Recherche avancée       Liste groupes



      
ROCK SUDISTE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

1973 (pronounced 'lĕh...
2012 Last Of A Dyin' Breed
2015 One More For The Fans
 

- Style : The Black Crowes, Ted Nugent, Molly Hatchet, Dewolff, The Georgia Thunderbolts, The Cadillac Three, Whiskey Myers
- Style + Membre : .38 Special
 

 Site Officiel (814)
 Myspace (736)
 Chaîne Youtube (1212)

LYNYRD SKYNYRD - Twenty (1997)
Par MYLES le 14 Juillet 2022          Consultée 551 fois

Et hop une fois leur retour acté en 1991, SKYNYRD continue son petit bonhomme de chemin. Cet album suit l’intermède acoustique ("Endangered Species") et présente une nouvelle équipe pour perpétuer le mythe sudiste ! Exit donc Ed King, exit les deux batteurs et welcome back Ricky "BLACKFOOT" Medlocke (il avait été batteur à l’origine du gang en 1971) et Hughie "OUTLAWS" Thomasson comme troisième guitariste. The OUTLAWS était à l’époque un jeune groupe dont Ronnie disait le plus grand bien, et c'est grâce à lui qu’ils furent signés chez Arista. Les deux nouvelles recrues sont d’ailleurs bien intégrées quand on voit les crédits des compositions : ils coécrivent quasiment tous les titres (8 sur 12) !

D’ailleurs on peut dire que Thomasson est très important dans l’album : déjà son son de Stratocatser est omniprésent, ces interventions très fines sont partout, et puis la touche Country Rock qu’il apporte rejaillit sur l’ensemble du groupe : la fin de "Never Too Late", ou le morceau "How Soon We Forget". Album particulier aussi car comme son nom l’indique il commémore les vingt ans du crash fatal de 1977. Le morceau spécial est évidemment "Travelin' Man" où grâce à la technologie on a droit à un duo entre Johnny et Ronnie ! Duo émouvant et oh combien marquant pour ces vingt ans ! Le chant de Ronnie date des derniers shows de la tournée de 1976 (époque "One More From The Road") et on rajoute les prises de chant actuelles de Johnny. Ce morceau n’avait jamais été chanté en studio. Là c’est fait ! Pas le morceau du siècle mais ça fait le lien de manière touchante.

Le groupe signe sur SPV et à l’instar de leur nouveau compagnon de label, MOLLY HATCHET, leur son se fait plus Hard et plus gras. On démarre avec une doublette de morceaux bien catchy où les guitares se taillent la part du lion "We Ain’t Much Different" et "Bring It On". On continue avec le morceau plus sombre et typé Bayou "Voodoo Lake" : un vrai beau morceau avec un pont commercial certes mais bien emmené ! Qui dit album commémoratif dit passage en revues non pas des troupes mais des styles pratiqués : on a donc droit à un bon Rock N’Roll des familles, toute slide et cuivres dehors : "Talked Myself Right Into It".
Le Blues Rock qui fait taper de la santiag n’est pas oublié non plus : "Berneice". Pourquoi ce prénom ? C’est celui de la mère de Gary ; son père étant mort peu après sa naissance il fut toujours très proche de sa mère. C'est aussi le nom qu’il a donné, en hommage donc, à sa guitare (sa fameuse Les Paul 1959 !). Les cuivres sont encore de sortie.

On a le côté Country avec "How Soon We Forget". Là, même si j’aime la Country, ici c’est plus le côté mièvre qui l’emporte. Dommage. Puis vient le côté Folk quoique mâtiné de grosses guitares par moments de "O.R.R." (pour "Outlaws, Renegades, Rebels On The Run"). Pas vraiment mémorable non plus. La patine FM est, depuis le retour aux affaires, bien présente :"Blame It On A Sad Song" et "Home Is Where The Heart Is". Les chœurs étant là bien présents et très sucrés ; le piano aussi et les solos de guitare s’ils sont bien là restent surtout mélodiques (ce qui ne veut pas dire moches, bien au contraire !).

Incongru, car pas vraiment associé à SKYNYRD, mais diablement réussi : "None Of Us Are Free". Gros chœurs, cuivres mais surtout un piano très Funky ! Surprenant mais superbe ! Je parlais du piano ; force est de constater que sur les albums de la reformation Powell est vraiment mis en avant. Pas juste un clavier "Honky Tonk" mais surtout comme un vrai pianiste, ce qui met en exergue son talent et son apport mélodique à l’ensemble.

Au final un album fort sympathique, que je trouve plus percutant que les précédents liés à la reformation de ce mythe éternel du Southern. Un son plus hard, plus gras mais qui vieillit bien et donne encore plus de patate à l’ensemble. La pochette qui s’inspire du mont Rushmore avec le portait des membres actuels du groupe est très réussi. Ils auraient néanmoins pu rajouter le portait des choristes tant elles sont importantes dans cette version du groupe !

Détail intéressant : sur les albums du retour où apparaissaient Ed King (de" 1991" à "Endangered Species") on avait dans le livret qui faisait le solo et du coup qui ne le faisait pas. Ici rien de tout ça, pas d’ego mis en avant. Au contraire on a l’idée d’un groupe uni. D’ailleurs les photos ne montrent plus un gang qui essaye de faire menaçant mais plus des potes qui jouent ensemble. Cette bonne humeur se ressent sur tout l’album. Par contre et c’est triste les problèmes de santé de Gary, au travers des photos, sont de plus en plus visibles. On s’en rend compte sur la photo de la pochette arrière du livret où il est au fond avec une sale tronche.

Morceaux préférés : "None Of Us Are Free","We Ain’t Much Different", "Bring It On","Voodoo Lake" et "Berneice".

A lire aussi en ROCK SUDISTE par MYLES :


LYNYRD SKYNYRD
Street Survivors (1977)
Le Saint Graal du Southern Rock




LYNYRD SKYNYRD
Endangered Species (1994)
Une espèce encore bien vivace !


Marquez et partagez




 
   MYLES

 
  N/A



- Billy Powell (claviers)
- Gary Rossington (guitares)
- Hughie Thomasson (guitares)
- Johnny Van Zant (chant)
- Leon Wilkeson (basse)
- Owen Halle ( batterie)
- Rickey Medlocke (guitares)
- Dale Krantz-rossington (chœurs)
- Carol Chase (chœurs)
- Guests
- Ronnie Van Zant (chant sur 'travelin' man')
- Randy Cutlip (claviers)
- John Hobbs (orgue hammond b-3, piano électrique wurlitzer)
- Bill Cuomo (synthétiseur)
- Tom Roady (percussions)
- Stuart Duncan (violon)
- John Catchings (violoncelle)
- Josh Leo (guitare acoustique sur les titres 3, 4 & 12)
- The Big Dance Horns (cuivres)
- Vicki Hampton Et Kimberly Fleming (chœurs)


1. We Ain't Much Different
2. Bring It On
3. Voodoo Lake
4. Home Is Where The Heart Is
5. Travelin' Man
6. Talked Myself Right Into It
7. Never Too Late
8. O.r.r.
9. Blame It On A Sad Song
10. Berneice
11. None Of Us Are Free
12. How Soon We Forget



             



1999 - 2023 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod