Recherche avancée       Liste groupes



      
HEAVY METAL  |  STUDIO

Commentaires (3)
Lexique heavy metal
L' auteur
Acheter Cet Album
 

2003 1 Masterplan
2005 1 Aeronautics
2007 2 Mk II
2010 1 Time To Be King
2013 Novum Initium
2017 Pumpkings
 

- Style : Nightmare, Civilization One
- Membre : Jorn Lande & Trond Holter, Symfonia, Stratovarius, At Vance, Roland Grapow , Cradle Of Filth, Riot, Beautiful Sin, Helloween, Jorn, Ark
- Style + Membre : Allen - Lande, Serious Black

MASTERPLAN - Time To Be King (2010)
Par AAARGH le 24 Juin 2010          Consultée 5566 fois

(Chantonnant) Il court, il court, le Jorn, il est passé par ici, il repassera par là...
Ah, tu es là, je ne t'avais pas vu entrer sur la chronique de "Time To Be King". Jorn de retour aux affaires, c'est toujours avec un mélange d'appréhension et de joie, qu'on écoute ce genre d'album commémorant le retour au bercail d'un fils prodigue.

La crainte s'estompant rapidement pour céder sa place à la surprise (il ne s'agit pas que du système pileux de Jorn) et la joie de les retrouver. Ce chanteur largement déjà présenté comme un mélange de Gillan, Coverdale et Dio ne peut que bonifier n'importe quelle chanson sur laquelle il participe, rien de moins. D'ailleurs, son album le moins intéressant "Jorn Sings The Oslo Phone Company Directory" reste certifié multi-platine dans de nombreux pays (Liechenstein et Estonie pour ne citer que les principaux).

On va être clair, si tu n'aimes pas Jorn, ben c'est plié, tu peux aller voir ailleurs, ami lecteur, et passer à une autre chronique car la performance vocale est le "centre de l'attention augmentée" de cet album. Car il n'y a rien qui la contrebalance, ou qui cherche à le faire sur ce disque.
Rien n'est mauvais mais aucune partie musicale n'est réellement transcendante, il s'agit de cohésion musicale au sein de chaque morceau, comprendre pas de démonstration stérile et tout ça sent le professionnalisme que l'on est en droit d'attendre par rapport au statut du groupe.
On pourra reprocher un côté assez homogène sans pour autant être réellement répétitif ou linéaire.
Le partage des instrumentaux est relativement bien respecté sans que l'un ne marche sur les plates-bandes de l'autre. Un mix équilibré où la basse n'est pas absente (Pour s'en convaincre : "Far From The End Of The World").

Néanmoins, l'alchimie marche et la recette est bien savoureuse, la première écoute ne révèle pas l'album de la décennie mais les suivantes confirme que ce disque est solide, sorte de rencontre entre "Aeronautics" et "Masterplan". Le groupe offrant finalement un album aux défauts déjà rencontrés sur son premier album, avec deux titres faiblards, je pense à un "The Sun Is In Your Hands" "hardéfémisant" un peu trop à mon goût et un "The Black One", inutilement bourrin et un peu facile avec son agressivité de façade. D'ailleurs, la première partie de l'album est plus forte que la seconde, forcément avec les pistes 7 et 8 que je viens de citer, mais l'enchaînement des plages 3 à 6 est jubilatoire et offre un excellent moment.

Sur ce CD, on navigue dans des eaux bien connues, titres énergiques ("Fiddle Of Time" ou "Far From The End Of The World"), morceaux semi ballades avec refrain puissant ("The Dark Road" ou "Under The Moon"), mélodies restant bien en tête ("Blow Your Winds" ou "Blue Europa"), le point fort et un peu dépaysant de l'album étant finalement "Lonely Winds Of War", cet excellent morceau sorte de ballade vaguement celtico-irlandaise, avec clochettes qui tintinnabulent, allient en forme de résumé ce que fait MASTERPLAN : ses couches de claviers enveloppantes et virevolantes, la voix chaude de Jorn, le phrasé mélodique de la guitare de Roland sur une assise rythmique solide.

Le trône était vacant, le voilà reconquis. La seule question restant posée étant : « Est-ce que MASTERPLAN ne plafonne et saura jamais faire mieux »?


En résumé : bon album flirtant avec le très bon, ramenant presque MASTERPLAN au niveau de "Masterplan" la surprise en moins et la joie de retrouver en plus Jorn. Jorn transcendant l'album qui aurait pu, peut-être, être faible autrement.


Le bonus digipack : "Kisses From You" est plaisant par son côté très Queenien de par ses choeurs et les "yeah" de Jorn un peu à la manière de Freddie Mercury.
En plus, le digipak offre une pochette moins ringarde et clinquante avec une simple gravure de la couronne et pas ce "truc"....

Bonus info consumériste : l'accueil du public semble être plutôt bon pour le démarrage, d'après le site du groupe, 15ème en Suède, 31ème en Allemagne et 45ème en Suisse.


Le morceau avec un "riff stop and go" : "Blow Your Winds"
Le morceau à l'intro à la flûte un peu comme "Stairway To Heaven" : "Lonely Winds Of War"
Le morceau "Pour qui sonne le glas ?" : "Time To Be King"
Le morceau au refrain qui fait un peu peur avec ses claviers : "The Dark Road"

A lire aussi en HEAVY METAL par AAARGH :


KING DIAMOND
A Dangerous Meeting (1992)
Rencontre fatale




HELLOWEEN
Perfect Gentleman (1994)
Un EP qui vaut le coup !?!


Marquez et partagez




 
   AAARGH

 
   DARK BOUFFON

 
   (2 chroniques)



- Jørn Lande (chant)
- Roland Grapow (guitare)
- Jan-sören Eckert (basse)
- Axel Mackenrott (claviers)
- Mike Terrana (batterie)


1. Fiddle Of Time
2. Blow Your Winds
3. Far From The End Of The World
4. Time To Be King
5. Lonely Winds Of War
6. The Dark Road
7. The Sun Is In Your Hands
8. The Black One
9. Blue Europa
10. Under The Moon



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod