Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK SYMPHO / ATMO  |  STUDIO

Commentaires (9)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Cradle Of Filth, Taliandorogd, Khonsu, Catamenia, Mystic Circle, Ad Inferna, Morgul
- Membre : Therion, BØrknÅgar, Insidious Disease, Nocturnal Breed, Chrome Division, The Kovenant , Illwill
- Style + Membre : Troll, Carpe Tenebrum, Old Man's Child
 

 Site Officiel (312)
 Myspace (388)
 Chaîne Youtube (260)

DIMMU BORGIR - For All Tid (1994)
Par JULIEN le 21 Octobre 2003          Consultée 9468 fois

Le moins que l'on puisse, quand on ne connaît que le DIMMU BORGIR de "Enthrone Darkness Triumphant" et surtout des deux derniers opus studios du groupe, c'est que la découverte de ce "For All Tid" est... surprenante ! Il s'agit en effet du tout premier disque de DIMMU BORGIR, initialement paru en 1994 sur un obscur label underground, avant que Nuclear Blast ne propose récemment de la rééditer, augmenté des morceaux inédits de la démo "Inn I Evightens Morke" et d'une pochette colorisée dans des teintes crépusculaires... Surprenant donc ?

Il est évident que les fans du DIMMU BORGIR récent ne pourront qu'être déstabilisés, et ce dès l'entame de ce disque qui fleure bon la jeunesse, ses avantages et inconvénients, et son inestimable parfum de foi : "Det Nye Riket" est en effet un quasi instrumental au piano, parcouru de quelques lignes récitées d'une voix solennelle qui vient s'insinuer entre les paysages d'une profonde tristesse. Il faut attendre la deuxième composition, "Under Korpens Vinger", pour se laisser plus clairement porté par la vision musicale développée, en ces heures originelles, par ce tout jeune groupe : guitares grésillantes et mélodiques dans la tradition Black Metal, chant assez typique incorporant les modulations assez gutturales du norvégien (langue exclusivement utilisée ici par le groupe)... Bref, apparemment, rien de bien surprenant... sauf que DIMMU BORGIR affecte, en ces premières heures, une passion pour une musique totalement dominée par des synthés aériens et emphatiques nettement mis en valeur, pourvoyeurs d'images somptueuse et rêveuses, immergeant l'auditeur dans une mer miroitante de teintes variées et non exclusivement ténébreuses.

En la place, il n'est pas question d'invoquer Satan à qui dit mieux, en recourant à des orgues pompeuses, mais bel et bien de nimber un Black Metal majoritairement mid-tempo d'une aura ennivrante d'onirisme, de nous bercer l'esprit de mélodies enchanteresses. En cela, DIMMU BORGIR fait preuve d'une personnalité tranchant radicalement avec cette période d'émergence du Black Metal, qui donnait plus volontiers dans le registre du grand cornu sur fond de violence noircie aux ambiances maléfiques.

"For All Tid" est ainsi une oeuvre totalement différente, qui ne laisse en rien présager du son actuel du groupe (le logo, Black Metal dans l'esprit, se veut un indice de cet état de fait). Pour autant, on ne saurait en escamoter les quelques inconvénients. Graves ? Non, normaux, serais-je tenté de dire ! Nous sommes face aux premiers coups d'éclat du combo norvégien, et DIMMU BORGIR n'échappe pas aux habituels reproches adressés aux formations qui se lancent : voici de forts talentueux compositeurs, qui savent déjà nous emballer l'esprit et nous ensorceler au travers de compositions très réussies ("Glittertind", "Hunnerkongens Sorgsvarte Ferd Over Steppene", que l'on retrouve réenregistré sur "Godless Savage Garden" ou encore "Under Korpens Vinger"), et même un classique que le groupe a réactualisé pour l'édition digipack du détonateur "Enthrone Darkness Triumphant" : "Raabjorn Speiler Draugheimens Skodde".

Mais pourtant, et en dépit de ces éléments très positifs, tout le disque est traversé de petites maladresses : Shagrath ne maîtrise pas son chant et son timbre assez rapeux pourra en faire grimacer quelques uns, certaines interventions d'invités sont malheureuses (le chant clair ridicule et exalté qui plombe "Over Bleknede Blaner Til Dommedag"), et le son d'ensemble est vraiment... digne d'un premier disque de Black Metal (guitares en essaim électrique, batterie audible mais un peu rude...). Certains, comme moi, se régaleront de l'esprit inimitable et jouissif qu'exhale cette musique arrachée à une époque où tout intérêt se puisait dans l'atmosphère, à laquelle le son d'ensemble contribuait massivement. Les autres pesteront devant cette musique déjà nantie de claviers majestueux et empreints d'évocations d'une certaine forme de plénitude malade, mais qu'ils estimeront désservie par un habillage sonore peu en accord avec les standards actuels, même dans le Black.

Mais quoi qu'il en soit, DIMMU BORGIR palpitait sur ce "For All Tid" d'une telle volonté d'affirmation de sa forte personnalité, et savait si bien jouer avec les atmosphères et les claviers ensorcelants, qu'il serait bien dommageable de se priver de cette pure escapade mélancolique en des terres pétries de vertus insoupçonnées.

A lire aussi en BLACK SYMPHO / ATMO par JULIEN :


NECROMANTIA
Iv : Malice (2000)
Grand retour d'un black sympho occulte à 2 basses




THY SERPENT
Lords Of Twilight (1997)
Black atmospherique


Marquez et partagez




 
   JULIEN

 
   BIONIC2802
   POSSOPO

 
   (3 chroniques)



- Shagrath (chant, batterie, guitare)
- Erkekjetter Silenoz (guitare, chant)
- Tjodalv (guitare)
- Brynjard Tristan (basse)
- Stian Aarstad (claviers, piano)
- Vicotnick (chant additionnel)
- Aldrahn (chant additionnel)


1. Det Nye Riket
2. Under Korpens Vinger
3. Over Bleknede Blaner Til Dommedag
4. Stien
5. Glittertind
6. For All Tid
7. Hunnerkongens Sorgvarte Ferd Over Steppe
8. Raabjorn Speiler Draugheimens Skodde
9. Den Gjemte Sannhets Hersker
10. Inn I Evightens Morke Part I (bonus Trac
11. Inn I Evightens Morke Part Ii (bonus Tra



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod