône sur son amas de chair visqueuse et grisâtre. La pureté éclatante de la nacre en fait oublier à plus d’un combien la chair d’huître peut être savoureuse. En ce sens, Battle Hymns et son morceau éponyme mystifie l’album. La grandeur et la puissance du morceau ont fini par aveugler les auditeurs distraits de MANOWAR.

Certains albums sans être des monuments du Heavy Metal portent en eux les germes d’un tel potentiel qu’il en exhale une pureté presque touchante. Plus que de simples albums, ce sont des odes à la vie et au courage qui dégagent une puissance indescriptible. Battle Hymns est de ces diamants à l’état brut qui ne manquera pas de bluffer quiconque gratte un tant soit peu.

Le commencement de l'album est à ce titre révélateur. D’un Heavy lourdingue au mid tempo vrombissant (Death Tone), MANOWAR enchaîne sur le majestueux « Metal Daze ». En un morceau, le groupe synthétise tout ce que le Heavy a hérité du Rock, véhiculant par la même occasion un entrain et une énergie que peu de groupes ont égalés (I feel the power, Rolling on the stage. 'Cause only one thing, Really sets me free Heavy metal Loud as it can be). Même encore aujourd’hui.

La faute à un Eric ADAMS en forme olympique chantant avec une puissance déjà bluffante, la faute à ces riffs si parfaitement basiques, la faute à ces refrains taillés pour se coller dans un coin de votre crâne...

Par delà le potentiel inhérent de l’œuvre et passées les émotions d’écouter l’un des plus grands groupes de Heavy Metal en devenir, l’album se présente comme une sorte de « trailer » pédagogique des qualités du groupe. Tous les ingrédients qui feront le succès et la grandeur de MANOWAR sont dispersés d’un bout à l’autre de la galette. Rien qu’un morceau comme « Dark Avenger » et son ambiance obscure en est presque pédagogique : ce riff mid tempo lourd et lancinant duquel émerge une longue narration... et « bam » accélération qui cloue le morceau et lui donne une ampleur insoupçonnée.

Variant les plaisirs avec un aplomb bluffant, MANOWAR joue tour à tour la carte de l’émotion sur « Shellshock », balance son hymne à la face du monde .Il faudra faire avec MANOWAR dans les prochaines années (Manowar Born to live forever more The right to conquer every shore Hold your ground and give no more Our fight will never end So we call on partisans To raise your hands And take our stand ).

Avec ce premier album, MANOWAR débarque sur les terres du Heavy Metal en conquérant. Un territoire vierge et inoccupé s’offre au groupe. Un « pan » entier du genre reste à écrire. MANOWAR vient de mettre une option dessus. En 1982, avec ce Battle Hymns, personne ne pouvait aussi bien y prétendre.

A lire aussi en HEAVY METAL par CANARD WC :


ACCEPT
Restless And Wild (1982)
Du heavy metal comme on n'en fait plus (sigh)...

(+ 1 kro-express)



AVENGED SEVENFOLD
Nightmare (2010)
Un cauchemar gorgé d'espoir et de fraîcheur.

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   ERWIN

 
   CANARD WC
   RENAUD STRATO

 
   (3 chroniques)



- Joey Demaio (basse)
- Eric Adams (chant)
- Ross The Boss (guitare, claviers)
- Donnie Hamzik (batterie)


1. Death Tone
2. Metal Daze
3. Fast Taker
4. Shell Shock
5. Manowar
6. Dark Avenger
7. William's Tale
8. Battle Hymn



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod