Recherche avancée       Liste groupes



      
BRUTAL DEATH METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

 Site Officiel De Cryptopsy (778)
 Myspace (223)
 Chaîne Youtube (260)

CRYPTOPSY - The Unspoken King (2008)
Par POSITRON le 22 Septembre 2017          Consultée 276 fois

"The Unspoken King" est-il l'infâme bouse core-amélisée que les true dèsseux conchient, réclamant leur Seigneur Ver (donne nous aujourd'hui notre vomi quotidien et délivre nous des falses, amen), insinuant la possibilité que certains membres du groupes fassent partie de la communauté LGBTQ ? ... ce qui, considérant que leur plus célèbre représentant dans le Metal est Rob Fucking Halford, est un peu con... Est-il le monument de prise de risque acclamé par DEADCOM et certains commentaires, fustigeant le manque d'ouverture d'esprit des détracteurs ? ... ce qui vu que l'ouverture d'esprit n'est-pas l'absence de jugement ou de sélection est un peu con... Les cleans de "Bemoan The Martyr" ou "Leach" sont-ils aussi atroces qu'on le dit ? Les claviéristes surtout féminins (horreur ! Des femmes dans ma musique de vrai dur !) sont-ils des falses ?

Réponse pas plus tard mais maintenant : "The Unspoken King" est un disque de Deathcore vraiment pas terrible, infusé de fortes racines dans le Brutal Death Technique et l'ensemble de la carrière de CRYPTOPSY. L'esprit acéré sait que CRYPTOPSY n'a jamais été si éloigné que le trve le voudrait de la frange la plus brutale du Deathcore, particulièrement dans la période post-Worm et que cette pseudo-trahison stylistique n'est qu'une volonté de ce jeuniser comme ont pu le faire avec plus ou moins de brio JUDAS PRIEST sur "Painkiller" (plus) ou ALICE COOPER sur "Brutal Planet" (moins). Le prolongement d'une longue tradition donc.

Quelque peu embarrassé par mes faibles connaissances en matière de Deathcore j'ai voulu confronter mon opinion à celles d'autres individus. Voici ce que j'ai pu trouver sur internet :"I like deathcore it's just that it sucks". Comment donner tort à ce résumé simple et pénétrant ? Les bons riffs sont rares et mal utilisés et une bonne partie sont franchement merdiques version tripotage de palm mute sans intérêt. Les claviers alternent entre l'absence, l'inutilité et le gênant, le son qui se veut ultra chrome deluxe mais n'arrive pas à l'être est fatiguant, l'agacement et la conduite des pistes laisse perplexe. Matt McGachy, supposément merdique si l'on commence à suivre la moyenne de ce genre d'opinions est curieusement bon : il n'est évidemment pas Worm mais se débrouille correctement dans un registre Deathcore – et de même ses cleans, sans être merveilleux, n'ont rien de déshonorants si ce n'est la musique qui les accompagne et l'on peut se surprendre à presque être accroché par la première section en clair de "Contemplate Regicide" (j'ai dit presque).

Hélas et malgré un Mounier égal à lui-même, il faut dresser le lourd bilan de "The Unspoken King". Dans les compos comme dans le son la partie brutalité du disque échoue à provoquer grande impression et les explorations des clichés -core sont affligeantes. Les tentatives d’œuvrer dans un registre émotionnel plus varié sont tout simplement gênantes et les parties "ambiances" vidées de toute saveur faute de s'inscrire dans quelque chose de plus grand. Toutes les critiques sont-elles alors méritées ? N'exagérons rien. "The Unspoken King" n'est que l'histoire d'un bon gros ratage ordinaire, d'erreurs en cascade et de choix esthétiques hasardeux. Ne nous reste à savourer qu'une première piste amusante de brutalité Deathcore exagérée et puis – je n'ai pas pu m'en empêcher – peut-être une dernière review ? Allez :

"Proof positive that we are not living in the best of all possible worlds. Suck it, Leibniz."

_ _ _ _ _

Je suis assez ouvert d'esprit pour écouter KAARIS mais possède assez de capacité de sélection pour ne le considérer que comme une bonne grosse poilade.

A lire aussi en DEATH METAL par POSITRON :


AT THE GATES
Gardens Of Grief (1991)
Le jeune AT THE GROTESQUE est déjà grand




CRYPTOPSY
Blasphemy Made Flesh (1994)
They do that rather well... don't you think ?


Marquez et partagez






 
   DEADCOM

 
   POSITRON

 
   (2 chroniques)



- Matt Mcgachy (chant)
- Alex Auburn (guitare, chœurs)
- Christian Donaldson (guitare)
- Éric Langlois (basse)
- Flo Mounier (batterie, chœurs)
- Maggie Durand (claviers)


1. Worship Your Demons
2. The Headsmen
3. Silence The Tyrants
4. Bemoan The Martyr
5. Leach
6. The Plagued
7. Resurgence Of An Empire
8. Anoint The Dead
9. Contemplate Regicide
10. Bound Dead
11. (exit) The Few



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod