Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH/THRASH/ROCK  |  STUDIO

Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Cancer

MASTER - The Spirit Of The West (2004)
Par DARK MORUE le 6 Janvier 2015          Consultée 1929 fois

Paul Speckmann est en Tchéquie. Il a migré pour rejoindre KRABATHOR et quelque peu laissé son MASTER chéri un poil de côté pendant cette assez courte durée. Il sort donc avec ce groupe quelques albums franchement tous pourris (pourtant c'était bien au début quoi merde), le merdique "Dissuade The Truth" de 2003 sera donc sa dernière offrande avec eux avant qu'il ne se remette à bosser violemment sur son groupe historique.
Et pour cela, on engage deux bons gars, les désormais connus de tous Zdenek Pradlovsky et Alex Nejezchleba (à vos souhaits) qui lui servent encore d'acolytes à l'heure actuelle, là maintenant en 2014, voilà, c'est eux que vous avez vu sur scène ces 10 dernières années. Après deux décennies et des pièces maîtresses déjà livrées depuis perpète, MASTER trouve sa forme finale. Et donc, pour célébrer ça, on fait quoi ? BAH ON DEVIENT FOU.
Les pays de l'Est ça a l'air de taper sur le système. La bière, les putes, la drogue, la belle vie quoi. Mais notre Paul, à la vue de cet opus, il a l'air d'avoir le mal du pays quand même. Allez quoi, nostalgique de son ranch et de son Desert Eagle, de la terre de la FUCKING FREEDOM BITCH, alors on fait un album qui sent l’amarante qui roule au loin, les rodéos et les indiens dans les champs de coton. ON VA MONTRER QUI C'EST LE SHÉRIF ICI.

Putain, ce qu'il fait du bien cet album après la traversée du désert précédente. Depuis combien de temps on avait pas eu ça ?
Alors là si vous voulez du beauf, du barbu pas lavé en salopette en cuir qui te braque son fusil entre les yeux si t'approche son troupeau, du Jack Daniels et des duels les yeux dans les yeux sur fond d'Ennio Morricone cramé à la disto, vous serez aux anges. Merde quoi, merci MASTER, merci, c'est tellement bien d'entendre enfin un tel niveau. Un tel niveau de décomplexation... Euh décomplexage... Décomplexité... de peu de prise de tête, de fun déguisé en cow-boy du Death Metal, d'influences en forme d'hommage, de tout quoi. Et merde, ça termine par une putain de reprise de Johnny Cash. JOHNNY CASH. Et pas n'importe laquelle. Et c'est ultra fidèle, genre c'est l'originale avec même les trompettes et tout, mais avec des grosses guitares et la voix de Speckmann, et ça s'inscrit tellement dans l'album complet que c'en est du pur génie et que ça sert juste de cerise sur le gâteau qui donne une furieuse envie d'appuyer sur Replay. Chose dont on ne se prive pas.

Dés le premier titre on flaire le bon plan, ça sonne classique mais ça groove bien, le chant est parfait, la production aussi, bien chaude et avec un côté Stoner pas déplaisant, on se rapproche bien plus du Thrash que du Death niveau batterie (beaucoup de Tchouka-tchouka, de double, des roulements partout, par contre les accélérations supersoniques on oublie), enfin bref. C'est comme du MASTER mais en mieux. Et VLAN que tu te manges "The Serpent's Tongue" dans la face par la suite, et sa longue impro Blues comme on en voit désormais souvent mais sonnant ici Rock'N'Roll de saloon plus que jamais. Et voilà, c'est bon on rentre, "The Spirit Of The West" c'est l'album de Death qu'on écoute avec une veste à franges, à cheval, un brin d'herbe entre les dents et le chargeur vidé dans les minutes précédentes. On a quelques titres en dessous (je pense à "Envy" ou "Whatever, Wherever, Forever", ce dernier se faisant un peu plus sombre et Death mais restant assez plat) mais sinon, putain quelle orgie, quelle vigueur, quel pied.

Et n'allez que ça ne s'arrête pas de dégager des ondes Hard Rock d'une puissance caniculaire (j'ai ouvert une parenthèse donc normalement je dois citer un morceau mais là j'avoue que j'ai la flemme désolé), et que je ne comprends juste pas en fait que cet album ne soit pas plus connu. Que tous les fans de MASTER nous racontent que c'était mieux avant et que passé les deux premiers y a plus rien, alors que là bah... Bah désolé mais c'est quand même une sacré claque avec le recul, extrêmement variée, où les grosses séquences de jams groovy côtoient quelques brûlots courts et Punk, une grosse louche de Thrash/Death, des riffs qui n'ont absolument rien de Metal Extrême mais jouent dans la cour d'un Desert Rock absolument parfait, le tout agencé à la perfection et montrant souvent l'amour ultime de ses géniteurs pour BLACK SABBATH, bien que les tempi restent des plus élevés (et boum "The Gold Mine" quoi). Enfin merde, si après ça vous avez toujours pas checké ce qui se fait au sein de cette galette à la pochette ridicule, je peux plus trop vous aider quoi.

MASTER n'est jamais mort. Les périodes de transition, l'instant KRABATHOR, tout ça a quelque peu fait passer le groupe dans les fins fonds de la 4ème dimension des groupes de Death sur le déclin, mais par derrière le Speckmann's band assure. Par intermittence. Et il le prouve ici. La recette est pas changée, c'est juste que cette fois y a rien à prouver aux Deatheux qui savent que le MASTER des années 80 n'est plus là depuis longtemps et ont lâché l'affaire, et on n'est pas obnubilé par des galères de déménagement et de chaos du côté du line-up.
Genre voilà, on se pose, on se dit que le Hard Rock et le Sud des US c'est quand même un truc cool et source d'inspiration, et on sort un album qui déboîte avec un gros lot de hits et un style rafraîchissant.
Genre ce qui aurait toujours du sortir. Parce que la suite ne nous réserve évidemment encore une fois pas que du bon...

Wild West : Merde, je pensais plus dire du bien d'un album de MASTER. Eh bah écoutez, foncez, vous voulez que je raconte quoi de plus.

A lire aussi en DEATH METAL par DARK MORUE :


TORTURE THRONE
Stench Of Innocence (2014)
Death Suédois de France. Enfin.




SCORDATURA
Torment Of The Weak (2013)
C'est pareil, sauf que c'est mieux.


Marquez et partagez




 
   DARK MORUE

 
  N/A



- Paul Speckmann (chant, basse)
- Alex '93' Nejezchleba (guitare)
- Zdeněk Pradlovský (batterie)


1. You'll Be Blamed
2. The Serpents Tongue
3. Rights Of Life
4. Envy
5. Sign Up
6. Another Day In Phoenix
7. Whatever, Wherever, Forever
8. The Gold Mine
9. The Perfect Family
10. Pistols, Whips And Coyotes
11. Long Knives
12. Ring Of Fire (cover Johnny Cash)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod