Recherche avancée       Liste groupes



      
POWER METAL  |  STUDIO

Commentaires (1)
Lexique power metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Almah, Stormwarrior, Lost Horizon, Nocturnal Rites, Helloween, Primal Fear
 

 Site Officiel (291)
 Myspace (292)
 Chaîne Youtube (278)

HIBRIA - Silent Revenge (2013)
Par JEFF KANJI le 15 Mars 2014          Consultée 1326 fois

Choyés par Nightfall, d’abord par notre regretté Odin, puis par Keraz et Mefisto, les Brésiliens de HIBRIA publient leur quatrième opus à l’été 2013. Et heureux ceux ayant eu la joie de découvrir les pépites de Heavy/Power que sont "Defying The Rules" et "The Skull Collectors" alors que je m’apprête à décortiquer "Silent Revenge".

Car si la formation de Porto Alegre a été chamboulée en 2010, on note l’arrivée d’un nouveau six-cordistes pour épauler Abel Camargo en 2012. Après un Live ("Blinded In Tokyo") lui ayant permis d’étrenner ce nouveau line-up, il est temps pour HIBRIA de nous livrer dix nouveaux brûlots de Heavy Speed… Sauf que non…
HIBRIA a indubitablement cherché à faire évoluer son Metal d’inspiration HELLOWEENienne, à se démarquer de son confrère d’ANGRA déjà seigneur dans le style… Peut-être les deux, que sais-je ? Toujours est-il que ce nouvel opus, le premier à arborer un visuel sombre, bien moins eighties dans le fond que celui de ses trois premiers albums, sent la lassitude.

Oh rassurons-nous, les Brésiliens savent toujours nous faire remuer la tête au son de ces guitares abrasives et mélodiques qui ont fait la réputation du combo et Iuri Sanson reste fidèle à sa réputation derrière le micro pour nous montrer qu’il n’a absolument rien à envier aux ténors du style. Dans ce style sans doute usé, "Deadly Vengeance" ou "Silence Will Make You Suffer" sauront vous pousser au headbanging sans trop forcer. Lignes mélodiques accrocheuses, soli à la fois mélodiques et acérés, et structures éclatées au sein desquelles les chœurs et mélodies du chant séduisent à nouveau, tous les ingrédients qui font la personnalité de HIBRIA sont présents y compris cette petite nouveauté un peu trop récurrente…

Ce bassiste, excellent au demeurant, qui en fout mais alors partout ! J’en veux pour démonstration "Walking To Death" ou "Silent Revenge" dans lesquelles Joey DeMaio semble habiter Benhur Lima. J’aime assez la virtuosité mais pas quand elle est purement démonstrative, ses plans sur le pont de "Silence Will Make You Suffer" s’insérant parfaitement dans le tout. Mais en réalité, quiconque aura écouté l’album dira que je chipote car le principal problème de "Silent Revenge" n’est pas là.

Le songwriting marque une baisse d’inspiration assez nette même comparé à "Blind Ride" qui, déjà, pouvait prévenir du danger qui guettait HIBRIA. Entre la stagnation dans un style parfaitement maîtrisé et décliné de main de maître sur deux albums et l’évolution, le groupe a choisi son camp et les premières mesures de la pièce éponyme montrent des guitares plus agressives et massives, axées sur de grosses rythmiques plombées pendant que la batterie elle s’excite toujours autant. Je dois bien avouer que je trouve nos Brésiliens moins pertinents dans une approche plus moderne du Heavy et comme je le disais plus haut, ce sont aisément les titres ancrés dans le style Heavy/Power avec forfait excès de vitesse qui font mouche. Et c’est là une dichotomie bien cruelle, c’est qu’on a suffisamment reproché au groupe de ne pas assez varier les tempi, mais à l’instar de DRAGONFORCE, auquel le groupe pouvait être comparé sur ses deux premiers efforts, ce n’est pas dans la variété que HIBRIA excelle même si la plus mesurée "The Place That You Belong" est l’exception qui confirme la règle même si son riff final plus Groove Metal me laisse de marbre.

En somme, ceux qui soutiennent HIBRIA ne doivent pas lâcher l’affaire malgré cet opus quelque peu décevant car il y a toujours du talent et de la compétence ici et "Deadly Vengeance", "Silence Will Make You Suffer", "The Place That You Belong" ou "The Scream Of An Angel" (véritable tube celui-là) rappellent les meilleurs moments de "Blind Ride" même si "Silent Revenge" se paie le luxe de terminer son album en beauté avec un "The Way It Is" de huit minutes enthousiasmant ponctuant une deuxième moitié d’album bien moins bancale que la première.

A lire aussi en POWER METAL par JEFF KANJI :


CAIN'S OFFERING
Stormcrow (2015)
Jani nous livre exactement ce que l'on veut




GAMMA RAY
The Best (of) (2015)
Les fans c'est important


Marquez et partagez







 
   JEFF KANJI

 
  N/A



- Abel Camargo (guitare)
- Iuri Sanson (chant)
- Eduardo Baldo (batterie)
- Benhur Lima (basse)
- Renato Osório (guitare)


1. Silent Revenge
2. Lonely Fight
3. Deadly Vengeance
4. Walking To Death
5. Silence Will Make You Suffer
6. Shall I Keep On Burning?
7. The Place That You Belong
8. The Scream Of An Angel
9. The Way It Is
10. Bleeding On My Regrets



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod