Recherche avancée       Liste groupes



      
THRASH METAL  |  STUDIO

Commentaires (2)
Lexique thrash metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Voice Of Ruin
- Membre : Megadeth, Burn The Priest
 

 Site Officiel (285)
 Myspace (377)
 Facebook Officiel (47)

LAMB OF GOD - Wrath (2009)
Par T-RAY le 1er Avril 2018          Consultée 190 fois

"Wrath". Et la colère fut. Allons, à d’autres ! LAMB OF GOD a toujours été énervé, il n’a pas attendu 2009 pour cela, pas la peine d’essayer de nous le faire croire. S’il est un synonyme de l’adjectif “énervé”, d’ailleurs, il s'écrit en deux mots et onze lettres : “Randy” Blythe. Sauf que la colère est parfois mauvaise conseillère. L'excès de colère nuit à la santé (gare à l’apoplexie !), même à la santé artistique, et quand il n’y a plus que ça comme moteur créatif, alors le plantage guette. Tapi dans l’ombre du quintette virginien, il n’attendait qu’un faux-pas du combo pour venir ternir une carrière jusqu’ici remarquable. Et c’est dommage, bien, bien dommage lorsque l’on connaît les intentions du combo en amont de ce disque.

"Wrath", vous l’aurez compris, n’est pas à la hauteur de cette carrière. Non pas que l’on n’y retrouve pas les marqueurs identitaires de LAMB OF GOD, on est en plein dedans, au contraire. Jusqu'à la caricature, hélas. Oui, Randy tente de moduler ses gueulantes (pas ses textes, ouf !), mais l’effort est minime par rapport à ce qu’on est en droit d'attendre. Les guitares de Mark et Willie sont grasses, très grasses même, tout en sonnant plus clean que par le passé. Leur volonté étant également d'apparaître plus naturels que sur un "Sacrament" surproduit, elles sont plus raw, mais en ont oublié de riffer comme il faut, leur force première, pourtant. Seuls Chris et John sont égaux à eux-mêmes, section rythmique en béton, comme d’hab.

La production signée Josh Wilbur, qui œuvrera plus tard sur "L’Enfant Sauvage" de GOJIRA, entre autres, vient ici dépouiller le son du groupe de ses artifices passés. Mais ça n’est pas forcément pour le mieux. La volonté du groupe, et la sienne, d’offrir une prod plus naturelle, plus organique et Heavy au matériel musical de "Wrath" se heurte violemment au manque d'idées des cinq de Richmond, instruments en mains. Qui laisse trop souvent place à un Groove Metal pataud et pas si fin que ce à quoi LAMB OF GOD a pu nous habituer. Parfois, c’est bon, comme sur le bouillonnant Single "Set To Fail", sur un "Grace" rallumé par son solo, ou sur le sombre et rageur "Fake Messiah". Plus souvent, c'est moyen ("Contractor" puis quasiment toute la seconde moitié de l'album, dispensable).

Car peu de riffs restent en mémoire sur ce disque, le duo Adler/Morton s'avérant trop peu inspiré pour donner, à coups de gratte, du relief à plus de la moitié des morceaux. Le titre le plus remarquable sur le plan riffesque reste "In Your Words", doté d’un refrain agressif à souhait et drôlement emphatique. Le morceau nous ramène vers ce que l’on connaît de meilleur chez LAMB OF GOD, pas loin des plus gros cartons du groupe issus des trois précédents opus studio. Le suit d’assez près "Broken Hands", qui a toutefois besoin d'artifices – ces chœurs musclés sur le refrain ! – pour sortir du lot. Mais ce que ces deux titres ont en eux, l’accroche, la puissance explosive, l’impression de désastre imminente, si prégnante chez l'Agneau de Dieu, manque à beaucoup d’autres. Trop d’autres.

Ce qu’il y a de très bon chez LAMB OF GOD, outre les qualités précitées, c’est sa façon de combiner en une musique homogène des éléments de Thrash Metal, de Groove Metal, parfois de Death Mélodique, et un soupçon de Core pour les envoyer dans la face de l’auditeur derechef. Mais dès qu'il manque à l'édifice une ou plusieurs briques, la formation redevient trop commune. Et "Wrath", malgré la colère, est bien trop Groove pour être efficace. Vous me direz, et vous aurez raison, que certains artistes Groove ont été très efficaces (PANTERA, MACHINE HEAD, GRIP INC.), mais rarement sur la durée. Et l’on ne multiplie pas les riffs Groove de qualité comme l’on peut le faire de riffs Heavy, Thrash ou Melodeath, désolé. Le genre tourne vite en rond et à la caricature. Et sur son cinquième album studio sous ce nom, LAMB OF GOD tourne en rond. Et à la caricature de lui-même.

A lire aussi en THRASH METAL par T-RAY :


The HAUNTED
Made Me Do It (2000)
Murder me, please !

(+ 1 kro-express)



CRISIX
From Blue To Black (2016)
Autrement Thrash


Marquez et partagez




 
   FIGHTFIREWITHFIRE

 
   T-RAY

 
   (2 chroniques)



- D. Randall Blythe (chant)
- Mark Morton (guitares)
- Willie Adler (guitares)
- John Campbell (basse)
- Chris Adler (batterie)


1. The Passing
2. In Your Words
3. Set To Fail
4. Contractor
5. Jake Messiah
6. Grace
7. Broken Sands
8. Dead Geeds
9. Everything To Nothing
10. Choke Sermon
11. Reclamation
12. We Die Alone (bonus Track)
13. Shoulder Of Your God (bonus Track)



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod