Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (8)
Questions / Réponses (1 / 2)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2003 1 Masterplan
2005 2 Aeronautics
2007 2 Mk II
2010 1 Time To Be King
2013 Novum Initium
2017 Pumpkings
 

- Style : Rough Silk, Civilization One, Kingcrown [ÖblivÏon], The Unity , Exlibris, Nightmare
- Membre : Jorn Lande & Trond Holter, Children Of Bodom, Holy Moses, Symfonia, Stratovarius, At Vance, Ark, Jorn, Helloween, Beautiful Sin, Riot, Cradle Of Filth, Roland Grapow
- Style + Membre : Squealer, Serious Black, The Ferrymen, Allen - Lande

MASTERPLAN - Aeronautics (2005)
Par JEFF KANJI le 23 Mars 2020          Consultée 296 fois

J'ai découvert MASTERPLAN à la sortie de ce deuxième album. Nous étions en 2005. Cela fait alors moins d'un an que j'écoute du Metal, et je ne connais encore HELLOWEEN que d'assez loin, même si j'entends vaguement parler de la situation de ses deux transfuges réfugiés chez leur MASTERPLAN. Il faut dire que le premier opus, réalisé avec la voix incroyable de Jørn Lande met une bonne pile au "Rabbit Don't Come Easy" que sort péniblement la référence allemande au même moment.

Ainsi je ne peux pas m'attendre à du HELLOWEEN quand je découvre "Back For My Life" puis la torpille "Crimson Rider" avec sa batterie à couper le souffle et cette guitare sous-accordée d'un Roland Grapow qui a lâché l'articulation tranchante de la Stratocaster pour le gras de la Les Paul. C'est une esthétique sonore que l'on apprécie sur "Aeronautics" avant même de se plonger dans les compos.

Et de ce côté, une forme d'homogénéité semble apparaître ; alors certes Grapow et Kusch ne pourront renier leurs années passées à écrire pour HELLOWEEN, mais le propos se veut globalement plus Heavy Rock même si le son est colossal. D'ailleurs c'est dans ce registre que Jørn excelle ("Back For My Life", "I'm Not Afraid", "Dark For The Dying"). La production très allemande et la résurgence de titres Heavy/Power auront toutefois rapidement fait de démotiver le Norvégien, courtisé et encensé par toute une scène.

Reste que cet "Aeronautics" vient nous rappeler, quinze ans après sa sortie, une époque où la carrière des uns et des autres n'en était pas au même point, et où ce genre d'expérience pouvait se produire : un line-up de grande classe (car il ne faut pas oublier Axel Mackenrott (qui accompagnait déjà Uli Kush avec BEAUTIFUL SIN) et Jan-S Eckert (IRON SAVIOR), qui par ailleurs ramènera le "After This War" de ses collaborations avec Piet Sielck ; ce qu'Uli Kusch avait déjà fait avec BEAUTIFUL SIN avec "The Departed" d'HELLOWEEN.

"Aeronautics" vieillit très bien. Ses compositions n'ont pas perdu de leur saveur avec le temps, et l'équilibre entre la lourdeur de certains passages, le chant tantôt aéré, tantôt plus vindicatif, le martelage et l'espace, font toujours mouche, et après ma première réécoute depuis sept ou huit ans, je referme le bonus "Treasure World" avec le bonheur d'être allé ressortir ce deuxième album de MASTERPLAN de l'étagère à CD.

A lire aussi en HEAVY METAL par JEFF KANJI :


SATAN JOKERS
Sj 2009 (2009)
Les deux visages de SATAN JOKERS

(+ 1 kro-express)



DRÝSILL [DRYSILL]
Welcome To The Show (1985)
Classique oublié du monde


Marquez et partagez






 
   RENAUD STRATO

 
   AAARGH
   JEFF KANJI

 
   (3 chroniques)



- Jorn Lande (chant)
- Roland Grapow (guitars)
- Uli Kusch (drums)
- Jan S.eckert (bass guitar)
- Axel Mackenrottn (keyboards)


1. Crimson Rider
2. Back For My Life
3. Wounds
4. I'm Not Afraid
5. Headbangers Ballroom
6. After This War
7. Into The Arena
8. Dark From The Dying
9. Falling Sparrow
10. Black In The Burn
11. Treasure World (bonus Track Digibook)



             



1999 - 2020 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod