Recherche avancée       Liste groupes


Auteur
 

Groupe
    

Classement équipe
  
Référendums
  


JULIEN - 1999
Consulté 2263 fois
DARK TRANQUILLITY - Projector

D.T. mue et se pare de teintes Dark et gothiques, adoptant chant clair unique, breaks chargés d’émotions et claviers noirs. Agressif, poignant, mélodique en diable et pourtant 100 % DARK TRANQUILLITY. Complètement à part et exceptionnel.

CHILDREN OF BODOM - Hatebreeder

La confirmation après le coup de tonnerre de « Something Wild » : Plus rapide, plus travaillé, plus long, plus orienté classique… plus « tout » ! Une vraie célébration du talent bouillonnant d’Alexi Laiho, qui s’en donne à coeur joie. War Heart !

DIMMU BORGIR - Spiritual Black Dimensions

Après le très abordable « EDT », DIMMU BORGIR durcit le ton, intègre le chant clair génial de Vortex, adopte un son moins propre, plus compact, retrouve de cette agressivité entrevue sur « Devil’s Path », et file un coup de fouet aux claviers avec l’arrivée du talentueux Mustis.

DREAM THEATER - Metropolis Part Ii

Un album concept de haute volée, assis sur leur morceau culte, « Metropolis ». Du Metal Prog en état de grâce, technique mais très accessible car excellemment composé, avec ce qu’il faut d’émotion. Même les ballades me séduisent ! Le retour du grand DREAM THEATER... Ouf !

EMPEROR - Ix Equilibrium

Parfois mal-aimé, ce disque des maîtres norvégiens surprend par son côté plus direct et drainé d’une certaine coloration Death. Mais EMPEROR reste intouchable. A noter, l’arrivée de vocaux à la KING DIAMOND.

GAMMA RAY - Powerplant

Un disque de Heavy/Speed vraiment bien fichu, avec son lot de rythmiques imparables, de refrains fédérateurs et de mélodies typiques de Kai Hansen. Certains morceaux sont faciles, et le tout sonne un peu clinique, mais ça reste un beau pavé dans le genre.

GRAVE DIGGER - Excalibur

Riffs Heavy/Speed assassins, voix de phacochère en colère (et chant clair touchant), refrains conquérants irrésistibles, arrangements folk-épiques interprétés par SUBWAY TO SALLY sont les pièces maîtresses de ce disque concept réussi… Total German Metal !

IMMORTAL - At The Heart Of Winter

Un nouveau départ pour IMMORTAL, qui dénoue l’agressivité brute de son Black au moyen d’un esprit épique à la BATHORY. Majestueux et jamais racoleur. Une merveille palpitante en six longues fresques, où la glace Black s’amourache d’une flamme Heavy.

IN FLAMES - Colony

IN FLAMES creuse toujours la veine du Death mélodique dont il est l’un des initiateurs, et nous balance un nouveau pavé très réussi, truffé de ces riffs chantants uniques, et de rythmiques un peu plus Heavy par instants. A noter : l’apparition de quelques vocaux clairs.

KORN - Issues

Complexe, angoissant, étouffant même, et d’une noirceur totale, ce disque reste le disque le plus difficile, le plus tordu, mais aussi le plus riche de KORN. Impressionnant. De quoi oublier ses clichés sur le Néo !

LUCA TURILLI - King Of The Nordic Twilight

Moins chargé que RHAPSODY, plus varié aussi, avec un chanteur classique mais parfait et loin des exaltations de Fabio Lione, un côté « optimiste » qui prête parfois à sourire (« Legend Of Steel », « The Ancient Forest Of Elves »)… mais du 100 % Turilli malgré tout !

RAGE - Ghosts

L’album le plus mélodique et classieux de RAGE, avec de fines touches QUEEN et SAVATAGE. Mon disque préféré du groupe (devant « XIII »), et le seul que je peux écouter en entier sans sauter un seul morceau. Une vraie merveille conceptuelle, qui trouve le juste équilibre entre force et beauté.

SUMMONING - Stronghold

Un excellent cru de SUMMONING. Les guitares sont plus affirmées cette fois-ci au coeur de ce Black hypnotique, intriguant et grandiloquent, toujours consacré au monde de Tolkien. Peut-être bien le sommet discographique du duo autrichien Protector - Silenius (ex-ABIGOR).

VIRGIN STEELE - The House Of Atreus Act 1

Premier volet d’un saga en trois disques, cet opus confirme le virage 100 % épique adopté par VIRGIN STEELE sur « Invictus ». Du MANOWAR qui aurait étudié à l’école, et goûterait avec délectation la saveur de l’antiquité (nonobstant des claviers parfois un peu kitsch) plutôt que de l’ébriété. La suite, la suite !

CARNIVAL IN COAL - Viva La Vida

Des frenchies bien frappés qui nous pondent une mixture étonnante et merveilleusement pertinente de Death, de Disco, et d’expérimentations diverses et débridées, avec moult clins d’œil désopilants. Un disque déstabilisant, frais et ironique.

EDGUY - Theater Of Salvation

Je n’attendais pas EDGUY à ce niveau après un « Vain Glory Opera » un peu vert. Grosse production, compos fluides et inspirés, musiciens doués, humour, front man motivé et qui a fait de véritables progrès au chant… les héritiers d’HELLOWEEN ?

FINNTROLL - Midnattens Widunder

Débarquant sans prévenir, FINNTROLL nous invite séance tenante à une fête musicale Folk Black, dans les replis les plus sombres et mystérieux des forêts finlandaises. Un membre turbulent mais terriblement attachant de mon top 10 personnel.

IRON SAVIOR - Unification

Une bien belle surprise après un album éponyme qui ne m’avait guère enthousiasmé. Des riffs singuliers mais percutants, des refrains entraînants et mémorables, et un concept spatial qui change des dragons et des chevaliers. Mon disque préféré du groupe.

KAMELOT - The Fourth Legacy

La révélation (enfin) de ce combo américain de Speed mélodique classieux qui eut la bonne idée de recruter le norvégien Roy Khan et sa voix magique. Une finesse dans la composition et les arrangements qui nous change des gros sabots du Speed Metal.

MACHINE HEAD - The Burning Red

La bande à Rob Flynn domestique son Power Metal lourd et intense en lui prodiguant quelques caresses mélodiques inédites, tout en jetant l’une ou l’autre œillade du côté d’une scène Néo alors florissante. Risqué mais plutôt réussi.

TESTAMENT - The Gathering

Accompagné de trois monstrueux mercenaires (Murphy, Di Giorgio, Lombardo), le duo Chuck Billy/Eric Peterson nous balance en pleine tronche un monument de Thrash moderne, couplé à la puissance carnassière du Death. Pan ! Un des trois meilleurs TESTAMENT !

CRADLE OF FILTH - From The Cradle To The Enslave

Un EP foireux, avec un seul titre correct (le morceau titre), des reprises inintéressantes, un vilain ré-enregistrement, et un odieux remix dance floor voué au bûcher des vélléités « tendance ». Un comédon disgracieux dans une discographie jusqu’ici admirable.

MEGADETH - Risk

Peu inspiré, bourré de compos typées Radio et d’arrangements foireux, aussi agressif qu’un vieux matou asthmatique… un disque qui fait tâche et témoigne d’un lâcher-prise de Dave Mustaine, ce dernier cédant aux paroles enjôleuses de sa maison de disque. Un album qui porte malheureusement bien son nom.

SAMAEL - Eternal

J’attendais tellement de SAMAEL après « Passage » que ce « Eternal » plus électro me laisse sur ma faim. Inégal, alternant pépites miroitantes et verroterie, il affecte un caractère inachevé qui me déplaît. Mais le groupe sait encore se montrer génial.







1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod