Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Whitesnake, Astral Doors, Nightmare
- Membre : Ark, Pagan's Mind, Allen - Lande, Beyond Twilight, Mundanus Imperium, Masterplan, Jorn Lande & Trond Holter

JORN - Heavy Rock Radio (2016)
Par GEGERS le 15 Juin 2016          Consultée 1738 fois

Jorn Lande pourrait chanter sur une compile de musiques d'ascenseur qu'on écouterait cela avec attention et bienveillance. Le bonhomme sait (et peut) tout chanter. En 2015, il l'a prouvé de nouveau en mettant son talent au service du projet Dracula de Trond Holter (quel album !) et, en début d'année, il s'est fait entendre sur le fort convaincant nouvel album du projet AVANTASIA de son collègue germanique Tobias Sammet. Cela fait néanmoins un long moment (trois ans, pour être précis), que le chanteur n'a rien publié sous son propre nom, ce qui ne ressemble pas à celui qui, entre 2004 et 2013, a publié quasiment un album par an.

Pour marquer son grand retour en solo, le vocaliste norvégien sort "Heavy Rock Radio" dont le titre n'augure rien de bon (rappelez-vous la déception "Bring Heavy Rock To The Land" en 2012). Sauf que, faute d'avoir eu le temps (ou suffisamment de matériel) pour proposer un album rempli de nouvelles compositions, JORN semble décidé à nous offrir un opus rempli de reprises des morceaux qu'il affectionne particulièrement où qui l'ont marqué dans sa jeunesse. Quelle riche idée. Après avoir régulièrement proposé des relectures de titres Hard/Heavy ("Mob Rules" du SABB', "Ride Like The Wind de Christopher CROSS , "Are You Ready" de THIN LIZZY, pléthore de titres de WHITESNAKE notamment), et après avoir consacré un album complet à son idole DIO en 2010, quelques semaines seulement après le décès du chanteur, voici un projet qui témoigne d'une inventivité et d'une inspiration débordantes.

Le programme est pourtant relativement alléchant, puisque JORN se frotte, comme il l'aime le faire, à des titres moins connus ou plus récents tirés du répertoire de ces artistes qu'il affectionne. Bien sûr, le "Hotel California" des EAGLES ne peut être classé dans aucune de ces catégories, de même que le "Don't Stop Believing" de JOURNEY, qui reçoit un traitement plutôt musclé et revigorant. "Rainbow In The Dark" (DIO), "Stormbringer" (DEEP PURPLE) et "Killer Queen" (QUEEN) ne sont pas non plus les morceaux les plus obscurs de leurs auteurs. Lorgnons plutôt du côté de IRON MAIDEN, représenté par le biais de "The Final Frontier", ou de "Live To Win", tube relativement du chanteur de KISS, Paul STANLEY.

En soi, "Heavy Rock Radio" est plutôt bien exécuté, avec respect envers ces grands noms du rock ici abordés, mais l'ensemble est "Jornisé" avec un peu trop de zèle. La voix du bonhomme n'est pas à mettre en cause, c'est certain, tant le chanteur semble habité par ses interprétations. Confiée à son comparse, l'adaptation musicale est plutôt à mettre en cause. Le son de ces covers, plombé et heavy, manque de variété, et alourdit inutilement certaines reprises, à l'image de "Killer Queen" et "Hotel California", dont la nature-même nécessite une certaine légèreté (voir pour le premier, une espièglerie grandiloquente) qui leur font ici défaut. "Stormbringer", aseptisé, ne bénéficie pas d'une once du groove de sa version originale, de même que "Live To Win", qui ne confère pas le même impact sonore que la version de Paul STANLEY.

Au contraire, "Running Up That Hill", le titre de Kate Bush, se voit ici parfaitement adapté à l'univers rock de Jorn, tout comme "The Final Frontier", sans aucun doute un des titres les plus "commerciaux" de la Vierge de Fer, qui passe ici avec brio le cap de la relecture. Il faut donc trier l'ensemble pour isoler les quelques pépites qui permettent à "Heavy Rock Radio" de nous aider à patienter avant qu'un nouveau véritable album du chanteur de débarque dans les bacs, début 2017. Comme toujours, les amateurs des artistes repris crieront au sacrilège, les autres pourront apprécier que le chanteur n'hésite pas à se frotter à des morceaux pourtant éloignés de son répertoire traditionnel. Le tout, dans l'ensemble, provoque surtout et néanmoins une certaine indifférence...

2,5/5.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


ECLIPSE
Armaggedonize (2015)
Ci-gît le Hard Rock de papa




SHYLOCK
Rockbuster (2010)
À deux doigts de la promotion


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Jorn Lande (chant)
- Trond Holter (guitare)
- Francesco Iovino (batterie)
- Thomas Bekkevold (basse)
- Alessandro Del Vecchio (claviers)


1. I Know There's Something Going On
2. Running Up That Hill
3. Rev On The Red Line
4. You're The Voice
5. Live To Win
6. Don't Stop Believin'
7. Killer Queen
8. Hotel California
9. Rainbow In The Dark
10. The Final Frontier
11. Stormbringer
12. Die Young



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod