Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel (341)
 Myspace (282)

DARK SKY - Once (2018)
Par GEGERS le 10 Septembre 2018          Consultée 1540 fois

« DARK SKY sind zurück ! », annonce fièrement le flyer qui accompagne cette nouvelle sortie du groupe allemand. DARK SKY est de retour ! Après huit longues années d’absence, voici une nouvelle à marquer d’une pierre blanche. Alors que nous pensions que le groupe allait nous laisser orphelins après la publication du remarquable "I.N.I.T.I.U.M.", Frank Breuninger est finalement venu à bout des différents écueils qui ont jalonné son existence pour revenir d’entre les morts. Que voulez-vous, les membres du groupe ont chacun un boulot, trois des cinq musiciens ont eu des enfants après 2012, et le bassiste Winny Zurek, bassiste de longue date, a pris sa retraite en 2014 (remplacé par Lutz Aicher). Cela aurait suffi à certains pour jeter l'éponge. Fort heureusement, DARK SKY est d'une autre trempe !

L’objet de ce comeback s’intitule "Once", album et DVD live. Outre six nouveaux morceaux, l'album présente surtout un show complet filmé à Rotweil le 22 juillet 2015. Dans son fief, le groupe se produit alors en première partie d'EUROPE et propose un récital d'environ 45 minutes, devant un public peu fourni mais participatif d'environ 600 personnes. Si le groupe est au départ déçu par l'affluence, le bel enjeu qu'est de faire ses preuves à domicile lui redonne la motivation suffisante pour proposer un concert très énergique et savamment construit. Sûr de son propos, le groupe a la bonne idée de démarrer par trois titres issus de l'album "Empty Faces", sans conteste son meilleur à ce jour. Directs et puissants, "Hands Up", "Empty Faces" et "Chase Your Dreams" nous permettent d'apprécier le savoir-faire et le sens de la mélodie de Frank Breuninger et ses camarades. Le tout est propulsé par un son de grande qualité, exceptionnel de puissance et de subtilité, qui nous donne l'impression de faire partie du show. Le montage, qui donne une profondeur à la scène et rend particulièrement vivante la prestation, est constitué de plans variés, permettant d'apprécier le jeu de lumières, essentiellement basé sur des bleus et des rouges.

Deux titres de "I.N.I.T.I.U.M." permettent au groupe de mettre en valeur son répertoire plus récent, notamment "Dancing With The Devil", qui évoque le AXXIS du milieu des années 2000, période Power Mélodique. Breuninger partage d’ailleurs un point commun avec Bernhard Weiss qui est d’être un chanteur de groupe. Sa voix seule n’est pas techniquement bluffante, mais les mélodies qu’elle propose se fondent parfaitement dans les morceaux et les soutient. Deux bons titres issus de "Living & Dying", et le concert s’achève sur "Eternity", issu de l’album "Believe It". Une impression douce-amère se dégage de ce dernier titre. Finir ainsi le concert sur une power-ballade donne l’étrange impression d’un adieu.
S'ajoutent à ce concert quatre nouveaux morceaux, et deux titres instrumentaux composés dans le cadre de la réalisation de bandes-annonces pour une équipe de hockey locale. Ces morceaux, s'ils ne révolutionnent pas le style DARK SKY, se font très inspirés. C'est le cas de "Once", aux ambiances old school, porté par une ambiance légère. Basé sur quelques anciens « riffs » de piano, le titre semble plus commercial que le répertoire récent du groupe. Si la power-ballade "Final Day" est un peu moins marquante, on apprécie en revanche "Reasons", titre énergique basé sur un riff puissant qui évoque la période "Living & Dying". Plus modernes, les arrangements de "When The Rain Begins To Fall", reprise de Jermaine JACKSON évoquent pour leur part l'album 2012. Après "Maniac" sur "Empty Faces", voici un autre titre des années 80 qui passe à la moulinette DARK SKY pour un résultat imparable.

Tout est un peu trop court. Au lieu de quatre morceaux, on aurait aimé un album. Au lieu de 45 minutes de show, on en aurait aimé le double. Mais sachons apprécier le fait que le cœur de DARK SKY continue de battre, et que le groupe ait toujours la volonté de proposer des titres de grande envergure, avec un talent intact. Espérons que la tournée d'automne annoncée avec le groupe TREAT donnera aux Allemands l'envie de retourner sans tarder en studio pour enregistrer un nouvel opus. En attendant, ce "Once" nous laisse le goût délicat d'un groupe maître de son propos. Voici qui fait plaisir à voir et à entendre.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


KISSIN' DYNAMITE
Megalomania (2014)
They've got big balls!




NORDIC UNION
Nordic Union (2016)
La collaboration venue du froid


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Frank Breuninger (chant)
- Steffen Doll (guitare)
- Claudio Nobile (claviers)
- Lutz Aicher (basse)
- Uwe Mayer (batterie)


1. Into The Arena
2. Once
3. When The Rain Begins To Fall
4. Reasons
5. Final Day
6. Gladiators On Ice
7. Initium
8. Hands Up
9. Empty Faces
10. Chase Your Dreams
11. Food For A Million
12. Dancing With The Devil
13. Living And Dying
14. Cute Little Lies
15. Eternity



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod