Recherche avancée       Liste groupes



      
PROG/DEATH-METAL  |  STUDIO

Commentaires (26)
Questions / Réponses (1 / 1)
Metalhit
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

2006 The Roundhouse Tapes (dv...
2011 Heritage
2014 Pale Communion
2016 Sorceress
2017 Live At The Roman Amphit...
 

- Style : Anathema, Serdce, Khonsu, Aesmah, Be'lakor, Novembers Doom, Katatonia, Ne Obliviscaris
- Membre : Bloodbath, Amon Amarth, Witchery, Spiritual Beggars, Arch Enemy

OPETH - Ghost Reveries (2005)
Par MEFISTO le 13 Avril 2010          Consultée 1420 fois

J'adore cet album. OPETH a vraiment fait fort après son duo complémentaire de "Deliverance" et "Damnation", sans oublier son live où il présentait la somme de ces deux enfants aux caractères différents ; l'un plus trouble et profond, l'autre plus rêveur et passif.

Cette paternité se ressent beaucoup sur "Ghost Reveries", comme si les Suédois avaient décidé de se donner une autre chance d'explorer à fond ce nouveau courant évolutif dans leur création. Certes, on retrouve quelques résidus de "Blackwater Park" avec de longues et alambiquées pièces telles que "Reverie" ou "The Grand Conjuration", mais cette cuvée 2005 est moins forestière, plus chaude, mystérieuse... En fait, quel est son style au juste, quelqu'un peut-il dire avec précision dans quel univers patauge OPETH ? Ce groupe est un réel ovni, son style Prog/Death a toujours laissé perplexe tout amateur et ce n'est pas ici que les choses vont s'arranger.

Car "Ghost Reveries" est capable du meilleur, surtout du meilleur, mais est un peu trop mou et gentil avec nos oreilles. Les atmosphériques "Atonement" et "Hours Of Wealth" peuvent en témoigner. Mais OPETH se reprend bien, malgré quelques égarements sur les deux mastodontes cités plus haut, il inflige des riffs mémorables ("Ghost Of Perdition", "Reverie", "The Grand Conjuration") et nous émeut en clôture avec "Isolation Years". De la colère à la peine intense nous passons.

Pour moi, cet album est une réussite et je ne m'en lasserai jamais. Peu importe ce qu'on pourra en dire en le décortiquant, la somme de ses forces et faiblesses se conjuguent agréablement. Un acquis pour ma cédéthèque occasionnelle.

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


OBSCURA
Cosmogenesis (2009)
Nouvelle genèse à saveur death archi technique




PYRRHON
An Excellent Servant But A Terrible Master (2011)
Sourde violence technique


Marquez et partagez



Par MEFISTO




 
   MOX

 
   FENRYL
   MEFISTO

 
   (3 chroniques)



- Per Wiberg (claviers)
- Martin Lopez (batterie)
- Martin Mendez (basse)
- Peter Lindgren (guitares)
- Mikael Äkerfeldt (chant, guitares)


1. Ghost Of Perdition
2. The Baying Of The Hounds
3. Beneath The Mire
4. Atonement
5. Reverie/harlequin Forest
6. Hours Of Wealth
7. The Grand Conjuration
8. Isolation Years



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod