Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  LIVE

Commentaires (12)
Questions / Réponses (1 / 1)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2018 Omni
 

- Style : Secret Sphere, Kamelot, Aquaria
- Membre : Turilli / Lione Rhapsody, Steel Seal, Lione / Conti, Megadeth, Twilight, Symfonia, Andre Matos , Almah, Kiko Loureiro , Virgo
- Style + Membre : Rhapsody, Shaaman, Viper
 

 Site Officiel (514)
 Myspace (366)
 Chaîne Youtube (637)

ANGRA - Holy Live (1997)
Par JEFF KANJI le 13 Juin 2019          Consultée 605 fois

Ceux qui étaient là il y a vingt ans peuvent nous narguer. Le jeune ANGRA, porté par des musiciens incroyablement compétents et un chanteur que le timbre et les prouesses stratosphériques auront eu vite fait d'installer au sommet de la hiérarchie True Metal qui déferle alors et dont la formation brésilienne fut précurseur.

"Holy Live" doit répondre à un sacré challenge : proposer un enregistrement qui fasse honneur à deux albums fabuleux acclamés par la critique. La salle de concert parisienne est par ailleurs bondée, les "ANGRA ! ANGRA !" scandés avec un accent français reconnaissable trahissent une ambiance brûlante et survoltée, que le groupe aura tout loisir de faire monter sur la rampe de lancement qu'est "Crossing". "Nothing To Say" ne demande aucune présentation, étant sans aucun doute l'un des morceaux des Brésliens qu'on retiendra pour la postérité avec "Carry On", qui conclue ce "Holy Live" avec panache.

Andre Matos (qui est d'ascendance française) s'exprime avec un enthousiasme communicatif que le public lui rend au centuple. Dès "Nothing To Say" l'ange parti trop tôt dévoile ses mélodies pures et travaillées, élégantes et virtuoses. Après un puissant "Z.I.T.O." sur lequel Ricardo Confessori fait des prouesses, c'est l'épique "Carolina IV" où la finesse et la richesse d'écriture du groupe apparaissent au grand jour. "Holy Land" reste un album de Heavy incomparable, à l'identité forte et il est ardemment défendu. "Carry On" conclue dans une danse de violons et d'envolées vocales magiques une prestation énergique et enjouée.

Cependant le concert ne put jamais être restitué en intégralité, la faute à une acoustique capricieuse de l'Aquaboulevard qui a très vite fait rétrécir vers le format EP, les introductions des deux monuments d'ANGRA étant plus faciles à restituer que la prestation live pure : "Time", "Angels Cry" ou encore "Make Believe" avaient été joués, la prestation s'achevant sur une reprise du "Painkilller" de JUDAS PRIEST (parue plus tôt sur "Freedom Call").

Il nous reste cet unique témoignage de cette incarnation désormais entrée dans la légende sans aucun espoir de la retrouver un jour depuis le décès d'un Andre Matos qui après des années compliquées, remontait sur scène interpréter ses plus belles œuvres avec des capacités vocales revenues à leur gloire, sa dernière prestation restera donc ce "Reach Out For The Light" chanté avec AVANTASIA le 2 juin 2019, quelques jours avant son décès prématuré.

Only the good die young.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


CONCERTO MOON
Between Life And Death (2015)
La santé de fer du Power japonais




SECRET SPHERE
A Time Never Come (2001)
Un des dix meilleurs disques du genre


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Andre Matos (chant ,clavier)
- Kiko Loureiro (guitare)
- Rafael Bittencourt (guitare)
- Luis Mariutti (basse)
- Ricardo Confessori (batterie)


1. Crossing
2. Nothing To Say
3. Z.I.T.O.
4. Carolina IV
5. Unfinished Allegro
6. Carry On



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod