Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (4)
Questions / Réponses (3 / 4)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Hellfest Open Air Edition

MISANTHROPE - Visionnaire (1997)
Par JULIEN le 29 Octobre 2003          Consultée 6437 fois

Et l'impensable se produisit ! La France possédait enfin un véritable grand groupe de Metal extrême, de ceux qui ne se contentent pas de se mêler aux ténors européens et américains, mais qui bousculent et rudoient les médiocrités. Car oui, MISANTHROPE n'a cure de se mesurer aux autres formations sur un terrain défini par les conventions ! MISANTHROPE est au-delà : réunion magistrale de fins instrumentistes prônant une certaine forme d'élitisme musicale inédit : MISANTHROPE fait du MISANTHROPE, et ce faisant s'invite avec fracas dans le cercle très réduit des formations parvenues à se bâtir un style et à le peupler d'une effusion de création phénoménale. MISANTHROPE est un concept en lui-même, son démiurge SAS De L'argilière nous contant les expériences du descendant d'Alceste (qu'il incarne), personnage principal de la pièce de Molière à laquelle le groupe déroba son patronyme.

Si, dans ses plus jeunes années, ces français se virent souvent malmenés et vilipendés du fait de leur caractère autarcique, et d'un élitisme ouvertement affiché en support d'une musique complexe et déstabilisante par ses accents théâtraux, ce "Visionnaire" vient balayer tous les doutes et impose le silence aux détracteurs les plus malveillants ! Croyez-moi, des groupes de Death-Metal qui osent à ce point maltraiter les carcans étriqués du genre pour en faire le moteur dynamique d'un art orchestral et mélodique consacré à l'originalité, vous n'en verrez pas si souvent.

Comment parler de la musique de MISANTHROPE ? Si les bases sont manifestement extrêmes, puisées à la source d'un Death-Metal inspiré par le groupe géniteur du style (DEATH pour ceux qui ont décroché), MISANTHROPE explore mille voix émotionnelles et des plus inattendus, escapades sonores réjouissantes menées par le chant atypique de SAS, donnant dans le plus guttural des grondements comme dans les vocalises plus arrachées, quand il ne s'adonne pas largement à un chant pleuré, se confondant en lamentations et invocations expressives.

Indicible et inimitable, le chant de SAS appose la griffe misanthropique sur un Death technique extrêmement ouvert aux expérimentations : Tout d'abord, il y a ces géniales guitares de SAS et Jean-Baptiste Boitel, innovantes et généreuse en bouffées créatives, typiques du son MISANTHROPE : tour à tour enluminées d'une beauté gothique (l'ouverture du classique "Bâtisseur De Cathédrales"), d'une puissance toute Metal (le génial riff de "Futile Future"), ou d'une virulence clairement Death Metal ("La Dandy" et son break à la MORBID ANGEL, l'échevelé et radical "Irrévérencieux", qui ménage tout de même ses poches d'air au fil d'orchestrations pertinentes) ; Ensuite, et c'est à souligner d'un trait épais, la contribution énorme de la basse triturée par le fantastique Jean-Jacques Moréac, véritable Bass Hero se prêtant même fréquemment, et avec brio, à l'exercice du solo (écoutez la géniale et fleuve composition titre, pour n'en citer qu'une). Quel musicien !

Enfin, et c'est là une grande qualité de ce "Visionnaire", MISANTHROPE jouit des apports inestimables de Sergio Gruz, virtuose du clavier qui amène à la formation tout son talent et inonde les compositions de partitions orchestrales de tout premier ordre, à se pâmer tant elles s'avèrent vivantes, ébouriffantes, surprenantes (la magnifique "La rencontre Rêvée", ses claviers en nappes et ses fines perles pianistiques sur fond d'acoustique et de leads belles à pleurer) et d'une rare intelligence : Arrangements dantesques mais jamais envahissants, Pianos Jazz (le somptueux break de "Hands Of The Puppeters"), ténébreux et tumultueux (la tuerie "Le Silence Des Grottes" et ses cataractes de pianos d'une rare violence sur fond de Blast Beats, de courts solos à la SLAYER, de synthés triomphants et de break saisissants et claquants (sic) à la guitare acoustique), ou tout simplement magiques et enivrants (l'irrésistible "2666...", long fleuve mélodique aux claviers et guitares irrésistibles autant qu'indéfinissables, entrecoupées d'accélérations d'une brutalité surprenante et déroutante)... On applaudit à tout rompre !

Oui, ce qui fait de MISANTHROPE une très grande formation et de ce "Visionnaire" un pur chef d'oeuvre du Metal Extrême, c'est cet incroyable et périlleux exercice de préservation d'une fibre menaçante et terriblement acérée propre au Death, au beau milieu d'un foisonnement de styles et d'inspirations allant du Gothique au Progressif en passant par une sorte de Jazz très coloré d'intimité crépusculaire. Géniale, étendant telle une araignée ses multiples aptitudes à la création hétéroclite, la musique de MISANTHROPE explose sur ce "Visionnaire" habillé d'une production léchée, établissant le lien entre l'enfermement assez hermétique des débuts, réservé aux initiés, et l'acceptation d'une vision plus large qui s'autorise un baiser mélodique empreint d'un parfum de culture (les textes de SAS). Incontournable, original, inimitable.

A lire aussi en DEATH MELODIQUE par JULIEN :


DARK TRANQUILLITY
The Mind's I (1997)
Death melodique

(+ 1 kro-express)



SOILWORK
Steelbath Suicide (1998)
Death melodique

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par JULIEN




 
   JULIEN

 
  N/A



- S.a.s. De L'argilière (chant, guitare)
- Jean-jacques Moréac (basse, guit. ac.)
- Jean-baptiste Boitel (guitare)
- Sergio Gruz (claviers, piano)
- Johansson Offhenstrüh (batterie session)
- Alexis Phélipot (batterie)
- Invités :
- Jesper Strömblad (solo sur "hypocondrium...")
- Anders Friden (chant sur "hands...")


1. Futile Future
2. Bâtisseur De Cathédrales
3. Hypochondrium Forces
4. Le Silence Des Grottes
5. 2666...
6. La Dandy
7. Hands Of The Puppeters
8. La Rencontre Rêvée
9. Irrévérencieux
10. Visionnaire



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod