Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  SINGLE

Commentaires (6)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Ce Single
 


 

- Style : Custard, Virgin Steele, Majesty, Domine, Steel Attack
- Membre : Shakin' Street, Ross The Boss, Jack Starr's Burning Starr , Fabienne Shine
 

 Site Officiel De Manowar (1562)

MANOWAR - Die With Honor (2008)
Par CANARD WC le 12 Mai 2009          Consultée 5947 fois

Mourir avec les honneurs, c’est tout le mal qu’on leur souhaite aux mecs de MANOWAR et c’est pas gagné vu les récents albums (de merde), les DVDs inutiles, les Lives réchauffés de chez FINDUS et aucun passage en France (c’est incroyable quand on y pense, à croire qu’ils ne lisent pas mes mails). Rappelons que le dernier bon album du groupe date de 1995 et que depuis « Louder » leur discographie est synonyme de pleurs, de chute de cheveux des fans, de grincements de dents et d’afflictions en tous genres. Même ma Blonde évite d’aborder le sujet à cause de mes problèmes de tension.

A la limite, on pourrait en avoir rien à foutre et faire comme si de rien n’était. Soyons désinvoltes, n’ayons l’air de rien. Le problème c’est que tant de kilomètres de nullité à l’heure vont bien finir par ternir complètement l’incroyable puissance des premiers albums, transformant le mythe en ectoplasme. Excusez-moi deux secondes, je crois que j’ai une poussière dans l’œil.

(snif)

Donc ce « Die with Honor » est un EP gratuit du groupe, généreusement distribué aux fans lors de la tournée 2008. Je suppose qu’il devait être accompagné d’un mot d’excuse de MANOWAR et de tout un tas de promesses pour l’avenir. Ce serait le minimum pour qu’on daigne écouter leur prochain album (de merde). Je suppose toujours qu’il s’agit en réalité d’une bête chute de studio que le groupe a oublié de mettre à la fin de leur abominable « Gods of War ». Heureusement que ce ne fut pas le cas, j’imagine qu’une conclusion « Die for Metal (1) » enchaîné sur un « Die with Honor » aurait entraîné toute sorte de quolibets. Sont assez cons pour le faire, ceci dit.

Bon, ce morceau est pas mal. Il enterre à lui seul tout « Gods of War », ce qui ne signifie pas non plus qu’il s’agisse d’une merveille du Heavy Metal, vu le piètre niveau de blabla.... Arrêtez de me faire répéter constamment les mêmes trucs, vous êtes pénibles. Objectivement, pas de quoi s’emballer dans du papier-bulles (j’ai honte, je vous assure) : un riff aussi inventif que le fil à couper le beurre tiède, une structure refrain / couplet super classique, un jeu de grattes déjà entendu 27 000 fois par le passé et des paroles à filer mal au crâne à un mammouth. Allez un exemplaire du refrain (répété 5 fois tout de même) :
Fight With Blood
Fight With Steel
Die With Honor
Never Yield
Fearless Hearts
Filled With Pride
Into Glory We Shall Ride


Rien que d’écrire un truc pareil et le chanter sans sourciller, ça mérite bien un oscar de la meilleure interprétation masculine. Le problème, c’est que justement le père ADAMS est un peu à la traîne (sans doute ce qu’il y a de plus décevant). Heureusement que les gros chœurs de l’armée rouge sont là pour le soutenir, sinon le morceau ne décollerait pas du tout. Quand on connaît le passé de MANOWAR, on sait qu’Eric n’a même pas mis la moitié d’une couille sur la table. C’est triste. Dans le temps, ce mec était capable de faire trembler les montagnes en un cri, de faire vaciller le ciel en hurlant. Désormais, même Bruce DICKINSON chante de façon plus pêchue. Excusez-moi encore, je ne sais pas ce qui se passe, doit y avoir de la poussière dans l’air pas possible autrement.

(snif)

"Die with Honor" est donc un titre vraiment moyen qui soulagera les fans comme un pansement sur une jambe de bois. A moins que vous ne soyez collectionneur des pochettes moches avec des Drakkars (faut que j’en parle à VOLTHORD tiens), je ne vois aucune raison de s’exciter. Un petit click sur le YOUTUBE (2) du morceau devrait vous permettre de corroborer cette trop longue chronique. Comme c’est « gratuit », une certaine indulgence est de mise. « On ne crie pas rembourser, quand le spectacle est gratuit », comme le veut la sagesse populaire. Moi je dis, tout dépend de si on a acheté ou non « Gods of War ».



Puisqu’on est là peinard à la fraîche décontracté du gland et que ça cause MANOWAR, on pourrait - en guise de conclusion (3) - se poser la question suivante :

Comment un groupe surpuissant comme MANOWAR a pu se transformer en caricature de lui-même en l’espace de quelques années ?

C – O – M – M – E – N – T ?


The Explication of Dr CANARD :

Tel un yaourt laissé trop longtemps dans le frigo, tous les artistes ont une date de péremption au-delà de laquelle l’inspiration s’étiole complètement, au-delà de laquelle toute fraîcheur devient rance. Il faut donc savoir s’arrêter parce qu’après c’est plus bon du tout. Ma copine Heavy REM dirait très justement : « Même les meilleurs TAMAGOSHIS s’éteignent quand il n’y a plus de piles ». Vu que ça va faire plus de 10 ans que MANOWAR n’a pas écrit un seul bon morceau, que chaque nouvel album semble défier à lui seul le grand vide intersidéral ; il FAUT se faire une raison (perso j’ai du mal) ! Et c’est pas leur rendre service que de continuer à applaudir des deux mains cette espèce de « survival ». MANOWAR, c’est terminé, fini, sont cuits de chez cramés. Circulez, y a rien à voir. En s’accrochant désespérément à son fonds de commerce, le groupe dévalue lui-même son glorieux passé. La différence entre le « avant » et le « après » est simple : avant MANOWAR faisait passer la force par sa musique (la musique était le moyen) et transcendait le ridicule inhérent à son Heavy Metal. Faute d’inspiration et date de péremption oblige, la situation s’est inversée obligeant le groupe à s’accrocher à ses gimmicks et du pilotage automatique pour tenter de maintenir MANOWAR à flot, coute que coûte, comme le premier tâcheron venu. Sauf que depuis le temps, le Drakkar a pris des allures de radeau de la méduse.


Note : 3/5 (nostalgie + gratuité)


Morceau préféré du Canard : Die with Honor (logique)


(1) : « Die for Metal » étant au passage le meilleur titre de l’album (de merde).
(2) : http://www.youtube.com/watch?v=-2TWhA1UFcI : Je suis sympa, je réduits à un click la vérification.
(3) : Je vais réussir à faire plus de deux pages, vous allez voir…

A lire aussi en HEAVY METAL par CANARD WC :


BLACK SABBATH
Sabotage (1975)
Heavy metal

(+ 1 kro-express)



WASP
Wasp (1984)
Heavy-demment culte.

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Eric Adams (chant)
- Joey Demaio (basse)
- Karl Logan (gratte)
- Scott Columbus (batterie)


1. Die With Honor



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod