Recherche avancée       Liste groupes



      
NEO/POST-GRUNGE  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Creed, Korn, Nickelback, Three Days Grace
- Membre : Newsted

STAIND - Staind (2011)
Par METALINGUS le 8 Décembre 2017          Consultée 465 fois

Applaudissons très fort, mesdames et messieurs du jury, car STAIND s’est enfin décidé à se sortir les doigts du cul pour nous offrir une vraie bonne fournée en cette année 2011. Le dernier album en date est donc un retour aux sources, comme une espèce de "Dysfunction" nouvelle version. Et des dysfonctions au sein du groupe, il y en a. On a qu’à penser aux disputes internes entre Lewis et Wysocki (qui quittera le groupe dès la sortie du disque), mais aussi à Aaron qui fait la promo de son album solo en plein enregistrement. Toutes ses tensions auront pour incidence de faire ressortir le meilleur de chaque membre, tout simplement.

Dès le premier titre, on est rapidement bousculé par nos habitudes. Ceux qui pensaient entendre à nouveau le Post Grunge de pépère paru sur "Illusion" prennent un coup de pied dans les couilles puisqu’il s’agit ici d’un mélange Neo/Post Grunge pas piqué des vers. Si "Dysfunction" était plutôt mal conçu, l’expérience du groupe a permis de mieux proportionner le mélange. Une preuve en est ainsi faite avec "Paper Wings", un des meilleurs morceaux de l’album éponyme, mais aussi un des plus agressifs. On voit donc alternativement Aaron gueuler, crier, pour ensuite atterrir sur un refrain extrêmement mélodique et agressif à la fois : le mélange parfait. Post Grunge oblige, on a de très bons titres nostalgiques avec "Failing" ou "Take A Breath" efficaces sans aller vers le pilotage automatique pour autant.

Malheureusement, STAIND recycle quelques idées des derniers albums avec l’ultra contournable "Throw It All Away" et "Now". "Something To Remind You", la balade de l’album et le dernier titre de la galette n’apporte rien sur le plan mélodique malgré l’émotion palpable qu’Aaron apporte au tout. Je ne peux évidemment pas passer par-dessus "Wannabe" avec comme invité surprise… Snoop Dog. Une expérience Neo/Rap d’une durée de 3:49 qui est ni plus ni moins qu’un exercice de style raté : Le mix est plutôt pénible et n’apporte pas grand-chose. Les plus ouverts d’esprit vont peut-être aimer, les autres vont passer leur tour.

STAIND met fin à sa séquence intenable d’albums mous du genou afin de nous offrir du mordant. Les tensions internes ont permis aux Américains de tirer le meilleur de chaque membre tout en tirantant vers le haut la qualité globale. Malheureusement, quelques morceaux de remplissage et une expérimentation plutôt douteuse font en sorte que l’album éponyme ne s’en tire pas avec les honneurs malgré de bonnes intentions. Les 42 minutes s’écoutent tout de même facilement et sans anicroche. Quelques mois plus tard, STAIND sera mis en pause avant de faire un retour quelques années plus tard le temps d’un premier DVD officiel avant de retomber dans l’oubli… Pour le moment du moins.

Morceau préféré : "Failing".

Morceau le mieux équilibré : "Paper Wings".

A lire aussi en GRUNGE :


ALICE IN CHAINS
Dirt (1992)
Une oeuvre émouvante et magistrale !!

(+ 1 kro-express)



NIRVANA
Unplugged In New-york (1994)
Grunge rock

(+ 3 kros-express)

Marquez et partagez




 
   METALINGUS

 
  N/A



- Aaron Lewis (chant,guitare rythmique)
- Mike Mushok (guitare solo)
- Johnny April (basse)
- Jon Wysocki (batterie)


1. Eyes Wide Open
2. Not Again
3. Failing
4. Wannabe
5. Throw It All Away
6. Take A Breath
7. The Bottom
8. Now
9. Paper Wings
10. Something To Remind You



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod