Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  LIVE

Questions / Réponses (1 / 1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Creed
- Membre : Mother Love Bone, Mad Season
 

 Site Officiel (221)
 Myspace (234)
 Chaîne Youtube (216)

PEARL JAM - Live In Atlanta (1994)
Par MOMO HEARTBREAKER le 3 Juillet 2003          Consultée 4124 fois

Testament idéal en forme de véritable sommet artistique et populaire de la fructueuse carrière de l’autre groupe de Seattle : Pearl Jam. Ce « live in Atlanta » présente un condensé des multi-platines « Ten » et « Vs ». Il n’y a donc sur ce véritable pavé (3 CD : sorti séparément à l’époque où le groupe commençait à se poser des questions métaphysiques sur l’industrie du disque) que des classiques. Au chapitre des surprises, il faut tout d’abord noter la présence de « State Of Love And Trust », un titre direct et bourré d’énergie avec de superbes solos de guitares où Eddie Vedder pousse son fabuleux organe au maximum (bref une composition magique quasi-introuvable paru sur la BO du film « Singles ») et souligner le divin enchaînement « Daughter » / « Go » pour la jam sur le hit de Pink Floyd « another brick in the Wall » extrait du cultissime « The Wall » où l’auditeur fait le plein d’émotions. Et de l’émotion il y en a plein à déguster tout au long de ces 3 CD (Black, Indifference, Alive ….) qui fait à bien des égards figure de Best Of à emmener avec soi sur la route ensoleillée des vacances…

Cependant tout est-il parfait sur ce disque ? Quasiment, le son tout d’abord est nickel. Brendan O’Brien nous a concocté une potion rendant aussi bien justice aux compositions et à leur interprétation sans faille ainsi qu’au chanceux public chaud bouillant (une fois n'est pas coutume aux states où je trouve le public en moyenne bien réservé face aux metalhead européens, sud américains et japonais notamment) par contre il y a deux hic : le premier pourquoi placer en ouverture une version studio du hit single « Dissident » que l’on retrouve trois pistes plus tard dans sa version live ? Je trouve que ça casse un peu le trip : j’ai acheté un live, je veux que des prises de son live, un point c’est tout ! Du coup, je suis énervé (surtout qu’il s’agit de la copie carbone de la version studio présente sur l’album « Vs ») et j’en profite pour passer un autre coup de gueule contre le groupe qui a tendance avec ces live à prendre ses fans pour des vaches à lait (3 CD sortis à quelques semaines d’intervalle pour près de 80 frs à l’époque faites le calcul : ce n’est pas le disque le plus économique du marché).

A titre personnel, il s’agit de l’album ultime de Pearl Jam et celui de la fin d’une époque... En effet, entre la fin tragique de Nirvana, le split de Soundgarden, les problèmes de drogue d’Alice In Chains et les errements discographiques de Pearl Jam, le grunge disparaîtra peu à peu de la circulation musicale presque aussi rapidement qu’il était apparu sous les spot light…

A lire aussi en GRUNGE par MOMO HEARTBREAKER :


TEMPLE OF THE DOG
Temple Of The Dog (1991)
Grunge

(+ 1 kro-express)



PEARL JAM
Versus (1993)
Grunge rock


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- Eddie Vedder (chant, guitare)
- Stone Gossard (guitare)
- Mike Mccready (guitare)
- Jeff Ament (basse)
- Dave Abruzzese (batterie)


1. Dissident (single-version Studio)
2. Release
3. Rearviewmirror
4. Even Flow
5. Dissident
6. Why Go
7. Deep

1. Jeremy
2. Gorified G
3. Daughter
4. Go
5. Animal
6. Garden
7. State Of Love And Trust
8. Black

1. Alive
2. Blood
3. Wma
4. Elderly Woman Behind The Counter...
5. Rats
6. Once
7. Porch
8. Indifference



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod