Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1984 Dreamtime
1985 Love
1987 Electric
2016 Hidden City
 

- Membre : Guns N' Roses, Holy Barbarians
 

 The Cult Us (1080)
 The Cult Homepage (1902)

The CULT - Love (1985)
Par POULPI le 14 Février 2011          Consultée 5551 fois

Des événements survenus en cette année 1985, la mémoire collective aura retenue plus facilement la sortie de "Love" de THE CULT que ma naissance… De là à reprocher aux historiens de n’avoir pas fait leur travail correctement, il n’y a qu’un pas. Certes, je l’admets volontiers, "Love", une simple galette de polycarbonate (merci wikipedia), en vaut 10 comme moi. Certes son côté historique particulier mérite qu’on se penche assidûment sur son sujet. Mais quand même…

Rappelons d’abord que "Dreamtime" fut une véritable réussite artistique, à tout point de vue. L’étincelle d’un début de carrière ambitieux, l’impulsion qui allait lancer le groupe dans la bonne direction. Une base solide sur laquelle le groupe pourrait appuyer ses nouvelles et nombreuses expérimentations.

C’était écrit : de "Dreamtime", "Love" conservera ce côté new wave qui faisait l’originalité de sa musique rock. "Brother Wolf and Sister Moon" assume brillement cette paternité affichée. Mais THE CULT s’en ira beaucoup plus loin, s’éloignant de cette voie jalonnée depuis plusieurs années déjà par l’ancêtre SOUTHERN DEATH CULT. Le groupe transforme sa musique, évolue, comme il saura le faire tout au long de sa carrière. Explorant de nouveaux horizons, défrichant les jungles musicales, julesvernisant : la découverte comme un accomplissement pour les musiciens.

Car "Love" est indubitablement un album de rockeur. Déjà quelques gros riff pointent le bout de leur nez, "Love" et "Nirvana" en tête. Et si les textures gothiques enrobent et adoucissent le tout, la guitare prend une place prédominante qu’elle n’est pas prête de perdre. Pas encore du rock pur et dur pour l’instant, mais du rock gentiment hard à la LED ZEP qui ne s’affirmera vraiment que sur l’album suivant.

Inutile de déblatérer encore et encore sur les capacités techniques des jeunes musiciens. THE CULT est à cette époque dans sa configuration idéale. Le groupe a de bonnes idées, et sait les mettre en branle, malgré certaines longueurs, étonnamment plus flagrantes que d'habitude. En témoigne la sublime "Rain", balade ultime, et l’originale "Hollow Man", bien représentative du mélange des genres ici pratiqué.

Loin d’être un aboutissement, "Love" n’est donc pas ce sommet artistique qu’on lui attribue si facilement, mais plutôt le rouage indispensable pour bien comprendre l'évolution du groupe. Au regard de l’ensemble de sa carrière, il est tout simplement juste à sa place, bien au chaud, roulé sous les aisselles. A la croisée des chemins entre un "Dreamtime" aux ambiances gothico new wave prononcées, et un "Electric" donnant dans hard rock pur et dur. Bien évidemment, la qualité globale de la discographie de THE CULT en fait un indispensable du genre.

Le temps passera, et la musique du groupe changera bien des fois. L’aspect post punk gothique se distillera progressivement au fil des albums, et ne fera son réel come back que sur les derniers albums du groupe. Le rock, lui, hissera le groupe à ses sommets artistiques et commerciaux. Il restera de "Love" une pièce maîtresse dans l’histoire du hard rock, une autre, estampillée THE CULT.

Oui, "Love" est un album tout ce qu’il y a de plus majestueux.
Oui, THE CULT a su donner à sa musiquer un côté hors du temps.
Non, "Love" n’est pas un album kitchissime.
Oui, "Love" est un album à posséder de toute façon.

PS : une chronique de "Love" sans parler de "She Sells Sanctaury", une vraie prouesse !

A lire aussi en HARD ROCK par POULPI :


AEROSMITH
A Little South Of Sanity (1998)
Hard rock




The CULT
Born Into This (2007)
Retour en grâce d'un groupe définitivement culte!


Marquez et partagez




 
   POULPI

 
  N/A



- Ian Astbury (chant)
- Billy Duffy (guitare)
- Jamie Stewart (basse)
- Mark Brzezicki (batterie)
- Nigel Preston (batterie)


1. Nirvana
2. Big Neon Glitter
3. Love
4. Brother Wolf, Sister Moon
5. Rain
6. The Phoenix
7. Hollow Man
8. Revolution
9. She Sells Sanctuary
10. Black Angel



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod