Recherche avancée       Liste groupes



      
DEATH MELODIQUE  |  STUDIO

Commentaires (1)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Burden Of Grief, Aesmah, Destinity, Hypnosis, Edge Of Sanity, Dark Tranquillity, At The Gates, Arch Enemy, Amon Amarth
- Membre : Lindemann, Witchery, Pain, Lock Up, Immortal, Demonoid, Dark Funeral, The Abyss
- Style + Membre : Bloodbath
 

 Chaîne Youtube (367)
 Myspace (336)
 Site Officiel (441)

HYPOCRISY - The Fourth Dimension (1994)
Par DARK BEAGLE le 14 Mars 2018          Consultée 254 fois

Au début de sa carrière, HYPOCRISY perdait un membre par album. Bon, pour du Death, ça semble normal, la putréfaction et tout ça. Sauf que là, on parle au sens propre, pas au figuré. Après le départ de Jonas Österburg avant "Osculum Obscenum", c’est au tour de Masse Broberg de claquer la porte après ce même album, apparemment en désaccord avec Peter Tägtgren quant à l’avenir du groupe. Réduit à la forme d’un power trio, Tägtgren récupérant le micro, HYPOCRISY va rentrer petit à petit dans son âge d’or.

Parce que "The Fourth Dimension" marque une rupture totale avec son grand frère. Le satanisme s’efface petit à petit pour laisser place à des intrigues plus science-fiction-esques. Et surtout, musicalement, la formation lève le pied et s’acoquine sur des mid-tempi à la fois lourds et propices à de nouvelles approches mélodiques.

Il ne faut pas avoir peur de ce terme. Mélodique. HYPOCRISY ne fricote pas tout à fait avec cette scène qui commençait à émerger doucement du côté de Göteborg. Si "Apocalypse" semble aller vers cette voie, c’est à cause de ce clavier insistant qui crée une ambiance mélancolique, ainsi que le côté liturgique amené sur certains passages avec ce chant particulier, qui semble toucher au sacré. On tient là un futur archétype d’un morceau grandiose d’HYPOCRISY.

Tägtgren assure convenablement derrière le micro. Il éructe de façon satisfaisante, un growl sinistre proche de celui de Broberg, mais il effectue également quelques incursions vers des domaines différents, tirant parfois vers le Black. D’ailleurs, il variera souvent son chant au sein des différentes productions à venir, l’adaptant pour obtenir des effets dévastateurs, faisant d’HYPOCRISY un groupe assez atypique du genre, souvent à cheval entre deux styles, s’autorisant énormément de choses.

Cependant, même si "The Fourth Dimension" marque un tournant dans la carrière des Suédois, les changements vont encore être importants, ici ça reste un peu timide, comme si les musiciens ne se sentaient pas trop de quitter totalement une zone de confort avant de plonger dans le grand bain. Pourtant, il y a des fossés qui se créént au sein même de ce disque, entre les morceaux, certains s’affirmant dans la lenteur alors que d’autres se vautrent dans la luxure de la vitesse. Mais sont-ils les plus intéressants ? Chacun sera juge.

"The Fourth Dimension" est un disque intéressant pour appréhender ce qu’est HYPOCRISY, à cheval sur deux périodes bien distinctes. Le meilleur reste cependant à venir…

A lire aussi en DEATH MELODIQUE :


DARK TRANQUILLITY
Where Death Is Almost Alive (2009)
DARK TRANQUILLITY au sommet de son art...




HYPOCRISY
The Arrival (2004)
Sonde anale extra-terrestre


Marquez et partagez




 
   MOX

 
   DARK BEAGLE

 
   (2 chroniques)



- Peter Tägtgren (chant, guitare, claviers)
- Mikael Hedlund (basse)
- Lars Szöke (batterie)


1. Apocalypse
2. Mind Corruption
3. Reincarnation
4. Reborn
5. Black Forest
6. Never To Return
7. Path To Babylon
8. Slaughtered
9. Orgy In Blood
10. The North Wind
11. T.e.m.p.t.
12. The Fourth Dimension
13. The Arrival Of The Demons
14. Bonus Track: Request Denied
15. Bonus Track: Strange Ways



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod