Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Metalhit
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Rhapsody, Thy Majestie, Secret Sphere
- Membre : Hamka, Kamelot

DARK MOOR - Shadowland (1999)
Par BAST le 28 Septembre 2010          Consultée 2839 fois

J’ai découvert DARK MOOR par cet album dont je gardais un souvenir déplaisant. Et alors qu’une nouvelle version est proposée, arborant fièrement deux CD et un nouvel artwork conçu par Derek Gores (KAMELOT, NOSTRADAMEUS), mon sentiment se soustrait à une réactualisation avantageuse. Des qualités fusant de son génial successeur "The Hall Of The Olden Dreams", "Shadowland" n’en laisse que peu entrevoir. Même la voix d’Elisa C.Martin (remplacée à compter de "Dark Moor" par Alfred Romero) passe pour quelconque sur ce premier album des Espagnols.
Deux raisons à ces débuts poussifs. La première tient à la production, si pauvre qu’elle en devient pénible. La batterie au rendu épouvantable, la guitare si mal lotie qu’on se demande si quelqu’un a songé à la brancher sur le secteur ou la basse inaudible, le travail du NC Studios constitue un ratage total. De toute évidence, DARK MOOR n’avait guère l’opportunité d’obtenir mieux et cette pénurie de moyens le sanctionne. Seule Elisa dispose d’un léger traitement de faveur, mais c’est encore trop juste pour reconnaître en elle - et je n’attribue à nul autre la responsabilité de mes propos – l’une des plus belles et plus touchantes voix de la scène Heavy.

L’autre facteur défavorisant la percée des Espagnols à compter de cet album touche au style. Alors que DARK MOOR montrera l’étendue des ses aptitudes en s’orientant vers un Metal symphonique hérité fortement de RHAPSODY, il oscille ici entre un BLIND GUARDIAN poussif (la ballade "The King’s Sword" franchement inspirée de "The Bard’s Song") et un HELLOWEEN sans grande saveur. Les titres sont majoritairement directs, sans fioriture et l’essentiel des mélodies est confié aux lignes de chant, aux refrains et à la guitare. Celle-ci, manipulée par Enrik Garcia (tête pensante de DARK MOOR) fournit quelques soli de bonne facture, parfois orientés NWOBHM ("Flying"), frappant surtout à la porte de MALMSTEEN ("Dragon Into The Fire"). Les lignes de chant se montrent intéressantes mais trop répétitives. En outre, la batterie avare d’idée n’aidant pas, elles donnent l’impression d’être débitées mécaniquement, offrant peu de variété sur les rythmes. Les refrains, enfin, sont le seul motif réel de satisfaction. Assénés en manière d’hymnes, on s’arrête souvent sur eux, même si, encore une fois, le son leur ôte une bonne mesure de couenne.

Difficile de n’évoquer qu’aujourd’hui ce premier album. Rédiger une chronique quelques jours après sa sortie eût été plus simple, pour un avis similaire. Loin de moi l’idée de solliciter en vous pitié ou indulgence, j’avoue avoir peiné à me replonger dans cet album raté et le décortiquer convenablement ; DARK MOOR a tant et tant de choses, d’autres choses, à proposer que s’attarder sur "Shadowland" me parait superflu.
S’il existe en gestation de futurs amateurs du genre et qu’un jour ceux-là se tournent vers DARK MOOR, je m’adresse à eux solennellement : évitez sans ménagement "Shadowland", sachez que DARK MOOR a débuté un an trop tôt sa carrière et mis au jour un album prématuré… qui compte pour du beurre.

Note : 1,5/5 pour les refrains.

Remarques :
- Le visuel rattaché à la chronique est l’originel, dessiné par Blackie C.Martín.
- Le deuxième disque de l’édition rééditée propose les démos de quelques titres. Quand on sait qu’un titre démo dispose d’un son moins performant que son équivalent studio, je vous laisse imaginer ce que cela peut donner…

A lire aussi en POWER METAL par BAST :


NOCTURNAL RITES
Tales Of Mystery And Imagination (1998)
L'une des sept merveilles du Speed Mélodique




DREAMTALE
Difference (2005)
L'album de la maturité


Marquez et partagez




 
   BAST

 
  N/A



- Roberto Peña De Camus (clavier)
- Anan Kaddouri (basse)
- Albert Maroto (guitare)
- Enrik Garcia (guitare)
- Elisa C. Martin (chant)
- Jorge Saez (batterie)


1. Shadowland
2. Walhalla
3. Dragon Into The Fire
4. Calling On The Wind
5. Magic Land
6. Flying
7. Time Is The Avenger
8. Born In The Dark
9. The King's Sword
10. The Call (bonus)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod