Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK METAL  |  STUDIO

Commentaires (12)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Khonsu, Irreversible Mechanism, Orakle
- Membre : Thorns, Peccatum, Vond, Thou Shalt Suffer, Enslaved
- Style + Membre : Ihsahn, Thorns Vs Emperor

EMPEROR - Ix Equilibrium (1999)
Par POSSOPO le 25 Août 2003          Consultée 10080 fois

1999 sera l’année du retour sur terre pour EMPEROR. Après nous avoir délivré 2 albums majestueux, le groupe rentre dans le rang avec ce "IX Equilibrium". En effet, j’étais de ceux qui pensaient qu’EMPEROR étaient de ces groupes qui jamais ne composeraient le moindre riff médiocre, passable ou même moyen. Cela peut paraître candide mais à chaque fois qu’un artiste pond deux ou trois chef-d’œuvres à la suite, je ne m’attends à peu près jamais à un manque d’inspiration ou à des redites. Pourtant, la règle est implacable, même les plus grands peuvent avoir des failles (beaucoup tombent même dans le gouffre), même les meilleurs peuvent se tromper et EMPEROR n’est en rien une exception.

Ce "IX Equilibrium" sent bon en effet la fin de règne. Aucune des compositions n’est franchement mauvaise, pourtant ce disque ne décolle pas vraiment. Au contraire des deux précédents opus, la magie n’opère pas. Alors que nos oreilles s’étaient habituées à connecter avec notre imaginaire, ici, rien ou presque, seules les oreilles réagissent. Au lieu des sombres forêts de conifères, notre cerveau visualisera plutôt trois chevelus s’énervant sur leurs instruments dans un studio assez haut de gamme.

Cette impression est due à plusieurs éléments.

Tout d’abord, ce fameux retour aux sources dont Ihsahn nous parlaient dans les interviews. Un feeling Death Metal se dégage de l’ensemble. Les riffs font notamment beaucoup penser à MORBID ANGEL (chacun sait que la majorité des chantres du Black Metal ont commencé en écoutant et en jouant du death – EMPEROR, mais aussi DARKTHRONE et d’autres).

Ensuite, la production est différente.
La voix d’Ihsahn est mise un peu plus en avant. Cette voix contribuait à l’atmosphère que dégageait le groupe, elle se fondait dans la musique comme un autre instrument. Sur cette galette, Ihsahn adopte un chant plus classique (il suit plus les lignes mélodiques qu’auparavant et le côté litanique de sa voix disparaît ) et finalement assez monotone.
Le groupe poursuit également son chemin sur la voie d’un mix plus clair, plus puissant. Si cette avancée ne gênait pas trop l’écoute d’"Anthems To The Welkin At Dusk", le groupe va ici trop loin et perd en mystère et en noirceur.

Malgré ces changements, il m’est fort difficile de critiquer le groupe après l’écoute de ce quatrième album. En effet, Ihsahn et Samoth assument leur choix et le revendiquent. De bons indicateurs de cette revendication sont l’absence d’intro majestueuse et le premier morceau (curse ya all men !) totalement rentre-dedans (notez aussi le titre de ce morceau aux relents punk, bien loin des "The Burning Shadows Of Silence" et autres "The Loss And Curse Of Reverence").
Plus encore, j’ai eu l’écho de quelques personnes qui appréciaient plus cet album que les précédents (des fans de Death Metal, pas vraiment de black). Et pour cause, la tête remue peut-être plus lorsque le lecteur joue le disque mais les sentiments développés sont certainement moins forts, moins intérieurs.

Le seul véritable reproche objectif que je pourrai faire est donc le manque de progression de chacune des compositions et cet ennui qui, du coup, pointe le bout de son nez.

A vous de juger de l’intérêt et de la qualité de ce "IX Equilibrium", pas forcément moins bon qu’"Anthems" ou "Nightside...", mais d’un goût différent, moins en accord avec mon palais.

A lire aussi en BLACK METAL par POSSOPO :


EMPEROR
Anthems To The Welkin At Dusk (1997)
Black metal

(+ 2 kros-express)



KROHM
A World Through Dead Eyes (2004)
Black metal, mélancolie, talent...


Marquez et partagez



Par JULIEN




 
   POSSOPO

 
   MEFISTO

 
   (2 chroniques)



- Ihsahn (chant,guitare,basse,claviers)
- Samoth (guitare)
- Trym (batterie)


1. Curse You All Men!
2. Decrystallizing Reason
3. An Elegy Of Icaros
4. The Source Of Icon E
5. Sworn
6. Nonus Aequilibrium
7. The Warriors Of Modern Death
8. Of Blindness And Subsequent Seers



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod