Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/THRASH  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nile, No Return
- Style + Membre : Dies Irae

VADER - Welcome To The Morbid Reich (2011)
Par MEFISTO le 30 Août 2011          Consultée 5191 fois

Plus ça change, plus c'est pareil... Habituellement, quand on emploie cette expression, elle a une connotation négative. Pas avec VADER, car ce que Peter et ses line-up changeants offrent disque après disque est une constance dans la qualité, même si la formule ne change pas beaucoup ; du Death thrashisant violent, compact, ne se permettant que quelques incartades de temps à autres – les nombreux soli nerveux en tête, les passages ambiancés et apocalyptiques en second, venant contrebalancer cette tornade de riffs déments et de descentes de baguette qu'est "Welcome To The Morbid Reich".

Encore une fois, ce n'est pas du côté des paroles ou du pseudo-concept qu'on devra chercher son pain et son beurre, car le combo polonais sur lequel règne Peter en tyran est une machine de guerre musicale avant tout. Du bon gros Death bien bourdonnant, ciselé de cordes aussi effilées qu'une forêt de rasoirs. Par-dessus ces tourments déclenchant automatiquement la joie chez tout amateur de Death surpuissant et pas trop intellectualisé, s'élève une autre valeur sûre, comme un bonus, une cerise dorée sur le sundae : la voix caverneuse si unique de Peter, une de mes préférées toutes catégories confondues. Elle est grasse et sans merci, et, fait intéressant, on comprend la majorité des mots qu'il hurle ! Prenez ça comme un avantage ou un détail sans importance, cela fait partie des bons coups que VADER accumule depuis ses débuts…. en 1983 ! Putain, deux ans après ma naissance !

La force de VADER étant ses riffs accrocheurs et martiaux, on se doit de s'y attarder en premier, car pour la forme, on est en terrain connu. Des pièces très courtes qui entrent dans la chair aussi vite qu'un surin et d'autres, plus charnues mais pas moins véloces et déjantées. Je pense aussitôt au premier extrait, "Come And See My Sacrifice", et à la plus réussie selon moi, "I Am Who Feasts Upon Your Soul", avec son intro et son final dantesques, ou à la clôture "Black Velvet And Skulls Of Steel" et sa surprenante et touchante mélodie. VADER jouerait-il la carte émotive ? Ouf, je ne crois pas… Du côté des brûlots/défoulements, on retrouve la géniale pièce-titre, les ravageuses "Only Hell Knows" et "Lord Of Thorns", ainsi que "I Had A Dream" et "Decapitated Saints", un morceau datant de 1993 réenregistré pour l'occasion. Bref, de tout pour se bourrer la panse en boucle.

À part les plages 2, 4, 6 et 12 qui se détachent aisément du lot, le reste du disque, comme sur le dernier effort du groupe, et sur les autres tant qu'à y être (!), s'écoute facilement sans ennui. C'est ce qui a forgé la réputation de VADER et, sans pondre des albums parfaits ou extraordinaires, Peter a au moins le mérite de garder l'auditeur devant ses enceintes durant de longues heures, ce que d'autres peinent à accomplir. C'est un peu jouer à la pute, mais ça marche. Car ce que cette cuvée 2011 offre n'est ni plus ni moins qu'un très bon album dans la lignée des précédents ; pas un album de fou qui réinvente la haine tamponnée Death, mais une efficace collection de compositions lézardées de parties rythmiques destructrices et de courts soli mirobolants.

VADER n'a pas de temps à perdre et s'assure de ne pas flancher sous le poids des années et, sans trop d'efforts, arrive à maintenir des standards de haut niveau. Peter a encore des choses à dire, tant avec son organe vocal impérial qu'avec ses doigts possédés, et tant qu'il trouvera des pigistes de talent pour matérialiser ses créations simples mais foutrement agréables, VADER sera une valeur sûre. Peu importe la pochette, le titre de l'album ou le nombre d'années séparant les sorties.

VADER will be VADER, right till' the end.

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


DEMIURG
Slakthus Gamleby (2010)
Agression différente et diablement entraînante !




The CHASM
Farseeing The Paranormal Abysm (2009)
Colossal, tout simplement


Marquez et partagez






Par BIONIC2802




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Peter (chant, guitare, basse)
- Spider (guitare)
- Paul (batterie)


1. Ultima Thule
2. Return To The Morbid Reich
3. The Black Eye
4. Come And See My Sacrifice
5. Only Hell Knows
6. I Am Who Feasts Upon Your Soul
7. Don't Rip The Beast's Heart Out
8. I Had A Dream...
9. Lord Of Thorns
10. Decapitated Saints
11. They Are Coming...
12. Black Velvet And Skulls Of Steel



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod