Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMO/FOLK  |  STUDIO

Commentaires (1)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Fuath
 

 Site Officiel (13)
 Myspace (8)

WINTERFYLLETH - The Divination Of Antiquity (2014)
Par MEFISTO le 17 Octobre 2014          Consultée 2601 fois

"The Threnody Of Triumph" confirmait que les Anglais de WINTERFYLLETH avaient le talent pour s'emparer du haut du panier dans leur genre, avec son Black Atmo limite Pagan avec des touches Folk ici et là, gracieuseté d'une guitare sèche toujours prête à colorer cette grisaille mélodique aux saveurs historiques.

Deux ans après, les fans savaient que l'heure du jugement arrivait avec "The Divination Of Antiquity", car le groupe pouvait soit s'assoir sur ses lauriers et continuer de cogner sur le clou qu'il a si bien assommé depuis ses débuts ou poursuivre son évolution. Vous aurez compris que WINTERFYLLETH a opté pour la seconde option en nous envoyant dans la gueule son meilleur album.

La première chose qui nous frappe est la production. Les Anglais n'ont pas changé de réalisateur, mais ont simplement « éclairci » leur son de quelques brins, rendant leur musique plus accessible et lourde. Si on sentait la griffe nostalgique sur les trois premiers albums, on la perd un peu ici, mais c'est loin d'être un désagrément tellement le contenu est merveilleux. Et le quatuor pioche toujours à fond dans l'histoire de son pays, alors pas de souci, on reconnaît sa patte rapidement.

Et cette patte, chers amis, est plus agile et inspirée que tout ce qu'on aurait pu espérer. WINTERFYLLETH nous gratifie de grandioses moments sur cette galette, d'une intensité jamais atteinte auparavant. Si on était habitué de voyager dans le passé et les grands espaces imprimés sur les pochettes, on décolle encore plus sur cette "divination de l'Antiquité" tellement le jeu des Anglais a pris du galon ; les ambiances prennent à la gorge et le côté épique de chaque compo prend la place qui lui revient. C'est comme si le groupe avait tout d'un coup élevé d'un cran tout ce qui fonctionnait sur ses trois premiers albums, des chœurs aux mélodies guerrières, dans une osmose frôlant la perfection. Ceux qui suivent WINTERFYLLETH depuis ses débuts concevront illico.

Parmi les autres améliorations majeures sur "The Divination Of Antiquity", impossible de ne pas mentionner ces moments de grande émotion qu'on ne retrouvait pas à ce niveau auparavant. Je pense à la finale de la pièce-titre qui vous colle contre le mur en lever de rideau et vous ouvre grande la porte à une foule d'autres surprises, dont le visage planant de "Whisper Of The Elements", la valeureuse "Warrior Herd" et sa finale à vous arracher des larmes, la main sur le cœur, la mid-tempo et sirupeuse "A Careworn Heart" (un choix intelligent des Anglais de la placer là), la beauté des complaintes de "Foundations Of Ash", les envolées mélodiques et insistantes de "Over Borderlands", et la seconde moitié de la clôture, "Forsaken In Stone", et ses élans hyper mélancoliques.

Ajoutez en bonus sur le digipack la colossale "Pariah's Path" à ce repas frugal et vous serez un soldat des plus repus !

Tous ces éléments distincts ne ressortaient pas avant, à part quelques rares exceptions, car les albums de WINTERFYLLETH étaient compacts sans être linéaires. Ici, le groupe ose davantage et nous gâte de ces petits éclats d'éternité qui resteront gravés et qui distingueront toujours "The Divination Of Antiquity" des autres. En espérant que l'avenir nous en réserve d'autres...

WINTERFYLLETH s'impose désormais comme un gros menhir incontournable. On le supposait, mais là, on ne peut guère en douter. Son Black Atmo est d'une beauté sans nom sur cette sortie automnale.

Dans mon top 10 Black de l'année et sûrement dans le vôtre aussi... Certains albums ne font pas l'unanimité (le dernier DARK FORTRESS, par exemple), mais pour celui-ci, je n'ai aucune crainte !

Note : 4,5/5.

Podium : (or) "Warrior Herd", (argent) "Foundations Of Ash", (bronze) le duo "The Divination Of Antiquity" - "Whisper Of The Elements".

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


SVART CROWN
Witnessing The Fall (2010)
De l'huile sur le feu !




MIZMOR
Yodh (2016)
Et le golem se mit à vibrer et à glisser mollement


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MEFISTO

 
   BIONIC2802

 
   (2 chroniques)



- Christopher Naughton (guitare, chant)
- Simon Lucas (batterie)
- Nick Wallwork (basse)
- Mark Wood (guitare)


1. The Divination Of Antiquity
2. Whisper Of The Elements
3. Warrior Herd
4. A Careworn Heart
5. Foundations Of Ash
6. The World Ahead
7. Over Borderlands
8. Forsaken In Stone
9. Pariah's Path (bonus)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod