Recherche avancée       Liste groupes



      
METAL SYMPHONIQUE  |  STUDIO

Commentaires (21)
Questions / Réponses (1 / 2)
Metalhit
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Style : Neopera, Xandria
- Membre : Hdk, Exivious, Mayan, God Dethroned, Sun Caged
- Style + Membre : After Forever, Delain
 

 Site Officiel (245)
 Myspace (300)
 Chaîne Youtube (197)

EPICA - The Phantom Agony (2003)
Par JEFF KANJI le 28 Janvier 2018          Consultée 286 fois

Alors que la mode est de plus en plus au Metal Symphonique, si possible à chanteuse, une nouvelle formation, SAHARA DUST pointe discrètement le bout de son nez en 2002. Pas si discrètement que ça, car le titre "Cry For The Moon" dispose d'une mélodie à couper le souffle, portée par une petite rouquine à la voix enjôleuse qui répond au nom de Simone Simons. De plus ce projet est le nouveau bébé de Mark Jansen, qui vient de quitter AFTER FOREVER pour différents artistiques, laissant le bébé à Sander Gommans après un "Decipher" remarqué.

Renommé rapidement EPICA, inspiré par le titre de l'album que KAMELOT sort au même moment (incroyable mais véridique), le duo à la ville comme à la scène (à l'époque), s'entoure de Coen Janssen, Yves Huts, Ad Sluijter et Jeroen Simons. L'album, dont la composition a débuté l'année suivante, n'est pas tout à fait terminé au moment de pénétrer le Gate Studio de Sascha Paeth, et Mark Jansen est encore en train de finaliser des arrangements de cordes sur "Run For A Fall" pendant que l'expérimenté Jeroen Simons enregistre ses parties. Pendant ce temps, Simone Simons, toute jeune et à peine majeure, cache les séances à ses parents qui la pensent à l'école.

Dans cette ambiance inspirante, EPICA va casser la baraque et débarquer sur l'échiquier Metal Symphonique en grande pompe. Il est l'un des premiers (avec THERION) à avoir recours aussi massivement aux instruments classiques (l'octuor à cordes joue énormément dans le rendu très organique de "The Phantom Agony") et à un chœur à six voix dans lequel on retrouve une session-woman qui aura une importance considérable pour Simone : l'américaine Amanda Somerville deviendra sa prof et son mentor pour plusieurs années.

Et que dire du niveau des compositions… Mark Jansen n'a pas laissé son talent chez AFTER FOREVER et on reconnaît instantanément sa patte, que ce soit dans ces riffs syncopés à la ICED EARTH ("Seif Al Din", "Illusive Consensus") ou sa façon d'utiliser ses influences classiques ("Feint", "The Phantom Agony"). Mais il est bien entouré, et l'écriture collaborative (Ad Sluijter co-écrit la quasi-totalité des titres avec lui, sans parler des contributions de Coen et Simone).

"The Phantom Agony" est un album aux textes soignés (même si des fois la métrique est un peu étrange, sur "Sensorium" notamment) où Mark continue d'évoquer des sujets sociétaux ("Facade Of Reality" comprenant même un extrait d'un discours de Tony Blair parlant des attentats du 11 septembre) ; il poursuit ainsi la série de "The Embrace That Smothers", commencée sur "Prison Of Desire", et qu'il achèvera sur "The Divine Conspiracy".

Avec des titres catchy comme "Cry For The Moon" ou "Sensorium", ou des pièces à la saveur symphonique travaillée et prenante ("The Phantom Agony" me colle toujours autant de frissons, particulièrement tout son final orchestral, magique), EPICA, pour son premier opus, signe un sans-faute, avec un album équilibré, qui sait maintenir l'attention tout du long, même si personnellement "Run For A Fall", sans m'ennuyer, m'indiffère un peu.

EPICA, avec un seul album, vient déjà disputer le podium aux sommités du style alors en place, et il a peut-être malgré lui provoqué cette explosion de 2004 où les leaders, WITHIN TEMPTATION et NIGHTWISH pour ne pas les nommer, vont véritablement exploser artistiquement et commercialement en affichant une claire volonté de renouvellement… Ce qui sera aussi le cas du AFTER FOREVER de "Invisible Circles".

A lire aussi en METAL SYMPHONIQUE par JEFF KANJI :


EPICA
The Quantum Enigma (2014)
Faux-pas balayé d'un revers de main

(+ 1 kro-express)



ALMANAC
Tsar (2016)
Victor a les mains libres

(+ 1 kro-express)

Marquez et partagez



Par BAST



Par FREDOUILLE



Par METAL




 
   FREDOUILLE

 
   AAARGH
   BAST
   JEFF KANJI
   VOLTHORD

 
   (5 chroniques)



- Simone Simons (chant)
- Mark Jansen (guitare, chant)
- Ad Sluijter (guitare)
- Coen Janssen (claviers, piano)
- Yves Huts (basse)
- Jeroen Simons (batterie)


1. Adyta
2. Sensorium
3. Cry For The Moon
4. Feint
5. Illusive Consensus
6. Façade Of Reality
7. Run For A Fall
8. Seil Al Din
9. The Phantom Agony



             



1999 - 2018 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod