Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH TECHNIQUE  |  STUDIO

Commentaires (7)
Metalhit
Lexique death metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

 

- Style : Sadus, Hellwitch
- Membre : Monstrosity

ATHEIST - Jupiter (2010)
Par MEFISTO le 22 Novembre 2010          Consultée 7166 fois

Quand les Floridiens d'ATHEIST ont débuté en 1988, le Death Technique n'en était qu'à ses premiers balbutiements. Leur jeu étonnant, joyeux et violent à la fois, en avait renversé plus d'un et ainsi marqué le monde du Metal à vie. Qui ne connaît pas "Unquestionable Presence" ? Vous ? Et vous ? Eh ben… Chanceux que vous êtes, les revoilà, vous pourrez goûter à ce petit génie ! Ce qu'il est bon de revoir ces grosses lettres style bédé sur une pochette ! Et quelle pochette, wow, une des plus jolies cette année ; elle a été réalisée par le même artiste que le dernier album de SIGH.

Inutile de dire le groupe devient un superbe sujet d'observation ; réussira-t-il à combler les 17 ans qu'il a ratés et ne pas se planter lors de son grand retour en 2010, amorcé l'an dernier au Wacken ? Merde, ça fait quand même 17 ans… Et vous admettrez que le Death Technique, qu'ATHEIST a pratiquement fondé, a vigoureusement évolué. Ce que les Américains ont joué de 89 à 93 s'appelle aujourd'hui du Groove Metal, le Death Technique s'est endurci, ressemble davantage à un massacre qu'à une musique intellectuelle limite dansante où le headbang n'est pas la première réaction spontanée. Alors on laisse de côté la nostalgie et les « putain, ils auraient dû continuer et opposer une résistance à DEATH, quelle bataille de titans ça aurait été » et on se délecte de cette grande, grande cuvée 2010, réalisée par les ingés de TRIVIUM et CHIMAIRA (baissez vos fourches, ils ont fait du bon boulot).

Réglons d'abord une chose : ceux qui s'étaient royalement emmerdé avec le trop expérimental "Elements" (non, vous n'êtes pas seuls, moi aussi), retrouveront la fougue et le groove des deux albums précédents. "Jupiter" allie donc le thrash et les innombrables soli de "Piece Of Time" et la complexité accrocheuse de "Unquestionable Presence". Un bon point. Tant qu'à revenir… autant le faire avec de la gueule !

Et ATHEIST n'en manque pas du tout sur "Jupiter", véritable petit aéronef larguant des bombes à profusion, avec une précision juvénile surprenante. Véritable bête mordant son adversaire jusqu'à ce son cadavre plastifié retombe. En clair, les Floridiens ont ressorti leurs meilleures qualités naturelles et les ont adaptées au Death Technique d'aujourd'hui. Voilà bêtement résumée cette claque : ATHEIST, toujours alambiqué et mélodique, mais également violent et drapé d'une production de débile ultra moderne. Les puristes détesteront peut-être, mais bon, faut se mettre à jour, hein ? Là où plusieurs combos ne fascinent pas à cause d'un manque de couleur et d'une redondance lourdingue, ATHEIST renaît de ses cendres et donne une savante leçon de musique aux jeunes poulains qui ont parfois tendance à intellectualiser à l'extrême un Death sensé charmer malgré sa technicité.

Les Américains savent encore surprendre, et ce, à chaque morceau. Chaque pépite de l'opus apporte quelque chose de différent et plusieurs des « drôleries » sont une gracieuseté du batteur Steve Flynn (par exemple, la cloche de bois exotique sur "Faux King Christ" et son petit beat de valse sur "Tortoise The Titan" sont poilants). Mais il faut avouer que les quatre larrons du groupe sont des étrangetés. À commencer par Kelly Shaefer et son chant si particulier, fusionnant agression death et extravagance glam. Sa performance sur "Jupiter" est digne des plus grands frontman des années 80-90, même si les textes dénonciateurs ne sont pas des plus recherchés. Sa folie est à son paroxysme sur les refrains, tous bons, et son timbre rappelle le vieux Thrash puant !

Finalement, et c'est là que le nectar le plus fin on déniche, les guitares hyperactives/chuintantes/acérées et la basse bourdonnante et sautillante, vous scotchent à double tour sur votre chaise. Elles sont implacables, foutrement mélodiques, organiques, et leur saturation jumelée à une solide rapidité d'exécution fait penser parfois à du Death/Black (la démente "Fictitious Glide", la magistrale "Live And Live Again" et son intro au violoncelle), du Black naturaliste (le début de la groovy "When The Beast" est dantesque) ou du gros Death Mélo suédois ("Tortoise The Titan"). Et, hourra !, elles s'emballent sans crier gare dans des soli déjantés comme sur "Piece Of Time", tout en gardant ce vrombissement dévastateur ("Fraudulent Cloth", la géniale "Third Person" qui termine l'album avec autant de dynamisme que "Second To Sun" le débute) de leur opus de rêve de 91. Enfin, si vous aimez les cordes qui glissent, comme sur KEEP OF KALESSIN, et les changements abrupts et soudains, vous serez servis ! Si vous ne connaissez pas déjà ce quatuor légendaire qu'est ATHEIST, bien entendu…

Un album un peu court, trouveront certains, mais pour ma part idéalement viandé. On se le retape en boucle sans problème, signe qu'il est promu à un long avenir… à l'image des premiers skeuds du combo. Avec autant de matériel différent de qualité bien tassé (32 minutes), on en redemande jusqu'à ce que l'écoeurantité aiguë se pointe.

Indéniablement une de mes surprises de 2010. Mais je me doutais que les Floridiens ne rateraient pas le coche. Un sixième sens, dira-t-on… Donc c'est une demi-surprise.

Top : "Fictitious Glide", "Live And Live Again", "Faux King Christ" et "When The Beast".

A lire aussi en DEATH METAL par MEFISTO :


IMPETUOUS RITUAL
Relentless Execution Of Ceremonial Excrescence (2009)
Vous avez dit malsain ?




OBSCURA
Omnivium (2011)
Et on continue vers la perfection !


Marquez et partagez





Par MEFISTO



Par BIONIC2802




 
   MEFISTO

 
   FENRYL

 
   (2 chroniques)



- Kelly Shaefer (chant, guitare)
- Jonathan Thompson (basse)
- Chris Baker (guitare)
- Steve Flynn (batterie)


1. Second To Sun
2. Fictitious Glide
3. Fraudulent Cloth
4. Live And Live Again
5. Faux King Christ
6. Tortoise The Titan
7. When The Beast
8. Third Person



             



1999 - 2019 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod