Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  TRIBUTE

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1969 I
  Ii
1970 Iii
1971 Iv
1973 Houses Of The Holy
1975 Physical Graffiti
1976 Presence
  The Song Remains The Sam...
1979 In Through The Out Do...
1982 Coda
1997 Kashmir : Symphonic Led ...
2012 Celebration Day
2015 Coda édition Deluxe
2016 The Complete Bbc Session...
 

- Style : Whitesnake, Kingdom Come, The Vintage Caravan, Black Mirrors, Cream, Greta Van Fleet, Grand Funk Railroad, Tyler Bryant & The Shakedown, Cactus, Dewolff, The Tea Party, Montrose, Mountain, Rory Gallagher, The Black Crowes, Great White, Path Of Samsara, Heart, Scorpion Child, Raveneye, Ann Wilson
- Membre : Robert Plant, Page - Plant
- Style + Membre : The Yardbirds, The Firm, Coverdale - Page
 

 Site Officiel (1234)
 Chaîne Youtube (963)

LED ZEPPELIN - A Tribute To Led Zeppelin (2022)
Par JEFF KANJI le 2 Juin 2022          Consultée 1092 fois

Le nom de Beth Hart vous dit sans doute quelque chose. Largement promue par son label Mascot Records pour ses collaborations avec le fabuleux Joe BONAMASSA, la tigresse américaine est une gravure vivante du Rock And Roll, dans tout ce qu'il incarne de viscéral et d'excessif. Remise d'une longue dépendance à l'alcool, Beth n'en a pour autant jamais manqué de saisir son auditoire dès qu'elle ouvre la bouche. Ce gosier forgé par la scène et le whisky laisse passer toutes les émotions que le Blues se plaît à véhiculer depuis son émergence dans les champs de coton.

D'ailleurs les amoureux de Gibson Les Paul ne s'y sont pas trompés ; Les Paul, Neal Schon ou Slash ont tous collaboré avec elle. Dans les noms qui ont rendu le modèle célèbre il en manque bien entendu un, évident, et dont il sera question presque tout au long de cette chronique ; Jimmy Page. Les nombreuses accolades (le terme visiblement s'impose pour sa parenté avec son équivalent français mais aussi parce qu'il désigne tout autant un hommage, une distinction ou une récompense dans le contexte) reçus par l'hyperactive Américaine n'ont souvent pas manqué de souligner avec quelle âme elle interprétait de temps à autres les classiques de LED ZEPPELIN en concert. Pour l'anecdote, Beth n'est pas ce qu'on peut appeler une fan particulière de LED ZEP, n'ayant appris que "Black Dog" et "Whole Lotta Love" dans le cadre de ses formations. Elle aime ces compos, nourrissant pour des raisons personnelles une passion pour "Babe I'm Gonna Leave You", mais ne cherche pas particulièrement à connaître davantage le groupe.

Et c'est justement l'album que Beth ne voulait pas faire… Rendre un hommage à la légende est mission impossible, la comparaison s'avérant systématiquement à votre désavantage. Pas bête la Beth. Mais il fallait surtout l'ingéniosité et la ténacité d'un musicien-producteur pour faire naître ce "Tribute To Led Zeppelin". Rob Cavallo fait partie des gros pontes, il a œuvré au succès de GREEN DAY et LINKIN PARK entre autres. Il avait participé avec David Campbell (connu notamment pour son travail sur le "Kiss Alive IV" où il avait arrangé avec talent les titres des Américains) à un projet orchestral de reprises de LED ZEPPELIN qui ne voyait pas le jour. Après avoir produit "War In Mind" pour la chanteuse, Rob Cavallo fait chanter "Whole Lotta Love" à Beth Hart sur cet arrangement orchestral.

Là-dessus, le confinement arrive, et ce projet prend une nouvelle forme, Rob Cavallo sent que le tout peut devenir génial. Les orchestrations rappellent par certains aspects le travail de Jaz Coleman pour "Kashmir – Symphonic Led Zeppelin" un tribute méconnu mais très intéressant au Dirigeable. Là-dessus, il a réussi à réunir des musiciens aux carrières incroyables. Quand Beth Hart découvre les versions que nous écoutons, elle hallucine et met un point d'honneur à soigner ses versions des classiques de LED ZEPPELIN.

Robert Plant est le mâle ultime du Hard Rock et impressionne même Beth Hart (sacrée humilité quand on connaît le talent de la bougresse), et prend le temps de rentrer au plus profond des textes du grand blond. Et le résultat ? Si vous aimez Beth HART, si vous aimez LED ZEPPELIN, vous ne pourrez qu'être comblés par ce "A Tribute To Led Zeppelin". Sorti de là ? Les versions, comme je le disais plus haut, ont à la fois des réminiscences d'un projet orchestral intéressant et les musiciens sont respectueux et extrêmement impliqués dans leur interprétation : si vous écoutez le solo de "Whole Lotta Love", on s'y croirait, et pour autant, Tim Pierce ne singe pas Jimmy Page.

Le choix aussi de proposer des medleys est totalement dans l'esprit du ZEP qui bien souvent partait d'un morceau et partait en improvisation, insérant parfois plusieurs titres au milieu. "The Crunge" et son incroyable riff syncopé était souvent un morceau de choix pour ce genre d'exercice. "When The Levee Breaks" qui s'invite au sein de "Dancing Days" ça marche à mort, idem pour ce "Babe I'm Gonna Leave You" qui s'invite dans "No Quarter". En termes d'intensité, le classique de "Houses Of The Holy" conserve toute la noirceur qu'un GRAVE DIGGER avait su insuffler à sa version, et Beth se met à nu sur la chanson qui ravive le souvenir d'un père absent.

Le chant de Beth est une TUERIE ! Comme prévu on aurait envie de dire. Sur les évidents "Black Dog" ou "Whole Lotta Love", la rockeuse ardente est parfaitement à sa place, mais c'est sur des titres plus profonds comme "The Rain Song", "No Quarter" ou "Kashmir" que c'est le plus intéressant. On ne surpasse jamais Robert Plant, mais on est carrément au niveau. Quand vous pouvez vous permettre de combiner la rage de Pat Benatar, le sens du Blues Hard de Ann Wilson et la puissance de Grace Slick, comment peut-il en être autrement ?

"A Tribute To Led Zeppelin" propose de belles versions de classiques intemporels, magistralement interprétés (au prix même de subtiles modifications sur certaines paroles) et chantés avec âme. Après on réécoutera toujours les originaux, mais cette collection de classiques fait du bien par où elle passe.

Note réelle : 3,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par JEFF KANJI :


QUEEN
The Miracle (1989)
Le crépuscule des Dieux

(+ 1 kro-express)



DEF LEPPARD
Retro Active (1993)
La compilation qui voulait être un album


Marquez et partagez




 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Beth Hart (chant)
- Rob Cavallo (guitare)
- Tim Pierce (guitare)
- Chris Chaney (basse)
- Jamie Muhoberac (claviers)
- Dorian Crozier (batterie)
- Matt Laugh (batterie sur 3)
- David Campbell (arrangements, direction d'orchestre)


1. Whole Lotta Love
2. Kashmir
3. Stairway To Heaven
4. The Crunge
5. Dancing Days Pt. 1
6. When The Levee Breaks
7. Dancing Days Pt. 2
8. Black Dog
9. No Quarter
10. Babe I'm Gonna Leave You
11. Good Times Bad Times
12. The Rain Song



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod