Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Alas, Menace
- Style + Membre : Morbid Angel
 

 Site Officiel (0)
 Facebook (1)

HATE ETERNAL - King Of All Kings (2002)
Par T-RAY le 12 Novembre 2007          Consultée 4456 fois

Deuxième album de Hate Eternal, "King Of All Kings" est déjà le symbole d'une évolution pour le groupe d'Erik Rutan. D'abord, finies les peintures médiévales et place à un artwork plus actuel et original (enfin dans les limites des habitudes death-métal) et à un titre qui entérine l'accession autocratique du groupe au titre de roi des rois de la brutalité, après avoir "conquis le trône" sur le disque précédent. Ensuite, dans sa forme même, le quatuor est devenu trio, après le départ de Doug Cerrito et le remplacement avantageux de Tim Yeung - qui n'était pourtant pas manchot, très loin de là - par Derek Roddy, surnommé "One Take" pour sa capacité à enregistrer parfaitement n'importe quel morceau ou beat de batterie dès la première prise de son. Un son qui, pour la première fois dans la carrière du groupe, a été produit aux Mana Recording Studios, LES studios du sieur Rutan lui-même. Une situation idéale qui permet au guitariste-producteur de pousser plus loin encore les limites sonores de sa créature sur cet album. Enfin, et si la musique y perd un petit peu de sa versatilité, l'absence d'un deuxième guitariste privant Rutan de duels de guitare solo, renforce l'identité du style du groupe, puisqu'il incombe désormais à Rutan de tout composer pour son combo, avec l'aide toutefois de Jared Anderson sur certains morceaux.

Malgré les évolutions sus-citées, il se dégage de ce "King Of All Kings" une variété étonnante qui faisait défaut à son prédécesseur. Et ce au niveau musical comme vocal, Rutan ayant trouvé le moyen d'écrire de puissants refrains, à même d'être repris par un public en live (enfin ceux qui savent un minimum growler), comme sur "King Of All KIngs", "Beyond Redemption", "Chants In Declaration" ou "Powers That Be", aidé, voire suppléé, sur certains titres par Anderson. De quoi aérer la musique du groupe sans pour autant la réduire en brutalité.

Toujours aussi sombre et malfaisant, le son de Hate Eternal gagne encore en violence sur ce disque, ce dont on peut se rendre compte passée l'intro "Our Beckoning", aux allures incantatoires, et les premières notes de "King Of All Kings". Roddy impressionne par sa puissance, sa rapidité et sa précision, quand Rutan et Anderson allient leur voix et font se rejoindre leurs parties de guitare et de basse pour aboutir à une véritable déflagration sur tout le morceau-titre. L'album dégage d'ailleurs un côté martial plus prégnant que sur le premier opus de la formation, sans doute grâce aux rythmiques du batteur-pieuvre et des riffs implacables de Rutan, comme sur "The Obscure Terror". Toujours aussi ténébreux et conquérants, les textes n'ont pas changé d'objetcif, le groupe cherchant toujours à faire valoir son côté absolu.

En terme d'exécution, les morceaux prennent également des directions différentes, comme en témoigne "Servants Of The Gods" et l'esprit trash de ses riffs. Aucun titre ne ressemble jamais à un autre sur cet album, grâce aux vocaux sans cesse déclamés de manière différente d'un morceau à l'autre, aux riffs de guitare variés ainsi qu'aux soli relativement mélodiques, ce qui est parfois (souvent) rare dans le death. Une marque de fabrique du style Rutan. Mais attention, le terme mélodique n'enlève rien au côté malsain et sombre de ces soli, qui s'intègrent encore parfaitement au death infernal des floridiens.

Toujours aussi absolu mais sachant diversifier ses méthodes de torture, le death de Hate Eternal se présente sur ce disque comme l'un des tout meilleurs de la planète métal. Et avec ce disque, Rutan n'a jamais été aussi proche des ses ambitions de régner sur le genre.

A lire aussi en DEATH METAL par T-RAY :


HATE ETERNAL
I, Monarch (2005)
Le retour du roi




BEHEMOTH
Zos Kia Cultus - Here And Beyond (2002)
La métamorphose

(+ 2 kros-express)

Marquez et partagez




 
   T-RAY

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Erik Rutan (guitares, vocaux)
- Jared Anderson (basse, vocaux additionnels)
- Derek 'one Take' Roddy (batterie)


1. Our Beckoning
2. King Of All Kings
3. The Obscure Terror
4. Servants Of The Gods
5. Beyond Redemption
6. Born By Fire
7. Chants In Declaration
8. Rising Legions Of Black
9. In Spirit (the Power Of Mana)
10. Powers That Be



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod