Recherche avancée       Liste groupes



      
INQUISITION BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Cobalt
 

 Myspace Inquisition (540)

INQUISITION - Into The Infernal Regions Of The Ancient Cult (1998)
Par ONCLEGUUD le 20 Juin 2008          Consultée 5807 fois

INQUISITION est une formation de Black Metal véritablement culte – enfin un groupe qui mérite ce statut. INQUISITION est un duo culte, INQUISITION est un combo qu'aucun amateur de Black Metal ne peut ignorer. Ces mecs sont des dieux. Voilà ma chronique est terminée.

Nan, mais je pourrais terminer là, car c'est suffisant. Leur Black Metal si singulier, unique en son genre, est tellement bon que je pourrais m'arrêter là et vous envoyer chier. Ce statut leur est reconnu. Depuis 2004, No Colours Records l'a bien compris et c'est pour cela qu'ils produisent ou re-produisent tout ce que conçoit le combo colombien expatrié aux States. INQUISITION est une bande aujourd'hui incontournable en matière de Black Metal. INQUISITION, pour moi, est le SLAYER du Black Metal. Pourquoi qu'il est culte "boubourse" ? Y'a plein de raisons. Au commencementt, en 1988 (!) quand nos garçons vivaient encore en Colombie, ils pratiquaient un Thrash technique à la Kreator. Puis les jolies USA ont attiré Dagon en 1996 pour je ne sais quelles raisons. Aujourd'hui, ces mecs habitent non loin d'un autre combo fabuleux plus récent, WOLVES IN THE THRONE ROOM. Mais bon on s'en fout. Comme tu l'auras compris cher lecteur, INQUISITION est un vieux de la vieille, qui a eu la révélation du Black Metal en posant ses valises chez l'Oncle Sam. C'est donc logiquement que petit à petit, dans les années 93-94, la formation se forge une nouvelle identité (la « Mystical Dark Violence » comme ils l'ont baptisée) pour enfin sortir, en 1998, son premier full-lenght dont il est ici question, « Into the Regions of the Ancient Cult »... Un travail qui portera ses fruits.

Car c'est avec celui-ci qu'INQUISITION va se faire d'emblée connaître, bien que difficilement. Sorti il y a dix années maintenant, ce missile produit par le Colombien Sylphorium Records (bien entendu réédité depuis par No Colours Records en double LP) ne contient que des Hymnes du groupe. De plus et comme à son habitude, INQUISITION nous propose un objet à la pochette affreuse et kitsh – faudra vous y faire – mais surtout, surtout, un Black Metal on ne peut plus efficace, développant un immense Enfer mental à l'aide d'une personnalité imposante, comme je n'arrête pas d'essayer de vous le graver dans les neurones. Cette identité est le reflet des deux personnes qui ont forgé ce culte : Dagon et Incubus - qui tournent en l'état, à deux seulement, lorsqu'ils font des concerts !

Incubus, c'est le batteur. Un batteur qui doit s'enfiler des lignes de coke à chaque enregistrement certainement, car il développe une énergie ahurissante, une puissance, une lourdeur incomparable. Non, ça ne bourrine pas à tout va, loin de là et au contraire; non il n'en met pas plein la vue, mais à l'écoute, on sent ce mec survolté, possédé par le rythme, possédé par la Haine, le Mal et le Satanisme, dernier trait de caractère inéluctable quand on parle d'INQUISITION. Un Satanisme dont font grandement preuve les deux membres, qui sont de véritables croyants – cette adoration est le thème central de tous leurs skeuds. Leur zèle affiché fait donc aussi parti du culte. Voilà, Incubus est un tueur au feeling incroyable, à la justesse affolante. Un des meilleurs batteurs au monde, en complète phase avec Dagon. Dagon qui lui, s'occupe du reste : basse, guitare et voix. Et là aussi, ça fait très mal. Ce poète de Satan possède lui une voix et un timbre uniques dont il use assez étrangement : il ne chante pas, mais déclame. Je ne lui connais aucun équivalent. Dagon scande, prononce des incantations, lance des imprécations d'une voix de corbeau, d'une voix éteinte, sans joie, sans vie, proprement d'outre-tombe. U-NIQUE. Difficile de vous décrire autrement comment elle est, mais elle est un peu comme ça, et réverbérée par dessus le marché, effet dont j'apprécie grandement l'impact en Black Metal. Jamais Dagon n'hurle : il déclame. Impressionnant, car ça fonctionne à merveille.

Cet aspect ajouté à ses riffs purement blasphématoires, vous obtenez un Black Metal respirant l'Occulte le plus noir et cosmique, le Satanisme et les tombeaux poussiéreux et ouverts. Et encore, je ne vous ai pas tout dit, notamment des compositions et du style et du jeu si caractéristique de Dagon... Je pourrais noircir des pages sur INQUISITION tant il y a à dire sur cette entité. « Into the Infernal Regions of the Ancient Cult » est un album énorme, long de 66:06 minutes (fallait le faire !) La réédition vynile rajouta encore quatre titres, blindant le format. Je vous ai dit comment Incubus tapait ses fûts : avec une conviction et un dynamisme non feints. Au rendu, la batterie sonne très live et organique, avec une caisse claire un peu distendue et sonnant quelque peu « carton ». La production en elle-même est chaude comme l'Enfer, nullement glaciale. La guitare de Dagon est elle une tronçonneuse à metal qui remue les tripes dans lesquelles elle fouille sans remords. Les accords et riffs caractéristiques de Dagon sont insidieux, anciens et sinueux comme un serpent, avec une grosse dose de mélancolie. La haine en transpire plus qu'elle n'agresse... Le jeu de Dagon ressemble d'ailleurs quelque peu à celui d'Andrew Harris de JUDAS ISCARIOT, si je peux l'imager sans trop de blasphème. La basse qu'il fait rouler derrière est parcimonieusement présente, gonflant l'atmosphère ou soutenant le rythme avec justesse. Enfin, la voix : Maître Corbeau aux dix paquets de gitane par jour vous salue bien bas. Dagon est un sorcier du sang, cela s'entend (notamment sur la mid-tempo, très processionnaire « The Initiation »). Enfin, pour ce qui est des compositions, l'un des attraits d'INQUISITION est qu'il propose des pistes variées, aux plans s'alternant, s'alambiquant de manière ingénieuse. On ne s'ennuie jamais à leur écoute, avec comme l'impression qu'elles durent des heures tant elles sont éclectiques : un peu comme si chaque chanson était composée de plusieurs autres. De plus, des samples bien choisis de films des années 50 parsèment l'opus, rajoutant à l'ambiance diabolique du missile.

« Into the Infernal Regions of the Ancient Cult » s'ouvre sur un sample justement, extrait d'une production de la Hammer certainement et qui nous plonge dans le bain sanguinaire d'entrée. Déboule ensuite le monstrueux « Unholy Magic Attack », par lequel INQUISITION nous démontre toute l'étendue de son talent, de sa maîtrise et de son intelligence : on passe ainsi par toutes sortes d'ambiances et de sentiments, les parties s'imbriquant intelligemment, entre fureur et puissance et moment de déprime. Les accords de Dagon imposent toute la lourdeur d'INQUISITION, reconnaissable entre tous... Dès lors, les tubes s'enchaînent : l'irréel et exhalant le souffre « Those of the Night », qui démontre également une bonne partie de l'influence Heavyesque du combo. Le morbide et hypnotique « The Initiation » qui nous plonge dans les affres infernaux... On y notera l'apport de guitare folk, de façon surprenante, mais parfaitement bien sentie et donnant du cachet à cette Initiation. Dagon a vraiment l'art et la manière de nous emmener aux Enfers, sachant ouvrir les portes de l'esprit qui mènent au désespoir et à l'horreur les plus touchantes qui soient... On continue avec le catchy « Empire of the Luciferian Race », où le côté Thrash du duo ressort de plus belle, sans pour autant perdre de vue que le Black Metal doit nous plonger dans quelque chose de plus malsain. Le très Immortalesque « Summoned by Ancient Wizards Under a Black Moon » (qui n'aurait pas dépareillé sur « Damned in Black ») suit la cadence et met le feu au pit avec brio. « Journey to Infernukeorreka » fait lui aussi brandir le poing et dévisser la tête pour une séance de défouloir garantie ! Vient le titanesque titre éponyme, instrumental, qui impose un mur de guitare (ah ces riffs de Satan !) et où Incubus met toute sa patate pour nous faire adhérer au Culte sans retenue : du délire ! Elle me fait penser à la meilleure période de SODOM cette piste. La tortueuse « Mighty Wargod of the Templars (Hail Baphomet) » est quant à elle une track martiale et assez dérangeante : la bile qu'y injecte Dagon est répandue pour que l'on ne puisse échapper à la contamination... « Solitary Death in the Nocturnal Woodlands », neuvième chapitre de l'album, est un autre hymne incontournable d'INQUISITION : lourd, morbide à souhait, empli de douleurs et de frustrations, il a le don de me foutre la déprime à chaque écoute. J'ai le sentiment de traverser la Vallée de la Mort ou de monter dans la barque de Charon... Extraordinaire. A se loger une balle dans le crâne. Enfin, « Hail the Cult » est un monologue de Dagon sur lequel se pose en fond sa guitare déchirante – un joyau qui me donne des frissons à chaque écoute...

Si vous cherchiez du neuf – bien que cet opus ait déjà dix ans – une formation avec une véritable âme et qui vous happera dans son univers dédié au Malin, aux Anciens, aux rites secrets, alors INQUISITION est fait pour vous. « Into the Infernal Regions of the Ancient Cult » fut la première étape de la conquête de ces Colombiens. Cette galette rassemble le meilleur des dix premières années du combo : indispensable ! Hail the Cult !

http://www.myspace.com/inquisitionusa
http://www.inquisition666.tk/

A lire aussi en BLACK METAL par ONCLEGUUD :


INQUISITION
Nefarious Dismal Orations (2007)
Indispensable à tout fan de metal extrême




WINTERFYLLETH
The Ghost Of Heritage (2008)
Putain ! DRUDKH & WITTR s'accouplent : génial !!!!

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   ONCLEGUUD

 
  N/A



- Dagon (incantations, guitare, basse)
- Incubus (batterie)


- into The Infernal Regions Of The Ancient Cult
1. Unholy Magic Attack
2. Those Of The Night
3. The Initiation
4. Empire Of The Luciferian Race
5. Summoned By Ancient Wizards
6. Journey To Infernukeorreka
7. Into The Infernal Regions Of The Ancient Cult
8. Mighty Wargod Of The Templars (hail Baphomet)
9. Solitary Death In The Nocturnal Woodlands
10. Hail The Cult



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod