Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/THRASH  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nile, No Return
- Membre : Hate, Supreme Lord, Crionics, Batushka
- Style + Membre : Dies Irae

VADER - Solitude In Madness (2020)
Par MEFISTO le 2 Juin 2020          Consultée 696 fois

Cher Monsieur Piotr Wiwczarek,

Je prends aujourd'hui la liberté de vous écrire cette missive pour une raison fort particulière qui, je l'espère de tout cœur, vous fera autant plaisir qu'à mon humble personne.

Je me présente, Sandalphonse Michaëli, directeur du premier et seul lieu de repos éternel des légendes du panthéon métallique.

Cet endroit, créé il y a déjà plusieurs années, se nomme Cité de Dité, et a pignon sur rue dans le Vieux-Montréal, métropole québécoise sacrée capitale mondiale du Metal !

Oui, oui, comme vous, j'écris Metal sans E accent aigu, car je suis un fervent défenseur de cette culture et un fan de la première heure de cette musique que vous pratiquez depuis 1983 ! Vous et moi sommes de la même génération, je suis votre aîné de seulement deux printemps, à cinquante-six ans. Pour un type de cinquante-quatre balais, le Vieux-Montréal est un terrain de jeu idéal pour souffler, concevoir, continuer de jouer, profiter des joies de la vie…

Bon… Vous me voyez sûrement venir… Mais peut-être pas non plus, car je me laisse emporter facilement quand je suis TRÈS enthousiaste !

La Cité de Dité serait honorée de vous compter parmi ses résidents. Je crois, enfin nous croyons, qu'après une carrière auréolée comme la vôtre, une retraite bien méritée s'impose. Laissez-nous le soin de vous choyer, comme nous le faisons déjà pour nombre de légendes comme vous, telles que Brousse Dickinsonne, Glen Benton… Vous saviez que Lemmy habitait chez nous au moment où Méphistophélès est venu clamer ses moustaches ?

Nous vous offrons une des suites les plus luxueuses de la propriété, dans une aile récemment terminée, avec balcon surdimensionné face au fleuve St-Laurent. Vous n'avez rien à penser, notre formule tout compris, clé-en-main, appelez cela comme vous voulez, allégera votre esprit tourmenté ! Votre forfait chez nous comprend : votre nid douillet décoré selon vos goûts, trois repas par jour avec gluten, autant de collations santé (ou pas du tout), l'électricité, le câble, le téléphone, l'internet, le spa et la piscine sur le toit, les cocktails à volonté, la salle d'enregistrement avec studio afin de poursuivre les superbes radotages de VADER (veuillez pardonner cet écart critique…), le bowling, la piscine intérieure, la gym, la salle commune avec billard, dards, cinéma maison, cuisine, bar, BBQ et système de son dernier cri pour vos fêtes entre amis. En plus, vous jouirez de passes annuelles à tous les festivals de votre choix et même sur la croisière 70 000 Tons of Metal – durant lesquels vous serez invité/passager VIP et n'aurez même pas besoin de jouer ! Le repos éternel, vous dis-je !

Pourquoi vous ? Je vous entends, je vous entends, Piotr… Sans doute vous sentez-vous bien vieux tout d'un coup, insulté ? Je vous prie, si c'est le cas, d'accepter mes excuses. Notre objectif est, au contraire, de vous permettre de retrouver votre superbe durant les longues années qu'il vous reste, de conserver cette motivation, cette créativité qui vous animait lorsque vous avez engendré VADER. Je vous accorde que "Solitude In Madness" nous donne foi en l'avenir en ce qui vous concerne, car ce Death Thrash que vous maîtrisez à merveille est si magnifiquement intense que vous semblez rajeunir ! Alors pourquoi ne pas venir recharger vos batteries chez nous pour vous assurer de capituler sur ce… Miracle ? (pardonnez cette seconde errance critique).

Oui, pourquoi vous ? Votre dernier disque, Piotr, transpire la fougue de vos premières débâcles. Nous n'en démordons pas ! Est-ce que "Dark Age" vous aurait insufflé une dose irrésistible de nostalgie ? Fini le pompeux des années 2000, la recherche de sens des années 2010 avec ces morceaux trop longs, vous avez (re)trouvé votre essence pure. Celle qui m'avait tant charmé sur "The Ultimate Incantation" et "De Profundis". Vos détracteurs prétendront, comme moi (oui je l'avoue), que vous construisez sans cesse le même puzzle. Or, si je vous conspue aujourd'hui, je vous respecte davantage ; je ne suis que contradictions sur deux pattes lorsque j'écoute VADER. Et "Solitude In Madness" ne m'aide pas à démêler mes sentiments. Donc, ne vous étonnez pas de me voir alterner entre "Je" et "Nous"… Vous me faites perdre mon français…

Je sens que vous pourriez vous épanouir chez nous et consolider vos acquis des trente-sept dernières années. Wow… Écrit comme cela, c'est révélateur. Vous réalisez, Piotr ? Cela fait trente-sept ans que vous vous démenez pour renouveler une recette simple, mince comme une pâte filo. Et bon Dieu, vous y arrivez sans cesse. J'aimerais tant que vous m'expliquiez, un jour, devant un bon cabernet…
La sauvagerie, le riffing et le jeu de batterie pesants sur ce seizième album sont la preuve ultime que vous détonnez. Je serais presque prêt à vous pardonner "The Empire" tellement vous surfez sur une vague exceptionnelle depuis "Dark Age". "Solitude In Madness" est si carré, si puissamment interprété dans la simplicité, si plein de rebondissements malgré ses maigres vingt-neuf minutes, que je ne vois pas comment vous pourriez refuser notre offre.

Faites-nous donc le plaisir de vous joindre à notre armée de retraités de l'ombre et je vous garantis que votre héritage sera sauf. Venez profiter de l'éventail de petits ravissements que nous vous réservons, personne en Pologne n'y a droit plus que vous, Piotr. Pas même Nergal, qui est bien trop jeune et qui a encore du chemin à parcourir avant d'arriver jusqu'à nous. N'oubliez pas que vous pourrez continuer de créer dans notre installation ultra moderne. Vous pourrez recevoir tous vos collaborateurs, comme si vous étiez à la maison. D'ailleurs, j'aimerais bien avoir la chance de féliciter James pour son jeu dément derrière les fûts, Marek pour ses soli et Tomasz, qui fusionne parfaitement avec vous pour bétonner cette section rythmique sur "Solitude In Madness" ! (Vous me permettrez sûrement cette autre incartade critique…).

Si le confort que nous procurons vous décourage de reprendre le collier, dites-vous, cher ami, qu'il vaut mieux partir la tête haute, les lauriers du succès nous réchauffant le cervelet, que sombrer au fond des abysses boulet au pied. À ce sujet, nous pouvons vous fournir une escorte musclée durant la durée de 70 000 Tons of Metal…

Alors, Piotr ? Nous préparons votre suite ? Une demande spéciale pour votre premier repas ? Faites vite, la liste de légendes comme vous que nous désirons accueillir s'allonge. Les jeunes ont les dents longues… Pardonnez-leur, ils ne savent pas ce qu'ils font !

Au plaisir de vous serrer la main dans le Vieux-Montréal,
Sandalphonse Michaëli,

PS 1 : Je vous accorde 3,5/5 pour votre "Solitude In Madness".

PS 2 : Vivre chez nous ne coûte pas un sou ! Nos pirates informatiques s'assurent que les géants de l'industrie musicale et leurs artistes mainstream rendent leur dû aux créateurs comme vous ! Ah, ce que c'est jouissif de les détrousser au quotidien ! Merci de garder cet aveu secret…


Podium : (or) "Sanctification Denied", (argent) "Shock And Awe", (bronze) "Bones".

Indice de violence : 3,5/5.

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


LAY DOWN ROTTEN
Gospel Of The Wretched (2009)
Du death inspiré, loin de pourrir sur le sol !




FIRESPAWN
The Reprobate (2017)
Violence, efficacité et grandeur


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Piotr 'peter' Wiwczarek (guitare, chant)
- Marek Pająk (guitare)
- James Stewart (batterie)
- Tomasz Halicki (basse)


1. Shock And Awe
2. Into Oblivion
3. Despair
4. Incineration Of The Gods
5. Sanctification Denied
6. And Satan Wept
7. Emptiness
8. Final Declaration
9. Dancing In The Slaughterhouse
10. Stigma Of Divinity
11. Bones



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod