Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH/DEATH  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Cancer

MASTER - Four More Years Of Terror (2005)
Par DARK MORUE le 17 Janvier 2015          Consultée 1745 fois

Speckman est pas content. Mais alors pas du tout.
Lui qui gueule déjà bien contre les US d'ordinaire, imaginez un peu son ressenti quand, en 2004, George W. Bush reste au pouvoir. Merde quoi. Non c'est pas possible. Vilains fachos nazis contrôlés par les Juifs qui maîtrisent les reptiliens, le monde va mal, alors tellement qu'on est engagé qu'on fait un album dessus. Grrrr. Warf.
Depuis le fin fond de la République Tchèque, un barbu appelle au secours. Son cri de désespoir sera donc ce "Four More Years Of Terror" au titre bien bien symbolique, mais qui se voit cependant affublé d'une pochette de début de Hentai qui tape un peu à côté en plus d'être moche à en crever. En tout cas une chose est sûre, ici ça sent le Punk, la Rébellion, on arrête de se la jouer cowboy beauf comme sur celui d'avant et on sort les crocs. Vilains États Unis, vous allez payer pour avoir été si méchants avec tout le monde, prenez ces 60 minutes de Death Metal dans la gueule et chutez à jamais.

...Wait.
SOIXANTE MINUTES ? SOIXANTE MINUTES D'UN ALBUM DE MASTER DES ANNEES 2000 ? NON MAIS QUOI.
Déjà, voilà, vous allez pas l'écouter juste pour ça, donc c'est pratiquement pas la peine que je continue d'écrire. Parce que désolé mais bon, traîner au dessus de 40 min pour ce style de musique c'est déjà un crime, et là quand on sort des compos aussi Punk c'est pas trop la peine. Vous imaginez "Overkill" ou "Ace Of Spades" faire dans les 90 min ? Non bah voilà, y a une raison à ça. Concept anti-US ou pas, quand la musique est directe on s'arrange pour pas casser les couilles trop longtemps, et on va pas me faire croire que MASTER a quoi que ce soit de Progressif. Premier coup de gueule.
Et du coup c'est hyper dommage de râler pour ça parce qu'en fait ici on s'en sort carrément bien. Genre... Genre quand on pense MASTER on pense à ça comme musique. Et quand on voit la décennie laissée derrière, en fait, ça fait carrément du bien. Parce que si ici on régresse en mode HERP DERP Thrash/Death, au final, force est de constater que ça le fait bien. Comme on l'avait pas entendu depuis les deux premiers albums, donc les seuls que les gens sains d'esprit écoutent du groupe normalement.

Je sais pas moi. Vous écoutez "All We've Become", vous vous dites que le riff déglingue, que c'est bien fichu et ultra énergique, enfin voilà. En fait on se croirait juste revenu sur une version un poil plus lourde et moderne (les soli sonnent pas du tout du tout Death 80's en mode lolilol SLAYER vibratos laaaaa wazaaaaa) de "On The Seventh Day...". Et merde, c'est un bon point en fait. Parce que ce genre de Death crétin et beauf, bah au final on aime ça, surtout quand c'est bardé de bons riffs mélodiques et emplis de feeling ("Does No Feel Pain" et ses quelques 6 min 30 qui valent le coup, même chose pour "Blind Hatred" qui sert de titre éponyme avec un refrain qui marque). Mais on oublie pas ses influences, et si cette fois on part pas en Blues redneck, on tape quand même dans ce bon vieux BLACK SABBATH le temps de l'énooooorme "Betrayal" et d'une "Lined Up And Punished" bien Rock'n'Roll. En bref, c'est cool. C'est un album pas du tout mauvais qu'on prend beaucoup de plaisir à écouter. Ce qui est une relativement bonne chose.

Parce que cet album en veut. Merde quoi. On est loin du groupe en roue libre qu'on nous montrait quelques années avant, ici Speckmann nous montre que si c'est pas un génie et que son répertoire est des plus limités niveau riff, quand il est en colère il en veut, et il est capable de pondre du correct sur toute la ligne. Parce que c'est ça le premier exploit de ce CD. Il est homogène. Pendant 1h la qualité ne baisse pas. Jamais. Toujours des plans cools, des riffs cools, une bonne voix, quelques idées tous les 5 morceaux. C'est répétitif et complètement con, mais c'est... Bah c'est bien. On s'enfile cette heure sans accrocs. Sans en avoir marre au bout de 40 min. Ce qui est un putain de comble. Et pour le coup, juste bravo d'avoir réussi à créer un album qui tient la longueur en se basant sur quelque chose d'aussi simpliste et repoussant de base. GG Popol. T'as gagné une gommette.

DONC, au moins, on peut remercier George Bush pour une chose : avoir servi d'inspiration pour qu'un groupe foncièrement mauvais sur CD réussisse à sortir un deuxième bon album consécutif après une traversée du désert. Retour aux racines, gros Thrash teinté de Death qui cogne en carré avec des riffs mortels même si on les compte par paires sur des morceaux de 5 min, pour un album long, mais bizarrement pas trop, dont on sent un peu les revendications (les paroles quoi haha) et qu'on peut même ressortir assez souvent.
Bien. Une bonne chose de faite. Voyons voir si cet élan créatif soudain se poursuit.

Tentacle : MASTER qui sort un vrai bon album de Death, c'est au final assez rare pour qu'on en profite.

A lire aussi en DEATH METAL par DARK MORUE :


PURTENANCE
Awaken From Slumber (2013)
Le meilleur du revival




INCANTATION
Blasphemy (2002)
Brutal blasphemy will prevail in blasphemyyyyy !


Marquez et partagez




 
   DARK MORUE

 
  N/A



- Paul Speckmann (chant, basse)
- Alex Nejezchleba (guitare)
- Zdeněk Pradlovský (batterie)


1. Race To Extinction
2. Shoot To Kill
3. All We've Become
4. Does One Feel Pain
5. Betrayal
6. He'll Probably Win
7. Can The Us Be So Great
8. Lined Up And Punished
9. Blind Hatred
10. Line To Kill
11. Special Skills
12. To Fight And Die
13. Everything Is Rotten



             



1999 - 2021 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod