Recherche avancée       Liste groupes



      
BLUES MECANIQUE  |  STUDIO

Commentaires (13)
Questions / Réponses (1 / 7)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : John 5, Rob Zombie
 

 Site Officiel Du Groupe (574)
 Site Officiel Français Du Groupe (949)
 Autre Site Français (879)

MARILYN MANSON - The Pale Emperor (2015)
Par CHAPOUK le 6 Février 2015          Consultée 8250 fois

On a quitté le révérend dans une bien mauvaise posture avec le triplet très décevant que constituent ses trois derniers albums. La question qui se pose alors est donc celle-ci « MANSON doit-il continuer à persévérer dans la musique ? ».

Suite à ces échecs l’ami Brian s’est découvert une passion pour les séries : jouant dans "Sons Of Anarchy" le rôle d’un nazi, prêtant sa voix pour un personnage de "Once Upon A Time" et composant même le générique de "Salem" avec l’aide Tyler Bates.

Si je cite ce dernier ce n’est pas par hasard, ce monsieur est un compositeur de musiques de films assez porté sur les ambiances (écoutez les BO de "300", "Watchmen" ou dernièrement "les Gardiens De La Galaxie"…) et surtout appréciant la musique Rock en général. Le bonhomme avant de collaborer avec MANSON avait déjà fait preuve de sa sympathie en réalisant les BO de quelques films de Rob ZOMBIE. Il était donc assez naturel qu’il intègre l’équipe de Marilyn pour la création de "The Pale Emperor", car MANSON, tout aussi doué qu’il soit pour insuffler à ses morceaux une ambiance particulière, a besoin de musiciens talentueux sur lesquels se reposer.

Et le moins qu’on puisse dire c’est que ce fut bénéfique pour l’album ! Oubliez le MANSON foireux de ces dernières années, oubliez également le MANSON des débuts… Ici on est face à quelque chose de très différent et qui étonnamment colle bien au personnage de Marilyn. La musique est très minimaliste et froide mais à ma grande surprise très efficace grâce au travail d’ambiance. La voix du révérend colle parfaitement à cet enchevêtrement musical d’Indus (la rythmique de "Slave Only Dreams To Be King" qui rappelle "The Beautiful People"), de Blues et de gimmicks Pop (comme le refrain de "The Third Day Of A Seven Day Binge", entêtant dès la première écoute).

Vous l’aurez compris Marilyn s’est calmé, fini les beuglements hasardeux, il a misé sur son timbre de voix particulier et toutes les pistes de cet album sont plus dans l’esprit de "In The Shadow Of The Valley Of Death" que "This Is The New Shit" ou "mOBSCENE".
D'une manière bien personnelle MANSON s’approprie les divers styles qui composent sa culture musicale. Ainsi il offre plusieurs compos bluesy (parfois dénudées comme sur "Killing Strangers" ou agrémentées de légères touches d’Electro sur "The Devil Beneath My Feet"), un titre au rythme Boogie et accrocheur ("The Mephistopheles Of Los Angeles") et un morceau acoustique de toute beauté : "Day 3".

Malgré l’absence de titres plus énervés on ne s’ennuie pas pour autant, on se laisse embarquer, au gré des arrangements, dans l’univers à la fois chic et choc de Marilyn. Le skeud s’enfile d’une traite et reste léger du début à la fin. Le seul problème que j’ai eu pour apprécier cet album c’est qu’il m’a fallu beaucoup de temps. Il est assez difficile de se séparer d’un coup de l’image que l’on s’est fait d’une personne, or pour apprécier ce "The Pale Emperor" c’est ce qu’il faut faire : oublier les échecs et les habitudes du chanteur pour s’immerger dans sa nouvelle performance artistique.

Certains la trouveront peut-être un peu trop linéaire mais si on pousse vraiment l’écoute on se rend compte qu’il y a tout un tas de subtilités auxquelles on ne fait pas du tout attention à la première écoute, et qu’il faut persévérer pour y trouver son compte.
Par exemple au premier abord j’ai détesté le dernier morceau : "Fall Of The House Of Death", je n’y voyais là qu’un moyen grossier de gagner de la place sur la galette en reprenant simplement la dixième piste. Mais en écoutant et ré écoutant à nouveau ce titre j’ai fini par m’habituer à sa présence, son côté acoustique qui lui donne plus de profondeur qu’à l’original, qui fait passer plus d’émotions dans la mélodie et rend le refrain encore plus mélancolique. Actuellement je préfère ce morceau à "The Third Day Of A Seven Day Binge".

MANSON a ici fait preuve d’une honnêteté désarmante, pas de chichis, d’artifices, de parodie ou de provocation (juste dans le titre du skeud c’est tout) à outrance. Le carnaval c’est fini pour lui, il s’est simplement réinventé de façon intelligente, artistique et surtout réussie !

A lire aussi en DIVERS :


CORPO-MENTE
Corpo-mente (2015)
Promenons-nous dans les bois...




BACKYARD BABIES
Backyard Babies (2008)
BACKYARD BABIES redéfinit ses fondamentaux


Marquez et partagez




 
   CHAPOUK

 
   FENRYL
   MULKONTHEBEACH

 
   (3 chroniques)



- Marilyn Manson (chant, percussions)
- Tyler Bates (guitare, basse programmation, arrangements)
- Gil Sharone (batterie)
- Frank Macchia (saxophone sur 7)
- Roger Joseph Manning, Jr. (piano sur 6)


1. Killing Strangers
2. Deep Six
3. Third Day Of A Seven Day Binge
4. The Mephistopheles Of Los Angeles
5. Warship My Wreck
6. Slave Only Dreams To Be King
7. The Devil Beneath My Feet
8. Birds Of Hell Awaiting
9. Cupid Carries A Gun
10. Odds Of Even
11. Day 3
12. Fated, Fateful, Fatal
13. Fall Of The House Of Death



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod