Recherche avancée       Liste groupes



      
STONER  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique stoner
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Spiritual Beggars
 

 Site Officiel (242)
 Myspace (194)

MONSTER MAGNET - Dopes To Infinity (1995)
Par MOMO HEARTBREAKER le 26 Juin 2004          Consultée 5277 fois

Après une gigantesque tournée avec Paw et Raging Slab, le groupe reprend la route des studio en 1995, l’esprit plein de certitudes (voire de substances suspectes…) et accouche du très évocateur « Dopes To Inifinity ». Ce skeud est aujourd’hui considéré par bien des amateurs comme l’une des œuvres fondatrices du renouveau du space rock US et un tournant majeur dans la discographie du combo. Car ce que le petit monde du rock à tendance à oublier aujourd’hui, c’est qu’avant de devenir une rock star au look de biker, Dave Windorf avait offert en pâture au monde deux belles pièces de pure heavy metal psychadélique racé : après l’ exubérant « Superjudge », bienvenue au malsain « Dopes To Infinity » ! La musique me direz-vous ? Elle est le fruit d’un subtil mélange de défonce non-stop associé à la rage du MC5 avec un côté destroy digne des Stooges, le tout assaisonné de mélodies stellaires rendant le tout étonnamment compact et facilement mémorisable par n’importe quel tubbies.

Cette féérie sonore prend son envol avec la title-track « Dopes To Infinity ». Rythme syncopé, mélodie enchanteresse : aucun doute la bête a forniqué avec la belle et cette piste est une pur moment de génie.
Tout s’enchaîne avec le très rock n’roll « Negasonic Teenage Warhead » qui passe tout seul et nous permet de nous secouer le pelage. Ambiance tamisé et soudain un grosse guitare vous prend à la gorge, le temps change, devient sombre pour dévoiler l’excellent single « Look To Your Orb For The Warning ». Un petit coup de sunflower avec « All Friends and Kingdom Come » et on sombre dans le glauque avec le pachydermique “Ego, The Living Planet” digne du sabbath des seventies.

On continue avec le sourire aux lèvres pour une power-ballad acoustique « Blow’Em Off » dont la structure sera reprise et électrifié sur leur futur tube « Space Lord ». Avec « Third Alternative », on sombre dans un monumental death trip épique de plus de 8 minutes comme seul les Doors avant avaient su graver sur vinyl. Ce titre est de mon point de vue le point culminant de l’album ; les grattes sont abrasives et Dave s’écorche littéralement les poumons. On accélère le tempo le temps du très speed « I Control, I Fly » (no comment !!!), ce qui nous emène à l’imparable middle tempo de service « King Of Mars » au refrain on ne peut plus fédérateur : idéal pour le live quoi ! Vous voulez du tube : oui alors écoutez ce petit bijou de ballade rock psychédélique intitulé « Dead Christmas ». Après un intermède musicale, l’album se conclut sur une composition sombre et lugubre intitulée « Vertigo » où Dave susurre ses vocaux à la manière d’un serial killer : brrrrr !

Avec cet album détonnant, Monster Magnet ne tardera pas à s’affirmer comme l’un des leaders d’une scène que l’on nomme alors stoner . L’impact du single « Look To Your Orb For The Warning » qui sera remixé par Alan Moulder (U2, NIN) permettra au groupe de s’ouvrir toutes grandes les portes des radios US, traçant la voie au multiplatine « Powertrip ».

A lire aussi en STONER par MOMO HEARTBREAKER :


SHEAVY
The Electric Sleep (1998)
Stoner




SHEAVY
Republic ? (2005)
Des inédits de Black Sabbath 70's, ça vous tente ?


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
   LONER
   RENERION

 
   (3 chroniques)



- Dave Wyndorf (orgue, basse, guitare, percussions, thérémine, chant, cloche)
- Ed Mundell (basse, guitare, chœurs)
- Joe Calandra (guitare, basse, chœurs)
- Jon Kleiman (basse, percussions, batterie, chœurs)


1. Dopes To Infinity
2. Negasonic Teenage Warhead
3. Look To Your Orb For The Warning
4. All Friends And Kingdom Come
5. Ego, The Living Planet
6. Blow'em Off
7. Third Alternative
8. I Control, I Fly
9. King Of Mars
10. Dead Christmas
11. Theme From



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod