Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rhapsody, Thy Majestie, Secret Sphere
- Membre : Hamka, Kamelot

DARK MOOR - Project X (2015)
Par MEFISTO le 21 Octobre 2015          Consultée 2236 fois

Ah là là…

Quand j'ai lu Les Espagnols poussent la recherche musicale encore plus loin sur "Project X", j'ai pris peur. Surtout en voyant cette pochette style "E.T." et ce titre absolument dégueu. DARK MOOR qui lorgne vers les étoiles, les petits bonhommes verts, l'immensité universelle, métaphores à l'appui ou non. Ah oui, j'ai eu peur. Et mes craintes se sont avérées très justes, car cet album est très moyen.

En fait, c'est un des plus faibles de la disco du quatuor, qui s'est adjoint les services d'un nouveau bassiste, Ricardo Moreno.

Donc, DARK MOOR pousse la recherche musicale plus loin, nous dit-on (comme s'il n'avait pas ratissé assez large comme ça)… avant de préciser qu'il ne perd pas ses armes favorites, soit les orchestrations, les mélodies, le spimélo contagieux et les balades sirupeuses. Une chance qu'il n'a pas foutu ça aux chiottes ! Sinon, à quoi aurait ressemblé "Project X" ? Déjà qu'il les a mal affûtées, ces armes qui ont presque toujours fait mouche par le passé… La meule devait être endommagée, car à part le podium, il y a peu de trucs à sauver qui soient à la fois mélodiques, bien orchestrés, accrocheurs et touchants.

En fait, le très bon sur "Project X" transpire le DARK MOOR classique, celui qui survit album après album. Celui qui jouit d'un riff dément, d'une ligne éthérée et puissante digne d'un opéra ou d'un refrain qui prend aux tripes. "Abduction" ou "The Existence" par exemple, qui nous ramènent aux belles années du groupe et qui font oublier cette intro merdique. Y'a un peu de ces vieux germes aussi sur "Beyond The Stars", qui veut à la fois nous tirer une larme et nous coller contre le mur. Si seulement c'était réussi comme sur la clôture "There's Something In The Skies" !

Si le début de l'album ne décontenance pas trop, plus on avance vers le centre et plus le "nouveau" DARK MOOR se matérialise. Mes esgourdes médusées ont saigné notamment sur les très mauvaises "Conspiracy Revealed" (riff chiant, chœurs pourris et putain ce qu'on rit en entendant "Area 51" !) et "I Want To Believe", sorte de sirop trop épais qui se métamorphose en un gospel débile sur le refrain. Je ne comprends pas. Je suis encore complètement K.O. après un tel choix artistique. DARK MOOR est-il à ce point en manque d'inspiration qu'il est obligé de verser dans le gospel ? J'ai mal… grand mal.

Ensuite, "Bon Voyage !" devrait être la pièce épique et viandée de l'album, ce qui est à moitié vrai. Les ambiances sur les couplets sont bonnes, mais ça se détériore par la suite, encore une fois en raison de ces chœurs sur le refrain et, horreur, une autre tranche de pseudo gospel. Mais cela va-t-il s'arrêter ? Et c'est quoi ce "Ouh ! Guitar !" lancé par Romero avant un énième solo de Garcia ? On essaie de se la jouer dieu du stade ? Non vraiment, ce ton bon enfant que prend DARK MOOR sur "Project X" me répugne à un point… Bien sûr, il plaira à ceux qui trouvaient que les Espagnols se prenaient trop au sérieux avec leurs contes de fées obscurs. Sauf que… c'était bon, ça.

La fin de l'album est un peu plus aboutie, heureusement. "Imperial Earth" vient remettre un peu de piment épique, alors que la légère et radiophonique "Gabriel" nous prépare parfaitement à la douce "There's Something In The Skies", dont quelques idées figurent parmi les meilleures de la carrière de DM. Quelle contradiction avec le reste, n'est-ce pas ?

Ce qui m'a déçu aussi sur cette fournée et qui ne m'avait jamais happé chez DM, c'est le chant inégal de Romero. Je ne sais pas s'il s'est fait opérer ou quoi que ce soit, mais on dirait qu'il a souvent un cheveu sur la langue. Se fait-il vieux ? Ça manque de masculinité tout ça ! Bon, il n'a jamais été un exemple de grosse brute, on ne lui demande pas non plus de l'être, mais il chute souvent sous le niveau des océans sur "Project X". Sa performance sur "Beyond The Stars", entre autres, est pénible. Sauf qu'on ne peut lui lancer le sac de roches qu'à lui, car si on gagne en équipe, on perd en équipe.

Les collectionneurs seront heureux d'apprendre que le groupe offre de nouvelles versions de cinq vieux morceaux dans le digipack. Comme quoi on peut se faire pardonner ! Essayer du moins…

Podium : (or) "There's Something In The Skies", (argent) "Abduction", (bronze) "Imperial Earth".

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par MEFISTO :


FAIRYLAND
Score To A New Beginning (2009)
Fairyland achève sa solide trilogie sur les mers!

(+ 1 kro-express)



DARK MOOR
Ars Musica (2013)
Autre chapitre d'un des plus beaux contes...


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Enrik Garcia (guitare)
- Alfred Romero (chant)
- Roberto Cappa (batterie)
- Ricardo Moreno (basse)


1. November 3023
2. Abduction
3. Beyond The Stars
4. Conspiracy Revealed
5. I Want To Believe
6. Bon Voyage!
7. The Existence
8. Imperial Earth
9. Gabriel
10. There's Something In The Skies



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod