Recherche avancée       Liste groupes



      
HARD ROCK  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Arjen Anthony Lucassen's Star One , Guilt Machine, Delain, Arjen Anthony Lucassen , Ambeon, Bodine, Stream Of Passion, Anthony, Ayreon, The Gentle Storm
 

 Site Officiel (394)
 Myspace (402)

VENGEANCE - Piece Of Cake (2013)
Par GEGERS le 23 Novembre 2013          Consultée 3319 fois

Un fils qui intègre le groupe de son père, cela s'est déjà vu, et devient même de plus en plus fréquent, le passage de témoin entre générations aidant : le rejeton Cavalera, qui tient la batterie sur le dernier album de SOULFLY, le petit Wolfie, devenu actionnaire de papa et tonton Van Halen. Un fils qui remplace son père décédé dans son groupe, cela se fait déjà plus rare. Mais un fils qui, non content de remplacer son père, permet au dit groupe d'atteindre des sommets rappelant ses grandes heures passées, cela ne s'est sans doute jamais vu.

Ainsi, Timo Somers, fils du guitariste Jan Somers décédé d'une crise cardiaque en 2011, prend la place de son daron au sein de VENGEANCE, après que le groupe a traversé une période d'instabilité de line-up au début des années 2010, qui donna naissance à un "Crystal Eye" pas vraiment marquant. Timo, malgré son jeune âge (21 ans), n'est pas pour autant inexpérimenté, puisqu'il avait déjà participé à l'album "Soul Collector" des Néerlandais, paru en 2009, et fait partie depuis 2011 du groupe DELAIN. Désireux de faire honneur au patrimoine musical de son père, c'est tout naturellement que le jeune homme semble particulièrement enclin à actualiser le son des vétérans du Hard Rock à l'européenne et à tenter d'insuffler une énergie nouvelle dans l'orientation musicale et les compositions du groupe. Une jeune pousse bien aidée par l'indéboulonnable chanteur Leon Goewie, dont la voix éraillée lui permet à nouveau de se faire l'auteur d'une prestation tout bonnement bluffante. Quel organe ! Ecoutez-donc "Train", lancinant et groovy, qui permet au chanteur de déployer toute l'étendue de son coffre, ou encore le morceau-titre, "Piece Of Cake", sans doute le morceau le plus proche du patrimoine passé de VENGEANCE, pour vous rendre compte que le quinquagénaire reste l'un des vocalistes les plus accomplis et mésestimés de la scène Hard Rock européenne. Un statut qui justifie pleinement la présence de cette photo du vocaliste, seul, sur le visuel du onzième album du combo.

L'évolution reste subtile. VENGEANCE n'abandonne pas son Hard Rock pour voguer vers de nouveaux horizons, mais insuffle ici et là quelques éléments, quelques constructions rythmiques, qui lui redonnent un bon coup de jeune. "Mirrors", avec ses riffs plaqués et sa mélodie très actuelle, ou encore "Raintime", sans aucun doute l'un des morceaux les plus agressifs proposés par le groupe, s'en font l'avatar. La production, aux petits oignons (et de nouveau signée Michael Voss, qui semble être devenu le cinquième membre du groupe), participe à l'impact des morceaux, alors que ces derniers, variés et tous inspirés, offrent la satisfaction d'avoir affaire à un groupe qui a su se relever malgré les nombreuses épreuves qui ont marqué son histoire.

Si la nouvelle section rythmique ne se fait pas particulièrement remarquer (à noter le retour du bassiste Barend Courbois), le groupe dans son ensemble parvient à insuffler une vie et une âme aux 10 titres de l'opus, qui parviennent à se faire variés et surprenants, à l'image de "Back To Square One", qui entraîne le groupe vers des contrées blues inédites pour le groupe. "Tears From The Moon" et son énorme guitare, l'agressif "Sandman" et son refrain dantesque, ou encore "Headquake", au riff très Heavy et à la prestation vocale impressionnante, sont autant de preuves que VENGEANCE est loin d'avoir dit son dernier mot, et parvient à mêler le savoir faire de vieux briscards inspirés avec la fougue d'un Timo Somers qui prouve qu'il n'a pas intégré le groupe par piston, mais bien par ses immenses talents de guitariste.

Comme il semble en avoir pris l'habitude, le groupe achève l'opus avec un titre un peu plus long et complexe, en l'occurrence "Goodbye Mother Sky" qui mêle sonorités Classic Rock et intonations arabisantes avec une réussite certaine. En résulte donc un carton plein pour VENGEANCE qui a su oser, innover et se remettre en question pour offrir un grand album, à classer dans le haut du panier de sa discographie. Un bien beau sursaut d'orgueil.

A lire aussi en HARD ROCK par GEGERS :


Age Sten Nilsen's AMMUNITION
Ammunition (2018)
Le meilleur Hard Rock nous vient de Scandinavie !




The ANSWER
Solas (2016)
Et de l'ombre naîtra la lumière


Marquez et partagez




 
   GEGERS

 
  N/A



- Leon Goewie (chant)
- Timo Somers (guitare)
- Barend Courbois (basse)
- John Emmen (batterie)


1. World Arena
2. Tears From The Moon
3. Raintime Preload
4. Raintime
5. Sandman
6. Back To Square One
7. Headquake
8. Train
9. Mirrors
10. Piece Of Cake
11. Goodbye Mother Sky



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod