Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH METAL  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Nile, No Return
- Style + Membre : Dies Irae

VADER - Black To The Blind (1997)
Par MOX le 10 Octobre 2003          Consultée 3717 fois

Alors là, je préfère vous avertir: je ne sais pas comment m'y prendre pour vous parler de ce nouvel album des polonais. Je pourrais vous balancer news sur news pour enrichir votre culture musicale mais je n'ai pas un pet de lapin à vous annoncer. A part vous dire que le groupe part sur une tournée qui comptera 350 dates en 3 ans, je me vois mal parti pour vous mettre dans le bain. Tant pis, je reste persuadé que vous êtes friands de death-metal et pour peu que la brutalité soit au rendez-vous, vous n'avez sûrement pas froid aux yeux.

Cette étonnante mise en matière implicite vous aura mis la puce à l'oreille, Black To The Blind est un album de death-metal, à tendance beaucoup plus brutale que De Profundis. Voilà -pour être le concis possible- le seul défaut de l'album (à part la minuscule demie-heure de la galette mais vous êtes majeurs et vaccinés désormais). Black To The Blind affiche une irrésistible propention à accélérer le rythme, et si l'on ne pourra pas se plaindre d'un effacement des instruments au profit de la batterie, on pourra dénigrer ce manque d'innovation poussant à tout brutaliser. Certes Doc derrière ses fûts est toujours surprenant de maîtrise, mais à trop tartiner les morceaux de blast-beats (entre autres) l'ennui pointe le bout de son nez.

Et pourtant. Rien ne change. La voix de Peter (Piotr pour les plus polonais d'entre nous, comment ça peu vous importe?) reste la même, sans réelle amélioration, alternant entre ses prises de puissances furieuses digne d'un commandant en chef et quelque élocution effrénée sans grande originalité. On a toujours une guitare aux riffs aigüs toujours très audible, toujours ces breaks bienvenus cassant un rythme par trop souvent véloce, et ces moments divins où on distingue au loin une guitare seule sentant la relève d'une autre aux accords aiguisés et sublimement tranchants. Oui ce vrai Vader comme on peut l'aimer. Hé bien on le retrouve certes, mais rien n'est plus très pertinent. La plupart des morceaux suivent un système couplets/breaks/accélérations pré-établi. On change de riffs et on passe au suivant. Désolé, certains n'apprécieront que ça mais où est l'innovation? D'une linéarité affolante! Même le morceau-titre termine bien mal l'album tant il est plat. Quel comble!

Mais mettons un léger ajustement. Il y a dans cet album de vrais délices, ne prendrais-je qu'au hasard "Heading For Internal Darkness" mettant sacrément bien l'auditeur en appétit par sa mélodie prenante, ces changements de rythme parfaits et sa conclusion chaotique. Oui Vader reste chaotique à ses moments: les solos sans être véritablement techniques semblent sortis tout droit des enfers, lourdant (sans péjorativité aucune) le morceau de riffs tournoyants et tranchants, le tout accompagné de grognement furieux et de guitares/batterie véloces. Ah on le reconnaît bien là ce Vader, pas souvent malheureusement. Et le magnifique "Carnal", en voilà un de morceau ultime, par moment calme et lourd, et enfin décidant de s'investir d'une torpeur géniale.

Il n'y a à part ceci aucun véritable moyen de retenir aisément l'album, les similitudes pesant trop dans la balance "contre". Black To The Blind n'est pas mauvais, mais se laisse uniquement écouter. Je reste encore un peu sur ma faim, jamais rassasié de mélodies et de rythmes entêtants et violents. Dommage.

A lire aussi en DEATH METAL par MOX :


BLOODBATH
Resurrection Through Carnage (2002)
Death metal

(+ 1 kro-express)



VADER
Revelations (2002)
Death metal


Marquez et partagez




 
   MOX

 
  N/A



- Peter (guitares, chant)
- Doc (batterie)
- Mauser (guitares)
- Shambo (basse)


1. Heading For Internal Darkness
2. The Innermost Ambience
3. Carnal
4. Fractal Light
5. True Names
6. The Beast Raping
7. Foetus God
8. The Red Passage
9. Distant Dream
10. Black To The Blind



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod