Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Almah, Stormwarrior, Lost Horizon, Nocturnal Rites, Helloween, Primal Fear
- Style + Membre : Eternity's End
 

 Site Officiel (652)
 Myspace (586)
 Chaîne Youtube (1138)

HIBRIA - Blind Ride (2011)
Par JEFF KANJI le 25 Décembre 2021          Consultée 232 fois


L'arrivée de Benhur Lima finit d'asseoir un des traits de caractère d'HIBRIA (qu'on peut étendre à toute la scène brésilienne d'ailleurs) qui est la virtuosité. En choisissant de varier ses riffs au maximum et d'aller explorer les accordages graves comme jamais, tout en faisant monter d'un cran le degré d'agressivité de sa musique ("Shoot Me Down"), HIBRIA a bien conscience que dans un créneau occupé par de nombreuses formations, à une époque où le Power Metal n'est plus forcément en état de grâce médiatique, son positionnement est délicat.

Et en définitive cela restera toujours le problème d'HIBRIA, arrivé un peu tard sur la scène, contrairement à un PERSUADER ou un IRON SAVIOR et qui malgré une évolution constante de carrière (du moins jusqu'à cet album, "Silent Revenge" marquera un premier coup d'arrêt) ne connaîtra jamais la reconnaissance qui lui est due. Et pourtant, même si HIBRIA met davantage l'accent sur la facette thrashisante de sa musique, voire même à une tendance Groove Metal, le mélange fonctionne à merveille, l'aspect plus gras et mid-tempo étant complété à propos par les saillies Speed que ne manque encore pas d'écrire Abel Camargo, là où le successeur de "Blind Ride" basculera un peu trop franchement à mon goût vers une modernité pas forcément nécessaire.

Alors certes le mélange fonctionne parfois mieux que sur "Blinded By Faith", dont les couplets mid-tempo sont teintés d'une couleur américanisante un peu déroutante, et globalement, c'est quand le groupe est branché sur le 220 V qu'il excelle. "Nonconforming Minds" est une superbe ouverture, l'enjoué "Welcome To The Horror Show" m'évoque le meilleur de SECRET SPHERE, et "Shoot Me Down" affiche les intentions plus agressives des Brésiliens.

En revanche, c'est la première fois qu'un album d'HIBRIA présente un déficit d'équilibre je trouve qui après un départ canon se fait moins mémorable. Il relève toutefois la tête en fin d'album avec ce "Rotten Souls" débridé (sans doute le tempo le plus rapide pratiqué HIBRIA depuis son début de carrière et ce final qui va droit au but, presque Punk dans ses intentions (mais pas dans son exécution).

Au final, on peut se plaindre un petit peu. Problème de riche je réponds. Car on s'était si bien habitué à l'excellence des Brésiliens sur ses deux premiers efforts que le fait de ne pas être systématiquement embarqué dès les premières secondes de ces morceaux, marqués par une recherche de brutalité et de groove, peut faire apparaître quelques failles.
Mais tenons-nous bien, "Blind Ride" reste très bon, et largement au-dessus de la mêlée (surtout que 2011 est loin d'avoir été un cru exceptionnel, dont on ne retiendra que la santé de fer de MANIGANCE, le retour en forme de STRATOVARIUS et la confirmation de la montée en puissance de POWERWOLF.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


STORMWARRIOR
Thunder & Steele (2014)
Dès qu’il y a l’envie, ça va mieux !




HIBRIA
Hibria (2015)
La mue s'est achevée


Marquez et partagez







 
   MEFISTO

 
   JEFF KANJI

 
   (2 chroniques)



- Iuri Sanson (chant)
- Abel Camargo (guitare)
- Diego Kasper (guitare)
- Benhur Lima (basse)
- Eduardo Baldo (batterie)


1. Blind Ride
2. Nonconforming Minds
3. Welcome To The Horror Show
4. Shoot Me Down
5. Blinded By Faith
6. The Shelter's On Fire
7. Beyond Regrets Of The Past
8. I Feel No Bliss
9. Sight Of Blindness
10. Tough Is The Way
11. Rotten Souls



             



1999 - 2022 © Nightfall.fr V5.0_Slider - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod