Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  LIVE

Commentaires (2)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : John 5, Rob Zombie
 

 Site Officiel Du Groupe (574)
 Site Officiel Français Du Groupe (949)
 Autre Site Français (879)

MARILYN MANSON - The Last Tour On Earth (1999)
Par FENRYL le 21 Décembre 2007          Consultée 4778 fois

1999: l'apocalypse ne s'est pas produit. Notre joli monde tourne toujours aussi mal/bien (au choix, selon le point de vue).
La révolution s'est pourtant opérée l'année précédente, lorsque l'antichrist Manson est devenu Omega. Celui-ci nous a servi un album magistral, à contre pied total de ce que les fans de la première heure attendaient. Tout le monde dans le vent. Finis les riffs cradingues et écorchés vifs sur « Antichrist Superstar », bonjour le glam sophistiqué de « Mechanical Animals ».
Succès considérable. S'ensuit une tournée monstre, phénoménale, affichant le plus souvent sold-out et dont le témoignage ultime est ce live.
Et Manson, c'est autant visuel qu'auditif. Chaque concert est un show, présentant la particularité à l'époque d'être réglé comme du papier à musique, tout en étant parfaitement ingérable de part les sautes d'humeur de son leader. Cette tournée se caractérisant par un véritable défilé de mode, on ne s'attardera donc pas sur la perte de cet élément avec cette livraison sans section DVD.
On se contentera donc ici d'un live authentique (largement retouché en studio comme d'habitude), à la set-list quasi irréprochable.
Même s'il fait la part belle au dernier album en date, on retrouve les hymnes Mansoniens, décuplés par la rage du live (vous aurez certainement remarqué comme tous ces groupes ont la tendance à jouer plus vite sur scène, selon une urgence toute relative !). Le son est particulièrement soigné, avec un rendu des plus précis. Bravo, les messieurs de la prod' !

Lumière éteinte (on imagine !), musique d'ambiance permettant une ouverture magistrale avec deux titres géniaux « The Reflecting God » et « Great Big White World ». On annonce la couleur: ce set sera burné !
Difficile d'éviter un track by track, classique pour un concert, mais citons les moments fondamentaux de ces 70 minutes.
« Sweat dreams ». Voici sans aucun doute le titre que j'attendais le plus au tournant, pour cette prestation live. Inquiétudes levées très rapidement, pour finalement être balayées par une seconde partie baptisée « Hell outro » mémorable.
L'autre temps fort du set est indéniablement le survolté « Lunchbox » de quasiment 9 minutes ! Le groupe étire et exploite son titre jusqu'à en tirer l'essence essentiel (démarche similaire à Metallica sur le « Live Shit » avec « Seek & Destroy » de 18 minutes). Break au milieu, on arrangue la foule, nargue la police, hurle le refrain en karaoké géant, puis final explosif. Génial.
La jolie histoire en guise de speach d'intro pour « I don't like the drugs... » est désormais rentrée dans les annales du groupe.
Les joyaux « Antichrist Superstar », « The Beautiful People » et « Irresponsible hate Anthem » composent un triptyque magistral. Violence, agressivité et volonté de bien faire sont clairement affichées par un groupe semblant avoir trouvé un équilibre parfait (l'avenir nous prouvera à mon grand désarroi que j'avais bien tort).
La séquence Live s'achève par un morceau acoustique: « the last day on Earth » ou comment donner une seconde vie à un titre, bravo encore une fois.
Quel son, quelle énergie, quelle puissance !
L'énervant « Get your Gun » et le dispensable inédit « Astonishing Panorama of the End Times » plombent un peu l'ambiance général. On fera donc la fine bouche jusqu'au bout.

En cette fin d'année 1999, Marilyn Manson possède son line-up le plus équilibré, le plus performant, le plus abouti sûrement. Malgré un leader charismatique et véritable despote, les musiciens s'expriment, donnent vie de la plus belle des façons à un monstre.. Leur monstre.
MM nous fait ainsi la preuve qu'il est un immense groupe de scène en cette fin de millénaire (le début du millénaire suivant le confirmera avec le DVD « Guns, God & Government Tour » paru en 2002, d'un point vue des images ce coup-ci...).
Elevé au rang d'ennemi public n°1 par des médias déchaînés, Marilyn Manson se retrouvera, bien malgré lui, à la fin de cette année, dans la peau du bouc émissaire suite à la tuerie du 20 Avril 1999 à Columbine.
Descendu en flèche, Omega et ses Mechanical Animals se retireront de la scène médiatique pour revenir encore plus forts, armés d'un album réponse magistral, autre pierre angulaire de leur discographie... La légende est en vie...

4/5, pour un groupe en pleine possession de ses moyens.

Conseil: Afin d'être propriétaire d'un produit des plus complets, procurez-vous si possible l'édition limitée proposant un cd-bonus avec les titres suivants : « Coma white », « Get my rocks off », « Coma white acoustic », « A rose and a baby ruth ». Pour ceux qui, comme moi, considéraient l'oubli de « Coma White » comme une erreur grossière, voilà une bien belle façon de corriger la bévue.

Surprise: L'immense dimension acquise par certains titres des deux premiers albums qui ne révélaient pas tant de potentiel.

A lire aussi en METAL INDUS :


MARILYN MANSON
Mechanical Animals (1998)
Metal indus

(+ 1 kro-express)



PAVILLON ROUGE
Solmeth Pervitine (2011)
Fils du vent et du soleil !


Marquez et partagez




 
   FENRYL

 
  N/A



- Marilyn Manson (chant.)
- John 5 (guitares.)
- M.w. Gacy (claviers.)
- Ginger Fish (batterie.)
- Twiggy Ramirez (basse.)


1. Inauguration Of The Mechanical Christ
2. The Reflecting God
3. Great Big White World
4. Get Your Gunn
5. Sweet Dreans (are Made Of This) / Hell Outro
6. Rock Is Dead
7. The Dope Show
8. Lunchbox
9. I Don't Like The Drugs [but The Drugs Like Me] ...
10. Antichrist Superstar
11. The Beautiful People
12. Irresponsible Hate Anthem
13. The Last Day On Earth
14. Astonishing Panorama Of The Endtimes



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod