Recherche avancée       Liste groupes



      
BLACK ATMO  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique black metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Fuath
 

 Site Officiel (7)
 Myspace (5)

WINTERFYLLETH - The Dark Hereafter (2016)
Par MEFISTO le 14 Novembre 2016          Consultée 997 fois

WINTERFYLLETH se fout-il de nous ? Après avoir offert quatre albums d’une heure en moyenne, les Anglais nous balancent un disque de cinq morceaux et quarante minutes. Que se passe-t-il ? Ont-ils un petit coup de mou ? Avec la bonne réputation qu'il a, je dirais un gros coup de mou… Ça valait la peine d'avoir un nouveau guitariste...

Dès que la pièce-titre s’ébranle pour lancer les hostilités, on marche en terrain connu : batterie qui s'emballe, petit riff martial, grosse basse retenant les cordes acérées, WINTERFYLLETH est dans la place. Confortable. La prod', le son, l'ambiance, tout est là. Rien de neuf sous la grisaille made in UK. Et là, on espère en se croisant tous les doigts que le reste de l'album ne sera pas identique, car on aura perdu quelques années de notre vie, à l'instar des zicos, à attendre après le successeur du très réussi "The Divination Of Antiquity".

Heureusement, le quatuor qui suit n'est pas tributaire de cet en-cas. Toujours munis de leur cotte de mailles, les Anglais essaient de réinventer leur style en variant les tempos, ce qu'ils réussissent notamment sur la surprenante "Green Cathedral", qui ressort du lot grâce à son approche nimbée de brouillard et de calme relatif. Apaisant comme approche, surtout au niveau des chœurs dans la superbe finale et de la rythmique, que l'on pourrait presque comparer à une balade! Mais… bien que je doive lever mon heaume pour cette prise de risques, WINTERFYLLETH me fait vibrer quand il se transforme en fier pourfendeur.

Les agressions guerrières constituent, vous vous en doutez, encore une bonne partie du labeur de ces loups affamés. "Pariah's Path" se classe bien dans le palmarès du groupe grâce à un riff et une ligne de basse ténébreuse et gorgée d'espoir. Très bon titre qui met la table au premier single, "Ensigns Of Victory", morceau des plus fédérateurs moulé sur la rythmique classique du groupe. De la pure bastonnade de champion ! Les ingrédients sont simples et efficaces, surtout en cette période automnale. WINTERFYLLETH vient happer notre visière nostalgique et sort le grand jeu avec de fameuses harmonies guitaristiques. La basse quant à elle s'infiltre dans le lot avec vigueur et ajoute une touche inquiétante à ces 6:47 de fureur "enjouée".

Après le recueillement de 13 minutes de "Green Cathedral" (décidément, elle porte bien son titre, elle !), WINTERFYLLETH ramène le chant clair de Nick Wallwork et une rythmique qui rappellera ses premiers albums. Cette cavalcade épique intitulée "Led Astray In The Forest Dark", excellente reprise d'ULVER, agréable et entraînante, clôture de belle façon un album mélangeant finalement plusieurs forces des Anglais.

Mais, et c'est bien là le gros problème, il manque de viande autour de l'os. C'est-à-dire au moins 10 minutes de cette mixture pour que tout colle à merveille. On reste sur notre faim, c'est clair, WINTERFYLLETH a joué l'aguicheur paresseux et mon verdict vous montre que je ne leur pardonne pas. Quand on récolte des tonnes de reconnaissances comme eux, on n'enchaîne pas avec un tel album.

"The Dark Hereafter" s'avère ainsi un bon album, mais une œuvre anecdotique dans la disco de ces leaders européens du Black Atmo naturaliste et guerrier. J'ai l'impression d'avoir fait le tour de cette aguicheuse trop vite…

Podium : (or) "Ensigns Of Victory", (argent) "Led Astray In The Forest Dark", (bronze) "Pariah's Path".

A lire aussi en BLACK METAL par MEFISTO :


MELECHESH
Enki (2015)
MELECHESH au faîte de sa gloire




TOMBS
Savage Gold (2014)
Un pied de plus hors de la tombe


Marquez et partagez




 
   MEFISTO

 
  N/A



- Chris Naughton (guitare, chant)
- Simon Lucas (batterie)
- Nick Wallwork (basse, chant)
- Dan Capp (guitare)
- Mark Deeks (keyboards)


1. The Dark Hereafter
2. Pariah's Path
3. Ensigns Of Victory
4. Green Cathedral
5. Led Astray In The Forest Dark



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod