Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  COMPILATION

Commentaires (3)
Questions / Réponses (2 / 4)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 I
  Ii
1970 Iii
1971 Iv
1973 Houses Of The Holy
1975 Physical Graffiti
1976 Presence
  The Song Remains The Sam...
1979 In Through The Out Do...
1982 Coda
1997 Kashmir : Symphonic Led ...
2012 Celebration Day
2015 Coda édition Deluxe
2016 The Complete Bbc Session...
 

- Style : Whitesnake, Rory Gallagher , Raveneye, Scorpion Child, Heart, Path Of Samsara, Great White, The Black Crowes , Mountain
- Membre : Robert Plant , Page - Plant
- Style + Membre : Coverdale - Page, The Firm
 

 Site Officiel (173)
 Chaîne Youtube (160)

LED ZEPPELIN - Mothership (2007)
Par CANARD WC le 22 Mars 2008          Consultée 7571 fois

Je suis toujours très ennuyé quand je dois chroniquer un Best Of, une compile et autre Greatest Essential Of Machin Truc. Quelle valeur donner à une simple sélection de morceaux, puisqu’on ne juge pas la qualité intrinsèque des morceaux ? De quoi est-il question au juste ?

De pas grand-chose. Si, de facilité et de vulgarisation.

Pourquoi se plonger dans la disco d’un groupe quand un gentil Label vous apporte sur un plateau doré toutes les perles du groupe sagement alignées les unes à cotés des autres ? Oui, le Best Of tient chaud, il est rassurant. Ce résumé pour la masse certifie qu’on n’est pas passé à coté de la question, puisqu’un Best Of ne contient par définition que l’essentiel. Bah oui.

Il est tellement plus enrichissant de partir à la découverte d’un groupe tout seul avec sa bite et son couteau, tellement plus constructif de faire soi même son propre Best Of. Quelle hérésie ! On est en 2007, simplifions nous les choses jusqu’au bout. Simplifions donc LED ZEP en 24 titres, deux beaux CDs, quelques photos légendées et appelons ça Mothership, tiens. Le couillon moyen aura l’impression d’avoir fait le tour de la question. De toute façon, le couillon moyen ne veut pas s’enquiquiner à trier, il est content d’avoir un nouvel objet à l’occasion du concert exceptionnel londonien[1]. Vous comprenez, on reparle de LED ZEP en 2007. Il sera même content d’acheter le Live en question.

…[2]

Car oui, elles y sont toutes. Les « Whole Lotta Love », les « Immigrant Song » et bien entendu « Rock n’ Roll » et « Stairway to Heaven ». Il y a effectivement l’essentiel du ZEP dans Mothership. Mais on avait déjà eu la crème de la crème avec les précédents Remasters. Alors oui, c’est vrai, il y a bien quelques petites différences entre les deux.

Ne sentez-vous pas toutefois comme une odeur de doublon dans l’air ? Un relent de fric facile ?

A ce stade de la kro, vous vous demandez sûrement comment j’ai pu coller une note si généreuse malgré ce liminaire coup de gueule ? Je m’en vais vous répondre de ce pas.

« De ce pas »
(je sors)

Outre la joie, le bonheur, le plaisir et l’exquise jubilation d’écouter du LED ZEP en 2007 ; il y a ce « son ». Un lifting miraculeux, amis lecteurs. Je suppose que le Père PAGE et une armada d’ingénieurs ont planché avec l’envie de bien faire pour obtenir un rendu si bluffant. Sans transformer la musique divine du groupe, ce « son » justifie à lui seul l’achat de la galette. On est très loin de la simple amélioration des Remasters. Mothership donne envie de s’asseoir dans son canapé, de mettre le son très fort et de réécouter ces pépites de Rock dur. A l’ancienne quoi.

Du coup, on a envie de prendre les choses du bon coté. On parle de LED ZEP là tout de même. On se dit qu’en plus le fait de présenter toussa de façon chronologique est intéressant (ou comment mesurer l’évolution du groupe à travers les âges). Puis bon, ils ont bien pris quelques petits risques de tracklisting (« When The Levee Breaks » ou « Over The Hill And Far Away » par exemple).


L’honneur est sauf ? Non, pas vraiment, mais c’est LED ZEPPELIN. Même si on ne s’en relèvera pas la nuit, cette énième compile a tout de même de quoi fédérer les grognons comme moi. Comme quoi, LED ZEP fait encore des (petits) miracles en 2007.


Note : 4/5


Morceau préféré : euhhhh


--------------------------------------------------------------------------------

[1] La sortie de Mothership est consécutive au concert unique (20 000 places) donné par le ZEP à Londres le 10/12/2007.
[2] Je vais prendre l’air, je m’énerve tout seul, je sais bien.

A lire aussi en HARD ROCK par CANARD WC :


MONSTER MAGNET
4-way Diablo (2007)
Hard Rock/Stoner "dos au mur" mais qui assure

(+ 1 kro-express)



KROKUS
Headhunter (1983)
Le bijou des helvètes ... et pas des moindres !


Marquez et partagez




 
   CANARD WC

 
  N/A



- Jimmy Page (guitare)
- Robert Plant (chant)
- John Paul Jones (basse)
- John Bonham (batterie)


- [disc One]
1. Good Times Bad Times
2. Communication Breakdown
3. Dazed And Confused
4. Babe I'm Gonna Leave You
5. Whole Lotta Love
6. Ramble On
7. Heartbreaker
8. Immigrant Song
9. Since I've Been Loving You
10. Rock And Roll
11. Black Dog
12. When The Levee Breaks
13. Stairway To Heaven
- [disc Two]
14. The Song Remains The Same
15. Over The Hills And Far Away
16. D'yer Maker
17. No Quarter
18. Trampled Under Foot
19. Houses Of The Holy
20. Kashmir
21. Nobody's Fault But Mine
22. Achilles Last Stand
23. In The Evening
24. All My Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod