Recherche avancée       Liste groupes



      
GRUNGE  |  STUDIO

Commentaires (3)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Creed
- Membre : Mother Love Bone, Mad Season
 

 Site Officiel (233)
 Myspace (245)
 Chaîne Youtube (228)

PEARL JAM - Vitalogy (1994)
Par MOMO HEARTBREAKER le 1er Juillet 2003          Consultée 4753 fois

Après deux excellents albums studio et un très bon live, j’attendais plein de certitude de pouvoir écouter ce nouveau Pearl Jam. Méa culpa, on ne m’y reprendra plus ! Quelle déception que ce « Vitalogy » assez terne et excessivement sombre. En proie à des doutes quant à la direction musicale ainsi que la perte tragique de certains collègues et de membres influents de Seattle ont nettement encouragé le groupe à s’engager dans cette direction artistique. Première conséquence, Pearl Jam dépouille sa musique au maximum, de fait la paire Stone Gossard et Mike Mc Cready se fait plus discrète et cela se ressent terriblement.

Ainsi certaines compositions sonnent creux comme ce « Last Exit » pas terrible qui ouvre l’album. Ajouter à cela des pistes assez « strange » à la limite du fourre-tout (« Bugs », « Aye Davanita » ou l’instrumental bizarroïde « Hey foxymophandlemama ») et on est à deux doigts d’obtenir un plat bien indigeste. Mais on a affaire à une formation de grand talent qui parvient toujours, même quand celle-ci se fait moins inspirée, à proposer des titres rares, des pépites gorgées d’émotions comme « Not for You », un middle tempo habité par le spectre Neil Young avec ses vocaux d’écorché vif si caractéristiques du sieur Vedder, « Tremor Christ » sorte de marche funèbre avec une recherche dans le riff proprement hallucinante.

Au niveau des titres plus rageurs, on note la bonne tenue du très énergique « Spin The Black Circle » avec son riff entêtant, l’attitude limite punk et sa rythmique « motorheadienne » ainsi qu’un « Whipping » bien senti mais pas inoubliable. Au final, on s’aperçoit que Pearl Jam est décidément plus à son aise sur cette galette lors que le groupe ralentit le tempo et laisse parler l’émotion, pour preuve les ballades sont toutes superbes quel que soit le registre. « Nottingham » et « Immortality » sont effet deux compositions crépusculaires, totalement poignantes qui vous prennent à la gorge. Enfin, je m’en voudrais de finir cette chronique sans parler du middle tempo country rock « Betterman », le gros titre fédérateur de « Vitalogy » avec une belle envolée mélodique sur le refrain : imparable, d’ailleurs le groupe le joue quasi systématiquement depuis en concert preuve de l’efficacité de cette compo.

Au final, on se retrouve avec un bilan mitigé d'un album alternant l’excellent comme le dispensable ainsi qu’assez mal agencé quant au déroulement des titres (pourquoi mettre des titres moyens voire faibles en ouverture et en conclusion alors que l’on a une bonne demi-douzaine de singles potentiels ?)… bref pour moi avec « No Code » un des moins passionnants albums du groupe.

A lire aussi en GRUNGE par MOMO HEARTBREAKER :


TEMPLE OF THE DOG
Temple Of The Dog (1991)
Grunge

(+ 1 kro-express)



PEARL JAM
Live In Atlanta (1994)
Grunge


Marquez et partagez




 
   MOMO HEARTBREAKER

 
  N/A



- Dave Abbruzzese (batterie)
- Jeff Ament (basse, standup, chant)
- Stone Gossard (guitare, chant, mellotron)
- Jack Irons (batterie sur 14)
- Mike Mccready (guitare, chant, guitare slide)
- Eddie Vedder (chant, guitare, accordéon)


1. Last Exit
2. Spin The Black Circle
3. Not For You
4. Tremor Christ
5. Nothingman
6. Whipping
7. Pry, To
8. Corduroy
9. Bugs
10. Satan' Bed
11. Better Man
12. Aye Davanita
13. Immortality
14. Hey Foxymophandlemama, That's Me



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod