Recherche avancée       Liste groupes



      
CLASSIQUE  |  STUDIO

Commentaires (8)
L' auteur
Acheter Cet Album
 


 

- Membre : Hevein

APOCALYPTICA - Plays Metallica By Four Cellos (1996)
Par POSITRON le 20 Juillet 2017          Consultée 346 fois

Le violoncelle est un instrument magnifique. Capable d'assurer la voix de basse dans un quatuor à cordes ou bien de voix soliste expressive et profonde dans un des nombreux concertos qui lui sont dédiés, il est de fait l'instrument le plus versatile de la famille des cordes frottées, la légende attribuant de surcroît à son timbre d'être le plus proche de la voix humaine. Il joue un rôle important sinon fondamental dans une quantité importante d’œuvres fondamentales de l’histoire de la musique, en majorité de musique savante.

Je n'ai pas besoin de vous présenter METALLICA.

La rencontre entre les deux est un échec manifeste, un festival de crissements secs sans puissance, percussions, ni basses fréquences, d'où ne s'échappe un semblant d'intérêt que sur "The Unforgiven" et "Welcome Home" de part la nature bien plus "light" des compositions initiales. Et puis le pont en clean de "Master Of Puppets" aussi, logique. Mentionnons en particulier la tristesse qu'est "Creeping Death" qui illustre parfaitement mon propos : on entends parfaitement à quelle point la piste originale – facilement dans le top 5 de METALLICA – est grandiose et à quelle point la reprise est dramatiquement nulle, sans souffle épique, sans impact, sans expressivité, sans émotion, sans rien du tout.

Si vous désirez ouïr du violoncelle en pleine action, je ne saurais que trop vous conseiller de jeter une oreille sur les pièces que SHOSTAKOVICH, ROSTROPOVICH, RACHMANINOV ou même DEBUSSY ont pu lui consacrer, et si vous désirez plus moderne pourquoi pas AFTER CRYING, DIABLO SWING ORCHESTRA ou même un disque ultérieur du groupe présentement chroniqué. Si vous désirez écouter METALLICA il paraît qu'ils ont sortis quelques albums dans les années 80 mais je n'ai pas trop suivi l'affaire.

Si jamais vous désirez garder cet album dans votre médiathèque 3.0, contentez vous d'y supprimer les pistes numéro un, deux, trois, cinq, six, et sept. Vous aurez alors un petit single de deux reprises tout à fait correct et recommandable, exploitant au mieux les possibilités du violoncelle et du répertoire de METALLICA, qui mériterait même quelques étoiles. Mais de vous à moi : lorsque l'on sait mon inclination naturelle à foutre des un ou des deux à des albums acclamés par la critique et le public, mettre plus que la note minimale à un disque dont l'appréciation nécessite d'ôter les trois quarts de son contenu serait un peu scandaleux.

A lire aussi en DIVERS par POSITRON :


IGORRR
Savage Sinusoid (2017)
Ordo ab chao, biatch

(+ 1 kro-express)



PROPHECY PRODUCTIONS
Whom The Moon A Nightsong Sings (2010)
Une compilation enrichie en automne véritable.


Marquez et partagez




 
   POSSOPO

 
   POSITRON

 
   (2 chroniques)



- Eicca Toppinen (violoncelle)
- Paavo Lötjönen (violoncelle)
- Antero Manninen (violoncelle)
- Max Lilja (violoncelle)


1. Enter Sandman
2. Master Of Puppets
3. Harvester Of Sorrow
4. The Unforgiven
5. Sad But True
6. Creeping Death
7. Wherever I May Roam
8. Welcome Home (sanitarium)



             



1999 - 2017 © Nightfall.fr - Comment Soutenir Nightfall ? - Nous contacter - Webdesign : Inox Prod