Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL INDUS  |  STUDIO

Commentaires (7)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : John 5, Rob Zombie
 

 Site Officiel Du Groupe (564)
 Site Officiel Français Du Groupe (939)
 Autre Site Français (873)

MARILYN MANSON - The Golden Age Of Grotesque (2003)
Par POWERSYLV le 17 Novembre 2004          Consultée 9940 fois

3 ans se sont écoulés depuis le superbe "Holy Wood", et il est temps pour Marilyn Manson et ses sbires de se remettre au travail. Car pendant 3 ans, le révérend n'avait fait parler de lui que dans la presse à scandales et il faut bien se remettre un peu à la musique si l'on ne veut pas être surnommé " le nouveau Axl Rose" !!

Certes, il y aura bien eu le live "The Last Tour On Earth", l'album en public qui marque la fin d'une époque. Le bassiste Twiggy Ramirez, complice de toujours l'a bien compris et quitte ses collègues, ce qui ne manque pas de générer une certaine inquiétude car son rôle était important dans le processus de composition du groupe. Le révérend enrôle alors le musicien Tim Skold pour le remplacer. Celui-ci n'est pas inconnu : il avait fait parti du groupe suédois SHOTGUN MESSIAH qui avait fait parler de lui au début des années 90.

A ces différents titres, "The Golden Age Of Grotesque" inaugure une nouvelle période dans la carrière de l'ennemi numéro des États-Unis (mais l'est-il encore finalement ?). Pour ne pas manquer à sa réputation, on a droit à un contexte totalement différent de celui de l'album précédent. "The Golden Age Of Grotesque" est d'abord beaucoup moins sombre, et revient à une image plus horror-glam. Un cadre qui fait penser à des ambiances "début de 20ème siècle" en plus terrifiantes, et il suffit de s'imprégner du clip de "mOBSCENE" avec ses danseurs de cancan aux visages tordus et grimaçants pour comprendre le délire dans lequel le révérend veut nous emmener au long de cet album.

"mOBSCENE", premier single, est somme toute du Manson tout craché, suite logique des "Beautiful People" et consorts. Les chansons (à part peut-être la chanson titre) sont plus ... festives, moins intimistes que sur "Holy Wood". Le style Manson est reconnaissable, on notera néanmoins et ce dès le début un retour plus en avant des sonorités électros, qui s'étaient effacées sur les 2 derniers disques au profit des guitares. Ceci est perceptible dès le début, avec l'intro "Thaeter" et le morceau "This Is A New Shit" (autodérision, quand tu nous tiens !). Ce qui personnellement me gène un peu mais bon, ça c'est une question de goût.

Un album assez étrange avec des titres bizarroïdes : "Doll-Dagga Buzz-Buzz Ziggety-Zag", "Ka-Boum Ka-Boum" surtout, et le dixième titre aussi qui ne porte pas de nom mais qui est représenté par un as de pique, et que j'ai tout bonnement appelé (spade) dans la track-list ...

D'autres grands titres de cet opus hormis ceux cités ci-dessus sont l'énergique "Use Your Fist And Not Your Mouth" qui remporte la palme de titre énergique à égalité avec "(S)aint", ou le très space "Para-Noir" (ambiance "Erotica" ou "Justify My Love" de Madonna assurée) avec ses samples de voix féminines, et où Mr Manson répond de manière très euh ... personnelle et intime aux femmes qui l'adulent. On s'achemine vers la fin du disque avec un instrumental assez étrange, "Obsequey (The Death Of Art)" où l'on imagine l'homme aux échasses, la femme à barbe et Elephant Man derrière un orgue de barbarie sous un chapiteau de cirque avec un Monsieur Loyal qui s'égosille "Approchez Approchez, petits et grands, venez voir les curiosités de ce monde".

Et pour finir, la reprise de l'archi-connu "Tainted Love" de SOFTCELL. Vous savez, cette chanson new-wave sur laquelle vous avez sans doute secoué vos popotins lorsque vous étiez étudiants dans les soirées. Ah, vous étiez déjà fans de metal quand vous étiez étudiants, huhu ? Une cover adaptée au style Manson et qui a servi de bande originale à ce superbe nanar nommé "Sex Academy" : si vous aimez les teen-movies bien cons, je vous le conseille. Et on se demande pourquoi Manson a été mêlé à cela d'ailleurs.

Pauvre homme, qui à défaut de sortir un album aussi original que les précédents, se rue sur les bandes qui elles, sont originales (ok, je sors !). Car c'est là qu'on en vient forcément : "Golden Age" est un "bon" album qui malgré ses qualités à le défaut de répéter un peu ce que Marilyn Manson a fait précédemment sans pour autant (à part le contexte) nous donner de réel grand frisson. Un poil trop électro à mon goût aussi. L'absence de Twiggy Ramirez se ferait-elle sentir justement niveau compos ? Manque d'inspiration ? Petite erreur de parcours ? Bon, laissons-lui le bénéfice du doute... pour l'instant.

A lire aussi en METAL INDUS par POWERSYLV :


MARILYN MANSON
Holy Wood (in The Shadow Of The Valley Of Death) (2000)
Metal indus

(+ 2 kros-express)



MARILYN MANSON
Mechanical Animals (1998)
Metal indus

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez




 
   POWERSYLV

 
   CANARD WC
   FENRYL
   ZIONLEEMASTERSEB

 
   (4 chroniques)



- M.w. Gacy (claviers)
- Ginger Fish (batterie)
- Tim Skold (basse)
- John 5 (guitare)
- Marilyn Manson (chant)


1. Thaeter
2. This Is A New Shit
3. Mobscene
4. Doll-dagga Buzz-buzz Ziggety-zag
5. Use Your Fist And Not Your Mouth
6. The Golden Age Of Grotesque
7. Ka-boum Ka-boum
8. Slutgarden
9. Para-noir
10. The Bright Young Things
11. Better Of Two Evils
12. Vodevil
13. Obsequey (the Death Of Art)
14. Tainted Love



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod